Les travailleuses du sexe sont aussi des femmes

994 visites

Communiqué de presse de CABIRIA, Association de santé communautaire avec et pour les travailleuses du sexe/prostituées pour le 8 mars 2019

En cette Journée mondiale des droits des femmes, nous réaffirmons que le combat pour les droits des travailleuses du sexe s’intègre pleinement dans la lutte pour les droits de toutes les femmes.

De trop nombreuses personnes souhaiteraient les voir disparaître. Les travailleuses du sexe sont là et il faudra faire avec elles. RIEN SUR NOUS SANS NOUS !

Leur parole est niée par les personnes qui les considèrent symptomatiques de la domination masculine. Elles sont considérées comme des victimes par les personnes qui souhaiteraient les voir disparaitre de l’espace public via les arrêtés municipaux. Elles sont précarisées, via la pénalisation de leurs clients, par les personnes qui feignent une solidarité avec elles. Elles sont exposées aux violences et aux IST par les personnes qui votent des lois qui prétendent les protéger.

Le féminisme qui les considère ainsi n’est pas représentatif du féminisme mais juste une de ces composantes.

Nous nous associons aujourd’hui à cette journée ;
 parce que les personnes avec qui nous vivons au quotidien, en tant que femmes ou trans sont discriminées dans l’exercice de nombreuses professions,
 parce que sans papier, elles ne peuvent pas travailler légalement, et sont exploitées lorsqu’elles exercent un travail non déclaré,
 parce que femmes, lorsque elles travaillent, légalement ou non, elles sont exposées à des pressions sexuelles de la part de leurs supérieurs/collègues.

Ces diverses discriminations que les femmes subissent ont amené certaines d’entre elles aux activités relevant du travail sexuel. Exercer le travail sexuel a pu leur permettre de renverser ces situations en leur redonnant le pouvoir d’imposer leurs propres règles.

Nous refusons toute discrimination des femmes parce qu’elles se prostituent ou exercent une forme de travail sexuel. Nous refusons les stigmatisations dont sont victimes les personnes exerçant le travail sexuel. Nous dénonçons toute violence faite aux travailleuses du sexe de par leur appartenance à la catégorie sociale de femme, de migrante, de travailleuse du sexe ou de trans. Nous dénonçons toute oppression, exploitation des femmes dans la prostitution/travail du sexe comme partout ailleurs, comme dans toute autre activité considérée comme légitime ou non.

Les travailleuses du sexe sont solidaires de toutes les femmes, soyons solidaires de toutes les travailleuses du sexe !

La suite à lire sur : http://cabiria.asso.fr/LES-TRAVAILLEUSES-DU-SEXE-SONT,292

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Apartheid social » :

› Tous les articles "Apartheid social"