Marche des fiertés : « En 2012, je vote… ou pas ! »

1532 visites

Tribune libre de l’association chrysalide en réponse au mot d’ordre de la marche des fierté 2011 -« Pour l’Egalité : en 2011 je marche,
en 2012 je vote
 »- qui aura lieu le 18 juin à 14h. Extrait de la brochure-programme de la 16e marche des fiertés à Lyon.

Pour les minorités, l’obtention de droits est toujours l’aboutissement de dizaines d’années de lutte sociale et
politique. Par exemple, pour arriver à ce que la France s’aligne sur ce que la loi autorise désormais dans de
nombreux pays, certains gays et certaines lesbiennes misent sur des candidat-e-s aux présidentielles dont les
programmes promettent aux couples homosexuels le mariage voire l’adoption.

Cependant, tout le monde ne peut pas voter. N’oublions pas que de nombreux LGBT résidant en France sont
sans papiers, qu’un certain nombre de LGBT ayant le droit de vote, ont renoncé à en exercer ce droit il y a bien
longtemps devant l’absence de consistance des programmes des partis politiques autour des questions LGBT.
Enfin, beaucoup de personnes trans ne votent pas car elles ne possèdent pas de papiers conformes à leur
apparence.

En effet, les usages des tribunaux français font que la stérilisation, la castration et les expertises médicolégales
humiliantes sont encore exigées, et ce malgré les circulaires du garde des Sceaux déclarant
ces expertises inutiles. D’ailleurs, Thomas Hammarberg, commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de
l’Europe, a demandé aux états-membres que cessent ces pratiques d’un autre âge.

Actuellement, aucun parti en mesure de gagner les élections présidentielles n’a pourtant indiqué vouloir
changer ces usages barbares. Et lorsque des groupes de réflexion politiques se penchent sur la question, ce
n’est que pour proposer des avancées qui profiteront à une partie des personnes trans, au détriment d’autres
encore plus précaires. Le véritable courage politique, qui consisterait à appliquer les directives du Conseil de
l’Europe et à permettre à chaque individu-e de pouvoir disposer de son corps, ne semble pas à l’ordre du
jour…

Bien sûr, quelques élu-e-s ont su faire preuve de véritable courage politique et faire avancer les choses en
Région Rhône-Alpes ; mais ces élu-e-s sont très loin d’être représentatifs de la classe politique. Ainsi, malgré
les statistiques alarmantes effectuées à l’étranger faisant état d’un taux de séroprévalence chez les femmes
trans atteignant 28% selon les études les plus optimistes, il nous est encore trop souvent opposé en France
que les trans ne sont pas un « public prioritaire » dans la lutte contre le HIV.

Par ailleurs, l’exigence de voir un psychiatre s’assurant par des moyens plus ou moins fantaisistes de
la transidentité d’une personne, loin d’être dénoncée par la classe politique, est au contraire en train d’être
entérinée dans les projets en cours au Ministère de la santé. Pourtant, les associations trans dénoncent
depuis des années les abus dont nous sommes victimes par le corps médical. En vain.

La transphobie, écartée de la loi de 2005 listant les discriminations interdites, n’est pas non plus un sujet qui
motive particulièrement les candidat-e-s.

2012 est loin, les programmes ne sont pas encore achevés. Mais il y a peu de chance que des mesures pour
une égalité réelle soient proposées dans les programmes concernant les personnes trans. Tout au plus
quelques ‘mesurettes’ destinées à calmer les attentes les plus urgentes. Mais gageons que les échéances
électorales de 2012 ne feront en rien baisser le taux de tentative de suicide chez les trans de moins de 25 ans
qui est actuellement de 34 %…

En 2012, je vote ? Encore faudrait-il que des candidats osent réellement exiger l’égalité.

Chrysalide - Accueil de personnes trans
3e samedi du mois 16 h - 18 h
17 rue Romarin - Lyon 1er / 06 34 42 51 92

P.-S.

Samedi 18 Juin à 14h
Marche des Fiertés LGBT
(Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transexuelles)
« Pour l’Egalité : en 2011 je marche,
en 2012 je vote
 »
Départ Avenue Verguin
Lycée du parc - Lyon 6e - M° Massena

pour poursuivre la réflexion voir aussi :
Attention aux crêtes de coq
Le coq et le tas de fumier (Fable fatiguée)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info