Solidarité avec le Comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté

874 visites
1 complément

Communiqué de presse du Collectif 69 de Vigilance contre l’Extrême-Droite.

Le collectif de Vigilance 69 tient à montrer sa solidarité avec le comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté et son soutien à l’ensemble des initiatives prises pour dénoncer et faire dissoudre l’organisation raciste et fasciste Front Comtois.

Le travail mené par les collectifs antiracistes (voir dossier sur le net) a réussi à montrer la réalité de cette organisation, véritable instigatrice d’incitations à la haine et à la violence raciale. L’aboutissement de ce travail sera le procès qui se déroulera le 8 septembre à Montbéliard.

En réalité, le Front Comtois, dans la droite lignée des initiatives dites « identitaires » et « régionalistes », n’est de fait qu’un regroupement des éléments les plus radicaux et les plus violents de l’extrême-droite, qui s’il désire s’afficher en tant qu’organisation « respectable », montre son vrai visage lors de ses « actions ».
Symbolique du suprémacisme blanc (celtique), lien avec d’autres organisations révisionnistes, saluts et rhétoriques nazis sont monnaies courantes de ce mouvement. Il suffit pour cela de consulter la presse locale et nationale, ainsi que le regroupement d’informations réalisé par le Comité de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté.

Nous, Collectif 69 de Vigilance, tenons à montrer notre solidarité dans notre lutte contre l’extrême-droite et ses violences, et nous nous associons à la demande de dissolution du Front Comtois. Il est de fait scandaleux qu’une organisation dont les autorités connaissent les dérapages puisse continuer à exister et à se développer en toute impunité.
Nous exigeons que la justice aille jusqu’au bout et condamne comme il se doit les violences et les incitations à la haine raciale.

En Franche-Comté comme à Lyon, ces organisations ne sont qu’une vitrine des pires relents xénophobes et fascisants.
De plus, le dossier réalisé par le Collectif de Vigilance Antifasciste de Franche-Comté met clairement en évidence les liens entre le Front Comtois et Lyon Dissident/Bunker Korps (groupuscule néo-nazi) ainsi que Troisième Voie, présentes toutes deux malheureusement sur Lyon.

En Franche-Comté, comme ailleurs, dissolution et condamnation de toutes les organisations d’extrême-droite xénophobes et violentes !!

Collectif 69 de Vigilance contre l’Extrême-Droite

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 9 septembre 2011 à 11:44

    Le procès du président du groupuscule d’extrême droite « Front comtois » a été reporté au grand dam du collectif qui l’avait assigné en justice pour y répondre de haine et incitation à la discrimination raciale, hier, à Montbéliard.
    Déplorant l’absence et du prévenu, Gaëtan Perret, président du Front comtois, et de son avocat parisien, M e André Chami, du collectif d’associations, syndicats et partis de gauche qui ont assigné le groupuscule d’extrême droite devant le tribunal correctionnel de Montbéliard, n’a pas caché que « le procès aurait pu se tenir ». Mais il a donné acte au président Alain Troilo et à la procureure de la République, Thérèse Brunisso, du renvoi de ce dossier à la date du jeudi 8 décembre, à 9 h.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info