Forum de l’écologie intégrale : quand les fachos font du jardinage

802 visites

Le samedi 9 mars, les fascistes de Lyon Populaire ont voulu organiser un « Forum de l’écologie intégrale », auquel il était possible d’y assister pour la modique somme de 15€.
Mais qui sont ces personnes ? Et surtout, comment s’approprient iels le combat pour l’écologie en lui donnant une consistance réactionnaire ?

Lyon populaire est un groupuscule nationaliste-révolutionnaire créé en septembre 2019 suite à la dissolution du Bastion social. On prend les mêmes et on recommence car une dizaine des membres de Lyon populaire faisaient déjà partis du Bastion. Adeptes de ratonnade, leurs membres sont identifiés lors de plusieurs agressions racistes, ou encore lors de manifestations dans le service d’ordre du collectif Marchons Enfants et de la Manif pour Tous.

Le forum devait porter sur l’écologie intégrale, notion inspirée du "nationalisme intégral" théorisé par Charles Mauras (intellectuel de l’Action française) et popularisée par le GRECE (groupe d’intellectuels aussi connu sous le nom de la Nouvelle Droite) notamment à travers l’intellectuel Alain De Benoist dans les années 2000. Elle défend une vision essentialiste de la société et un « réenracinement » de la France face au mondialisme.

En effet, par une critique tronquée du capitalisme liée aux conséquences de la croissance matérielle et démographique sur l’environnement, l’écologie intégrale prone la décroissance à travers le soutien au localisme et au biorégionalisme.

De plus, la défense de l’identité ethno-culturelle passe par celle de l’écosystème auquel elle serait reliée. Ainsi dans cette perspective de localisme anti-capitaliste, l’écologie se doit de défendre des politiques anti-immigrationnistes. On retrouve ces visions les plus radicales de l’écofascisme dans différents manifestes de terroristes lors d’attentats d’extrême droite, dans une mosquée de Christchurch en 2019, contre des mexicains à El Paso en 2019 ou encore ciblant des afro-américains à Buffalo en 2022.

Enfin, depuis la mobilisation du concept d’écologie intégrale lors de l’encyclique du Pape Francois en 2015, certains mouvement catholique ouvertement réactionnaire se sont réaproprié politiquement ce concept. Pour une défense du "vivant dans sa globalité" et des "lois de la nature" qui seraient menacées par l’IVG, les nouvelles techniques reproductives, les droits des personnes LGBTQ+ etc. Cette vision de l’écologie a traversé la Manif pour tous et les mobilisations contre la loi bioéthique.

L’après-midi s’annonçait chargée : début des hostilités à 14h avec plusieurs invités, dont pour certain.es, le lien avec l’écologie n’est pas évident. Et pourtant...

Le premier annoncé était Raphael Ayma, porte-parole de Tenesoun, un autre groupe nationaliste révolutionnaire implanté dans le pays d’aix. Lui aussi issu du bastion social,

Raphy est déjà apparu dans plusieurs interviews avec breizh-infos (site conspirationniste et nationaliste) et l’academia christiania (organisation identitaire et catholique traditionaliste). Dans la seconde, il parle d’écologie dans la jeunesse sous un prisme identitaire.

Aliette Espieux, elle, est déjà une super copine de Lyon Populaire (et ne s’en cache pas !), dont elle relaie les communications sur ses réseaux sociaux. Elle est bien connue en tant que militante de la Marche pour la vie, dont elle est la porte-parole depuis 4 ans. Elle se revendique fondatrice de la génération pro-vie ayant pour but l’abolition de la loi Veil.

Issue d’un milieu catholique, ses parents l’ont déjà amené pendant son enfance aux marches pour la vie (on avait prévenu : élever ses enfants en milieu réactionnaire comporte des risques...). La théorie est simple, et déjà bien usée : l’avortement est un meurtre, le vrai problème est qu’il n’y a pas suffisamment de soutien aux femmes enceintes qui n’ont pas d’autres solutions que l’avortement. Plus généralement, les femmes sont faites pour avoir des enfants et le féminisme de gauche est contre la femme (fin de citation, tout le monde en enfer). Elle se positionne également contre l’euthanasie et le suicide assisté.

Mais attention, Aliette Espieux se modernise et sait naviguer dans l’air nauséabond du temps ; elle s’intéresse à la sphère électorale et a affiché son soutien en 2020 au candidat RN Olivier Pirra pour les municipales dans le 5e à Lyon.

Pour penser une alimentation militante, c’est Sébastien "de Kerrero" qui devait s’exprimer, présenté comme un militant nationaliste ; c’est surtout un gros antisémite. En effet, pas besoin de chercher bien loin sur internet pour trouver trace de ses méfaits. Bien connu des milieux fascistes, Sébastien Trejo commence en 2008 au Centre Royaliste de l’Action Française où il est secrétaire adjoint, puis fait scission pour créer DEXTRA (un groupe faf de courte durée).

Il s’est présenté à des élections européennes en 2009 avec des royalistes et est copain comme cochon avec Alain Soral et Dieudonné M’bala M’bala à qui il file un coup de main pour la constitution de leur Liste.

Pour occuper ses journées, ce natio a fait beaucoup de radio à l’extrême-droite (Radio Courtoisie, Egalité et réconciliation...) et est très actif dans le Collectif pour la Famille et le Mariage catholique qui s’oppose au mariage de personnes du même genre.

Fin novembre 2021, il fait partie des treize personnes interpellées dans le cadre d’un coup de filet contre le groupuscule d’extrême-droite « Recolonisation France », dont il aurait été l’un des recruteurs.

