Déménagement manu militari au Foyer Aralis de Gerland ?

1341 visites

Il est impensable que, sous prétexte de futurs travaux au Foyer Aralis, des familles étrangères en cours de régularisation et qui ont un travail subissent directement les conséquences de ces projets et se retrouvent sans boulot et sans papiers !

Le 27 juin 2010, les familles du bâtiment B du foyer Aralis (106, boulevard Yves Farge) à Gerland sont convoquées pour apprendre qu’en raison d’un projet de "démolition / reconstruction" de leur bâtiment (qui doit démarrer en Janvier 2011), elles seront transférées au foyer Aralis de Meyzieu à partir du 9 août.

Alertée, une délégation du collectif RESF Lyon 7e/8e rencontre la direction d’Aralis le 19 Juillet.

Une présentation idyllique nous est faite du projet et du foyer de Meyzieu : proximité immédiate du tram et des écoles, maire ravi d’accueillir les familles, places réservées dans les écoles, etc.….
Nous testons le trajet en TCL, via le tram et le métro/bus….28km, trajet très long, foyer au milieu de la zone industrielle, très loin des écoles et commerces, rares bus le dimanche et le soir…

Nous allons rencontrer les familles une à une : alors que 14 familles sont censées déménager à Meyzieu (« c’est ça où la rue… »), nous constatons que 6 d’entre elles, ayant parfois des enfants en bas âge, ont des récépissés provisoires et ont un travail, quelquefois le dimanche ou avec des horaires décalés…
Pour ces familles, le déménagement au fin fond de Meyzieu conduirait de fait à remettre en question une régularisation appuyée sur une intégration très forte, pour laquelle les intervenants sociaux du foyer de Gerland ont pourtant beaucoup œuvré.

Nous avons contacté l’ALPIL avec 6 familles présentes qui ont chacune présenté leur situation et déposé la copie d’un courrier envoyé en recommandé à la directrice du foyer.
Pour l’ALPIL, ces familles ayant un travail ne devraient plus faire partie du dispositif d’urgence mais devraient avoir accès à des résidences sociales ou à du logement social autonome. Les familles sont toutes demandeuses de passer dans ce dispositif plus pérenne bien sûr.

Forts de toutes ces informations nous avons de nouveau rencontré deux responsables d’Aralis ce jeudi 5 août 2010.
Rencontre très difficile même si ces responsables ont finalement reconnu que les familles qui ont un emploi ne relevaient plus du service d’urgence et qu’Aralis essaierait de leur trouver un appartement là où c’est possible… « à Roanne où à Givors par exemple... » !

Aujourd’hui la pression sur ces familles est très forte, des menaces de couper eau et électricité ainsi que de fermer les portes leur sont faites. Le chantage et le dénigrement sont désormais le mode de gestion de certains dans cette affaire.

De notre côté, nous cherchons partout des hébergements : Adoma aurait des chambres qui se libèreraient en septembre, ainsi qu’au foyer arménien de Villeurbanne. De plus... Aralis aurait des chambres libres dans le foyer même en ce moment !!

Plusieurs questions sont donc posées :
- Pourquoi autant d’acharnement à faire partir très vite ces familles à Meyzieu, au risque de leur faire perdre leur emploi et les régularisations administratives en cours ?
- Pourquoi ne pas prendre le temps de réunir, dans les jours qui viennent, une « cellule de crise » avec les bailleurs sociaux et les partenaires habituels de ce type d’action sociale (Alpil, Habitat et Humanisme, Régis, etc ..) pour trouver, ensemble, une solution satisfaisante pour ces quelques familles ?
- Pourquoi tant de pression de la part de certains responsables d’Aralis pour instaurer un tel climat de peur dans le foyer et refuser de prendre en considération la véritable situation actuelle de ces familles ? Est-il interdit de vouloir travailler et d’essayer de s’en sortir quand on est étranger ?
- Pourtant, à longueur d’année, nous sommes témoins du travail d’insertion réalisé au sein d’Aralis : pourquoi soudain un tel blocage ? Est-ce que des ordres viennent « d’ailleurs » ?

RESF Lyon 7e/8e

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info