15 juin à Lyon - Manifestation nationale pour la libération de Georges Abdallah

520 visites
Palestine

La révolte, cette volonté séculaire de ne pas subir…

Tous à Lyon, le 15 juin, à la manifestation nationale pour la libération de Georges Abdallah !

« Gaza ne portera jamais le drapeau blanc de la capitulation… ». Même sortie de son contexte - une déclaration en date du 25 février dernier - comment ne pas reconnaître dans cette affirmation toute l’identité, le combat et la détermination de Georges Abdallah et avec lui de tout le peuple palestinien et de sa glorieuse résistance ?

À l’heure où l’entité sioniste poursuit implacablement la réalisation de son projet historique génocidaire d’anéantissement du peuple palestinien de la mer au Jourdain ; à l’heure où les impérialistes occidentaux s’appliquent aujourd’hui comme hier, et ce depuis plus de 76 ans, à soutenir politiquement et militairement cette entité – leur bras organique dans la région – et à justifier inlassablement l’injustifiable ; à l’heure où l’État français n’est pas un simple « complice » mais un acteur pleinement impliqué dans son soutien à ce nettoyage ethnique de la terre de Palestine ; à l’heure où ce même État use de tous les moyens de sa violence liberticide pour bâillonner et criminaliser toute expression de dénonciation de ce crime contre l’Humanité et toutes les formes de solidarité avec le peuple palestinien ; à l’heure enfin où dans le camp même de cette légitime solidarité avec la Palestine, certains tergiversent encore sur la forme de résistance à soutenir ou s’autocensurent, Georges Abdallah - de derrière les murs et après 39 années de détention aux mains de l’ennemi - et avec lui tous les Palestiniens engagés dans ou aux côtés de la Résistance le clament avec force et sans ambiguïté : « Gaza ne portera jamais le drapeau blanc de la capitulation ! ».

Gaza ne portera jamais le drapeau blanc de la capitulation…, car il n’y a pas d’autres voies possibles pour un peuple colonisé engagé dans sa lutte de libération nationale ; le génocide d’aujourd’hui mais aussi toutes les Naksa et Nakba d’hier le démontrent : le seul salut pour le peuple palestinien passe inévitablement par la victoire ou la victoire.

Gaza ne portera jamais le drapeau blanc de la capitulation…, car ainsi que le rappelle aussi Georges Abdallah, « la Palestine ne peut que vaincre ». Preuve en est l’Histoire de toute la Palestine qui depuis plus d’un siècle, depuis la venue du premier occupant, n’a été et ne demeure que résistance et combat contre ce colonialisme de peuplement qui vise à inscrire sur la carte du monde le nom d’un autre État que celui de la Palestine.

Gaza ne portera jamais le drapeau blanc de la capitulation…, car les combattants de la résistance palestinienne portent aujourd’hui la solution de libération de la Palestine.

Gaza ne portera jamais le drapeau blanc de la capitulation…, car les masses populaires palestiniennes portent en elles, génération après génération, cette « volonté inébranlable des femmes et des hommes, des jeunes et des moins jeunes Palestiniens de mener la lutte sur tous les fronts pour libérer la Palestine, toute la Palestine » comme cela s’est vérifié en d’autres temps, dans d’autres luttes de libération nationale où tout résistant savait qu’« ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place ». Alors oui, l’Algérie a vaincu, le Vietnam a vaincu et la Palestine vaincra ! Cela aussi, Georges Abdallah le rappelle au-delà des discours victimaires ambiants : « En dépit de cette agression génocidaire de grande envergure contre Gaza ces jours-ci, où aux dizaines et dizaines de milliers de martyrs et des blessés s’ajoute la terrible destruction généralisée à tout l’espace habitable de Gaza, la Résistance reste inébranlable, protégée et adoptée par les masses populaires ».

Ce drapeau blanc de la capitulation rejeté aujourd’hui par Gaza assiégée comme il le fut hier dans toutes les formes qu’on a voulu imposer - de la normalisation aux solutions négociées à la Oslo, en passant par l’invocation d’une soi-disant amitié entre les peuples faisant fi de l’occupation ou par la condamnation plus ou moins affichée de la lutte armée, forme pourtant principale de toute lutte de libération nationale - ce drapeau blanc, Georges Abdallah a lui-même toujours refusé de le faire sien : toutes ses déclarations et en particulier celles qu’il a exprimées dans le contexte répressif actuel avec les accusations d’apologie du terrorisme, démontrent une fois de plus qu’il n’a jamais quitté le camp qui a été et reste le sien : celui de la « Résistance historique », de toute la Résistance, de la « promesse des Fedayins » engagés aux côtés des masses populaires contre l’occupant sioniste valet des impérialistes et contre la capitulation des États réactionnaires arabes.