FUN FACT : il n’a pas perdu son œil droit dans une bagarre contre des antifas comme il aime à le raconter mais bien contre d’autres acolytes.

Il était sûrement invité à la conférence pour sa thèse sur le bio-conservatisme intégral dans laquelle il s’oppose pêle-mêle à la "vaccination de masse", au transhumanisme, et au contrôle des populations par moyens électroniques ("peut-être demain la puce sous-cutanée").

Mais pas de panique ! Toute ressemblance avec des thèses conspirationnistes est fortuite puisque cette théorie repose sur des éléments factuels ! La preuve, c’est déjà appliqué dans d’autres pays...

Par ailleurs, Monsieur K. n’a peur de rien, et surtout pas du ridicule : il affirme dans la même interview que que le L de LGBTQI veut dire "indifférent" et que Sorros veut amener des vagues massives d’immigration maghrébine en France. Enfin, il faut lutter contre "l’agenda LGBTQI", un groupe homogène qui veut dépasser l’humanisme pour le transhumanisme : plus d’hommes et de femmes, plus de vivants et de morts, plus de différences entre humains et animaux, fusion de toutes les espèces...

Heureusement, pour résister, le gourdiflot du village a une vraie proposition politique :

organiser la riposte avec le bio-conservatisme intégral. En gros, faire famille grâce à l’inégalité entre les sexes (père, mère, enfant), faire respecter la hiérarchie entre maître et élève, entre français et étrangers et enfin refuser l’immixtion de l’Etat et du marché dans la vie privé. Et dans tous les cas ; il faut prier car Dieu va revenir et nous punir.

Last but not least, Eliot Bertin était également inscrit à l’ordre du jour de samedi. Figure majeure dans les milieux fascistes, il est très connu des médias ; et pour cause : leader de Lyon Populaire, il fonde le groupe en septembre 2019 (soutenu par l’ex-chef Steven Bissuel du Bastion Social et ses proches). S’inscrivant dans une idéologie nationaliste-révolutionnaire et néonazie, il réunit à ses côtés néofascistes, identitaires, monarchistes, antisémites et catho réac.

Affichant une présence régulière dans des attaques fascistes, il est selon Streetpress, présent dans au moins sept agressions depuis 2018 sans faire l’objet de poursuites judiciaires.

En avril 2018, il est interpellé à Lyon lors d’une descente violente contre des militantes antifascistes à un concert avec 7 autres membres de l’extrême droite, notamment Steven Bissuel (ex-chef gudard et instigateur du Bastion Social). Bertin est alors placé en garde à vue pour « violences en réunion avec arme par destination » (des gants coqués et protège-dents sont trouvés sur lui) mais il n’est finalement pas condamné.

Il fait également partie des individus créant le guignol squad (alliance informelle créée pour mener des ratonnades sans mettre en avant les noms des organisations officiels des membres (royalistes, identitaires, néonazis). Depuis 2021, il participe au lancement du « cercle de réflexion François Duprat (penseur du nationalisme-révolutionnaire) pour Lyon Populaire (en publiant des bouquins théoriques, en organisant des conférences...).

Ce joyeux nazillon fréquente également l’Agogé (salle de boxe identitaire) et la traboule (Génération Identitaire, les Remparts).

Enfin, il fait partie des 7 personnes interpellées le 6 fév. 2024 pour l’attaque de la conférence Palestine le 11 novembre 2023.

Le forum devait se tenir dans le centre ville de Lyon comme annoncé sur leurs réseaux sociaux, sans avoir le courage d’en faire un événement public et de donner une adresse du lieu. Mais la rencontre s’est au final tenue en mini comité dans une salle privée de Thurins (Domaine du Ruisseau) à plus de 45min de Lyon et a été annulée en cours d’après-midi.

Face à cela il est important que le milieu écologiste et antifasciste comprenne que l’écologie politique n’est pas naturellement de gauche. Comme on l’a vu la proximité entre extrême-droite et l’écologie n’est pas du simple opportunisme mais a toujours existé. Il est nécessaire de prendre au sérieux le risque écofasciste. Et que l’on se saississe de ce problème pour ne laisser aucun terrain à une pensée écofasciste comme l’écologie intégrale.

C’est pourquoi il nous semble urgent d’empêcher ces groupes de s’organiser, par tous les moyens nécessaires. Nous appelons toute personne se sentant concerné.e par les luttes écologistes et par la montée de l’extrême-droite à mener des actions pouvant leur nuire.

Faisons front (antinational !!) contre le fascisme et pour une écologie vraiment populaire et intersectionnelle !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>Coco, ou « l’humour » au service du racisme

On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui, comme disait Desproges. « L’humour » de Coco ne nous fait pas rire, mais nous donne envie de dégueuler. Que ce soit à Charlie ou à Libé, sa haine des musulman-e-s a beau se cacher derrière la « liberté d’expression », elle n’en reste pas moins sa...

>Forum de l’écologie intégrale : quand les fachos font du jardinage

Le samedi 9 mars, les fascistes de Lyon Populaire ont voulu organiser un « Forum de l’écologie intégrale », auquel il était possible d’y assister pour la modique somme de 15€. Mais qui sont ces personnes ? Et surtout, comment s’approprient iels le combat pour l’écologie en lui donnant une...

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>Conférence Stop barrage Rhonergia mardi 16 avril

📣 Viens rencontrer le Collectif STOP Barrage Rhônergia lors d’une conférence pour s’informer et échanger autour du projet de barrage sur le dernier tronçon encore sauvage du Rhône en aval de la centrale nucléaire du Bugey.

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"