La France au Rwanda : coorganisation de génocide

743 visites

Ephrem Inganji, survivant du génocide des Tutsi rwandais, et auteur du livre Une jeunesse perdue dans un abattoir d’hommes, sera à Lyon les 23 et 24 novembre 2009.

Le 6 avril 1994 commence le dernier génocide du vingtième siècle. Il est aussi le massacre le plus « efficace » de l’histoire : un million de morts en trois mois ! Ça se passe au Rwanda, pays ami de la France. Tellement ami que l’armée française a entraîné l’armée rwandaise, qu’un mercenaire français a formé la milice qui accomplira le gros du « travail » génocidaire, que la France fournit du matériel et des armes aux assassins durant tout le génocide, que l’armée française déclenche l’opération Turquoise pour protéger et exfiltrer les chefs du camps génocidaire, au moment où celui-ci perd la guerre.

Un pays, un génocide tellement amis de la France qu’elle tentera, quatre ans plus tard, de mettre sur pieds une commission d’enquête parlementaire pour s’auto-amnistier… Elle fera mener par le juge Bruguière une enquête grotesque pour faire accuser ceux-là même qui stoppèrent le génocide. Et aujourd’hui, quinze ans plus tard, les différents négationnistes sont toujours à l’œuvre.

Ephrem Inganji est Tutsi, rescapé du génocide de 1994. Pour raconter l’histoire de ce massacre, il a dû avoir recours au roman. Il a écrit Une jeunesse perdue dans un abattoir d’hommes, paru à L’Harmattan en
2009.

Il sera à Lyon lundi 23 et mardi 24 novembre.

- Le 23 novembre, il sera l’invité d’une émission spéciale sur Radio Canut, de 14h à 15h, à lui consacrée.

- Le 24 novembre, il sera à la Maison des Passages à 20 heures, invité par l’association Survie et toute une kyrielle d’associations partenaires, pour un débat sur le thème « Rwanda, mémoire d’un génocide - Comment a-t-on pu en arriver là ? Les responsabilités de la France ». Le débat sera précédé d’extraits du film Tuez-les tous, et suivi du verre de l’amitié. Entrée libre.

Radio Canut, 102.2, ou en direct sur internet ici.

La Maison des Passages, 44 rue St-Georges, Lyon 5e
(métro Vieux Lyon)

P.-S.

Et si on ne peut pas venir écouter Ephrem Inganji, ou si on veut en savoir plus sur l’implication de la France, on peut toujours lire Un génocide sans importance, de Jean-Paul Gouteux, paru aux éditions tahin party.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"