Lettre d’ami.es depuis Toulouse

851 visites

Le 11 décembre dernier, le parquet anti-terroriste a annoncé l’inculpation de 7 personnes qualifié.es de « militant-e-s d’ultra-gauche ». Le temps est venu de se mobiliser contre cette mascarade.

Une opération de com’ aux conséquences graves

Voilà quelques semaines que « l’affaire » est parue dans les médias. Malgré son gonflement artificiel par des personnalités d’extrême-droite et quelques journalistes complaisant.es, le soufflé est déjà en train de retomber.

L’exposition de l’intimité de certain.e d’entre elleux (description physique et mode de vie) et un assemblage chaotique d’éléments disparates n’arrive décidément à terroriser personne. Dans les médias on nous chie par exemple pêle-mêle : des produits communs « pouvant entrer dans la composition de... », des « tenues de black block » (Des K-way noirs ?), quelques écoutes de conversations anti-flics, un voyage en Colombie, la parade de la Reine des Neiges sur laquelle a travaillé l’un d’elleux et, bien sûr, des fusils de chasse comme il en existe par millions sur le sol français, n’arrive décidément à terroriser personne.
L’ensemble de ces éléments construisent un imaginaire qui justifierait l’enfermement de ces personnes, sois disant dangereuses pour la société, tout en divulguant sans scrupules leurs identités.

Cette affaire tombe en plein débat de société sur la question des violences policières et en pleine mobilisation contre la loi Sécurité globale.
En attendant que les inculpations pour « association de malfaiteurs terroriste » soient retirées on pourrait se contenter de sourire de ces tentatives de manipulations grossières, si cela n’explosait pas en pleine face de militant.es, de leurs familles et de leurs ami.es.
Le fait est que pendant ce temps, des lieux et des personnes se trouvent soumises à une haute surveillance pour les besoins de l’« enquête », deux de nos camardes sont actuellement sous contrôle judiciaire, et surtout, cinq autres croupissent en taule pour une durée indéterminée. Cet état de faits est inacceptable.

La suite à lire sur : https://iaata.info/Lettre-d-ami-es-depuis-Toulouse-4585.html

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

>Les drones policiers autorisés par le Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel vient de rendre sa décision sur la loi « responsabilité pénale et sécurité intérieure ». Ce texte, adopté le 18 novembre 2021 par le Parlement, prévoyait notamment de ré-autoriser les drones policiers. Si les drones avaient été interdits à quatre reprises depuis 2020 (deux fois par...

>Bistrot de la caisse mardi 1er février

Depuis 5 ans, le bistrot de la caisse, c’est un moment pour se capter, se recapter, autour d’une bière, d’un thé ou d’un croque monsieur. Discuter de la répression, des luttes en cours, se rencontrer. C’est aussi l’occasion de contribuer à la solidarité financière avec tous ceux et celles qui font face...

>Zbeul partout, Europe nulle part !

ZBEUL PARTOUT, EUROPE NULLE PART De Janvier à Juin 2022, la France prend la tête de l’Union Européenne. Concrètement ça veut dire quoi ? Pendant 6 mois, plus de 500 réunions vont se tenir partout en France mais aussi à Bruxelles, avec comme sujet majeur la sécurité européenne et la coopération entre...

› Tous les articles "Répression policière"