C’est pour ce soutien indéfectible à l’héroïque lutte du peuple palestinien mais aussi de tous les peuples entrés en résistance contre l’oppression et pour leur émancipation que Georges Abdallah reste encore aujourd’hui en détention. C’est pour ce soutien indéfectible, ce refus de se renier et cette détermination à rester debout que Georges Abdallah reste encore aux mains de l’ennemi - pour ce symbole de résistance qu’il demeure au Liban mais aussi pour cet exemple qu’il a toujours été et reste encore plus aujourd’hui pour l’ensemble de ses soutiens en France et à l’international.

Aujourd’hui, ces soutiens sont toujours plus massifs, et toujours plus nombreux sont ceux qui agissent pour que toute solidarité avec la Palestine passe nécessairement par l’exigence aussi de la libération de l’un de ses plus fidèles combattants. Toujours plus nombreux sont ceux qui agissent pour que soit portée son identité politique et que s’affirme, en ce sens, un soutien clair et sans ambiguïté à la Résistance combattante du peuple palestinien, à ses choix d’actions pour une Palestine historique libérée du joug du colonialisme et de l’impérialisme permettant le retour de tous ses réfugiés et la libération de tous ses prisonniers. Toujours plus nombreux sont ceux qui luttent pour que tout mot d’ordre en soutien à la Palestine et à sa glorieuse résistance soit associé à l’exigence de libération de l’un de ses plus anciens flambeaux détenus en France : Palestine vivra, Palestine vaincra ! Libérez Georges Abdallah !

« La Palestine ne peut que vaincre en dépit de tout ce qui paraît à première vue comme un énorme déséquilibre dans le rapport des forces ». La lucidité de cette lecture de l’Histoire, nous sommes toujours plus nombreux à la porter et à la scander dans l’ensemble de nos actions et manifestations – tout comme nous l’avons été lors de la 14e manifestation de Lannemezan du 6 avril dernier en soutien à notre camarade et aux prisonniers incarcérés avec lui.

Nous appelons ici à coordonner une fois de plus l’ensemble de nos forces en soutien à l’héroïque résistance du peuple palestinien et à Georges Abdallah en participant massivement à la prochaine manifestation nationale organisée pour appuyer sa 10e demande de libération conditionnelle et exiger sa libération. Cette année, cette manifestation se déroulera exceptionnellement le 15 juin non pas à Paris mais à Lyon pour exprimer aussi toute notre solidarité active à deux camarades du soutien de Georges Abdallah membres de la Ligue de la Jeunesse révolutionnaire qui passeront en procès le 18 juin pour avoir arboré le 7 octobre 2022 le drapeau palestinien et un tee-shirt pour la libération de Georges Abdallah sur la pelouse du stade de l’Olympique lyonnais lors d’une rencontre footballistique avec le club de Toulouse interrompue durant plusieurs minutes et retransmise sur tous les écrans.

« Gaza ne portera jamais le drapeau blanc de la capitulation… Ni les sionistes ni aucune criminelle force ne réussiront jamais à briser la volonté de la Résistance à Gaza ». Ni l’État français, ni aucune criminelle force ne réussiront jamais à briser notre détermination à arracher notre camarade des mains de l’ennemi. Libérons-les ! Libérons-le !

Palestine vivra, Palestine vaincra ! Libérez Georges Abdallah !
Libérez la Palestine ! Libérons Georges Abdallah !
Libérez Gaza ! Libérons Georges Abdallah !
Pour la victoire ou la victoire !

Paris, le 12 mai 2024

Campagne Unitaire pour la Libération de Georges Abdallah
Campagne.unitaire.gabdallah@gmail.com
Facebook : pour la libération de Georges Abdallah
Instagram : cuplgia – Tweeter : CUpLGIA

P.-S.

Lien événement Facebook : https://t.co/Qbq4dRFr1u

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Palestine » :

>Les chars sont entrés dans Rafah

Les chars israéliens sont entrés dans Rafah. C’est un nouveau carnage guerrier et humanitaire qui commence, un nouveau cran dans la politique de destruction des Palestinien⸱ne⸱s. L’UJFP appelle à rejoindre et à démultiplier les actions pour imposer des sanctions internationales.

>GRRRND Zero soutient la Palestine

GRRRND ZERO SOUTIENT LA PALESTINE L’ensemble des bénéfices sera envoyé directement en Palestine et en Cisjordanie à des familles d’amis qui se chargent de redistribuer autour d’elles.

› Tous les articles "Palestine"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Les chars sont entrés dans Rafah

Les chars israéliens sont entrés dans Rafah. C’est un nouveau carnage guerrier et humanitaire qui commence, un nouveau cran dans la politique de destruction des Palestinien⸱ne⸱s. L’UJFP appelle à rejoindre et à démultiplier les actions pour imposer des sanctions internationales.

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Justice / Enfermements » :

>Police : abolissons son permis de tuer

Le meurtre de Nahel a replacé sur le devant de la scène les conditions dans lesquelles les policiers peuvent aujourd’hui faire usage de leurs armes. A travers une série d’enquêtes et de témoignages, Flagrant déni révèle l’opacité, le flou et la dangerosité des instructions relatives à l’usage de...

› Tous les articles "Justice / Enfermements"