Feu la république.

295 visites

La séquence qui s’est ouverte avec les assassinats des salariés de Charlie hebdo et de l’épicerie Kasher révèle en fait une tendance bien ancrée dans l’époque.

La séquence qui s’est ouverte avec les assassinats des salariés de Charlie hebdo et de l’épicerie Kasher révèle en fait une tendance bien ancrée dans l’époque. On en trouve des traces dans le délire qui s’est abattu sur toutes les provocations débiles au moment même où des millions marchaient pour la liberté d’expression. La chasse aux sorcières est lancée et on ne compte plus les gardes à vue et/ou les condamnations pour des gamins ou gamines de 14 ans, des types bourrés voir même des déficients mentaux. Si les éditorialistes précisent généralement qu’il ne faudrait surtout pas confondre islam et islamiste, l’amalgame entre jeunes-des-banlieues-du-93 et antisémitisme, intégrisme, anti-républicanisme, bref sauvageons-dégénérés bat son plein. Une responsable du service politique de France 2 propose calmement qu’on « repère, traite, et réintègre » tous ceux qui ne sont pas Charlie.

On en trouve des traces encore dans les lois spéciales que le gouvernement nous prépare au nom de « la guerre contre le terrorisme ». Si certains ont fait mine de s’interroger sur la pertinence d’un « patriot act à la française », c’est qu’il était plus facile d’ignorer qu’il en existe bien un comme processus continu, depuis 30 ans maintenant que s’accumulent les dispositions antiterroristes, Guantanamo en mois. Toutes ce lois dessinent en fait une forme de gouvernement et de contrôle social qui repose sur la généralisation de mesures exceptionnelles au nom de la sécurité et à partir d’une peur savamment orchestrée - quitte d’ailleurs à fabriquer soi-même les terroristes dont on a besoin en en produisant le contour et la définition juridique ou en donnant directement un coup de main comme ça a pu arriver aux USA.

L’unanimité dont bénéficie Charlie Hebdo précise aussi l’ambiance dans laquelle nous sommes maintenant largement installés et qui a permis de libérer une parole hostile et raciste à l’égard des musulmans et des Roms. Si le racisme d’Etat et les discours électoraux ne sont jamais en reste, la médiatisation à outrance de petits intellectuels dont les ventes se portent à merveille contribue à cette banalisation. Tout comme y a participé dans un autre genre et dans une certaine mesure le travail de Charlie Hebdo et de nombre de ses ex-collaborateurs spécialisés sur ce segment de marché. Qui se souvient par exemple que les caricatures de Mahomet avaient initialement été publiées dans un journal réactionnaire danois dans le but à moitié avoué de provoquer une réaction de la part des musulmans afin de montrer que l’islam n’était pas compatible avec la culture occidentale ? En vrai, la question véritable n’est pas tant de savoir si tel ou tel est raciste, mais de comprendre à quel point le racisme est inscrit au cœur de notre histoire républicaine, structurellement lié à nos institutions et finalement chevillé à nos corps et dilué dans nos manières de voir et nos manières de faire, jusque dans la façon que nous avons de regarder une femme voilée par exemple. C’est l’aveuglement face à cette évidence qui ne cesse de surprendre.

La suite à lire sur : https://paris-luttes.info/feu-la-republique-2547

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info