L’État veut la disparition du FAR à Bourg

1170 visites
1 complément

L’association OSER est trop osée pour le pouvoir en place : la fin justifie les moyens ! L’association, risque de disparaître dans quelques jours. Et pourtant que n’avons nous pas entendu sur l’importance du rôle des centres d’hébergement de sans logis lors de la mort de l’abbé Pierre... Et pourtant, ceux qui marchent trop bien, avec un fonctionnement proche de l’autogestion, on les étrangle financièrement pour qu’ils crèvent.

Dernier article sur le FAR.

« Ils peuvent couper toutes les fleurs. Ils n’empêcheront pas le printemps d’arriver »

 [1]

Le 9 Mai, les représentants de l’association OSER sont de nouveau convoqués devant le Tribunal de Grande Instance.

Ce dernier devra statuer sur les potentialités de poursuite de l’activité.
En cas d’impossibilité, c’est à dire si l’association est incapable de faire face à ses charges financières, la liquidation sera prononcée.
Elle entraînera le licenciement des 18 salariés, le démantèlement du FAR, la fin de l’accueil d’urgence des familles avec enfants en mobile home, et probablement, la disparition de la pension de famille du « Temps des cerises ».

JPEG - 56.8 ko

Les incidences financières pour la collectivité seront considérables : selon les termes de la Convention qui nous lie à l’Etat, ce dernier est responsable de l’ensemble du passif qu’il a lui même généré, en réduisant de 30% le budget du FAR.

Il devra assumer en outre le coût des licenciements économiques.
Sachant que la plupart des salariés d’OSER ont plus de dix ans d’ancienneté, la somme à débourser sera faramineuse.
Quant au prix humain, aux drames personnels engendrés, non quantifiables monétairement , ils sont incommensurables.

Mais qu’importe !
Pour tordre le cou d’OSER, pour parachever la normalisation du travail social, rien n’est trop cher. L’objectif est de disposer d’associations prêtes à gérer sans barguigner des budgets austères, et qui appliquent sans discuter les politiques « sociales » des gouvernements.
Bref, qui encadrent et surveillent les pauvres, afin qu’ils demeurent à leur place ; à leur merci.

Tout dépend aujourd’hui de la reprise du versement de la dotation mensuelle supprimée d’une manière tout a fait illégale par les services de la DDASS.

Illégale car rien ne prévoit une telle interruption dans le code de l’Action Sociale et des Familles. Illégale parce que le motif invoqué est l’exercice du droit de grève, droit garanti par la Constitution.

Qu’on en juge : après avoir exigé et obtenu la réouverture du FAR, après avoir requis et obtenu la levée du campement Square JOUBERT, la DDASS nous somme maintenant, pour satisfaire à ses obligations légales, de lui livrer le nom des personnels grévistes !

A chacun de nos reculs, le Préfet répond par de nouvelles exigences, de nouvelles outrances.

Tout démontre, dans l’attitude des pouvoirs publics, que le but est la liquidation d’OSER, de son fonctionnement autogestionnaire, des valeurs de solidarité active qu’elle défend, de sa liberté d’association.

Malheureusement, de tels comportements de la part des autorités de tutelles, censées faire respecter la loi, n’ont pas ému les syndicats (à l’exception de Solidaires et de quelques isolés de la CGT ou de la CFDT) qui n’ont pas jugé bon de soutenir l’association.
Pas plus que le Parti Socialiste dont le silence assourdissant laisse mal augurer de sa politique s’il parvenait au pouvoir.

Tout cela ne nous fera pas oublier le soutien chaleureux assuré sans relâche par des dizaines de personnes depuis le début du conflit.
Il nous reste 8 petits jours pour renverser la vapeur, pour tenter de faire tourner la roue à l’envers.
8 jours pour que se manifeste un élan de solidarité. Car, nous en sommes convaincus, la liquidation d’OSER sera, par delà son propre sort, une défaite pour l’ensemble du monde associatif.

Pour fonctionner, le FAR se voit attribuer une dotation annuelle reversée mensuellement.

Prochaines échéances :
- Jeudi 3 Mai 20h30 : Assemblée Générale au FAR, 5bis rue des Crêts BOURG
- Mercredi 9 Mai 9h : Audience du Tribunal de Grande Instance de Bourg en Bresse

P.-S.

Cela devient de plus en plus urgent de continuer à soutenir le FAR et l’association OSER :
OSER 5bis, rue des Crêts 01000 Bourg en Bresse
OSER-LeFar (at) wanadoo.fr
Site Internet

Notes

[1Proverbe chinois.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info