La confédération paysanne appelle à une mobilisation contre Monsanto à Bron

4077 visites
OGM

Monsanto pille et tue les paysans, ruine l’environnement, menace la santé des hommes.

Rassemblement
le vendredi 16 décembre à 15h
devant le siège social de Monsanto,
1 rue Jacques Monod à Bron.

Suite aux saisies financières (dommages et intérêts de l’affaire Monbéqui 1998 - voir Rebellyon) effectuées par Monsanto sur les comptes de notre syndicat, la Confédération Paysanne vous appelle (syndicats, associations, citoyens) à participer à un rassemblement devant le siège social de Monsanto France à Bron le vendredi 16 décembre à 15h.

Monsanto Agriculture France SAS, Service des Relations extérieures, Europarc du Chêne,
1, rue Jacques Monod, 69673 Bron Cedex

Cette mobilisation aura lieu le même jour à la même heure sur les 8 autres sites français de Monsanto.

Seront présents à Bron et prendront la parole :
- Olivier Keller, secrétaire national de la Confédération paysanne
- Jean-Emile Sanchez, ancien porte-parole national de la Confédération paysanne
- Guy Germain, l’un des Trois de Saint-Georges (Confédération paysanne de l’Isère)
- Jean-Baptiste Libouban et Christine Thelen, faucheurs volontaires
- Arnaud Apotheker, Greenpeace France

JPEG - 37.9 ko

Monsanto, en concertation avec les autres sociétés semencières, biotechnologiques et agro-industrielles, et avec l’aide de nos gouvernants, veut imposer au monde une agriculture industrielle sans paysans :
- Soumettre les paysans en leur interdisant de ressemer leurs semences ;
- Imposer les OGM et s’approprier le vivant par les brevets ;
- Étendre la propriété intellectuelle à la biodiversité pour la piller et se l’accaparer ;
- Enlever aux peuples le choix de leur alimentation et de la gestion de leurs ressources.

Pour arriver à ses fins, Monsanto mène des actions de lobbying et de désinformation et veut réduire au silence les syndicats et les associations.
Depuis 30 ans, Monsanto s’est illustré par ses nombreux méfaits : agent orange pendant la guerre du Vietnam, hormone laitière, publicité mensongère sur le RoundUp, argumentaires mensongers pro-OGM, corruption, procès contre paysans et activistes, etc.

Monsanto, qu’est-ce ?

La firme Monsanto Company est le premier producteur mondial de glyphosate, qu’elle vend sous la marque Roundup. Elle est le leader mondial des semences génétiquement modifiées.
Ellee est également la première firme mondiale pour la vente de semences conventionnelles.

Elle fabrique la BST, somatotropine bovine, la fameuse hormone laitière, très utilisée aux USA et dans d’autres pays, mais aussi l’aspartame [1], et lors de la guerre du Vietnam, l’ « agent Orange » , défoliant yant fait d’innombrables victimes dans la population civile.

Ses stratégies aggressives, tant sur le plan commercial que sur le plan du lobbying de ses produits et brevets, ainsi que ses pratiques de corruption aujourd’hui avérées, en ont fait « Monsatan » pour beaucoup d’altermondialistes.

Stratégies judiciaires

Rien qu’aux USA, Monsanto entretient un pool de plus de 50 avocats, pour mener des procès destinés à obtenir le maximum de bénéfices des brevets et produits de la firme :

- procès contre les paysans ayant dans leurs récoltes des graines « brevetées » qu’ils n’ont pas achetées, même quand cette présence vient d’une pollution accidentelle ou due à la contamination des cultures voisines ; ou qu’ils ont acheté l’année précédente seulement (les repousses accidentelles ou resemis d’une partie de la récolte sont interdits par le brevetage de la semence OGM). Très nombreux cas au Canada (dont Percy Schmeiser) et aux USA, mais aussi en Amérique latine, Europe... En tout plus de 500 procès par an (selon Monsanto)

- Procès contre un groupement de producteurs laitiers ayant osé écrire dans leur publicité que leurs produits étaient exempts de BST, hormone laitière, « nuisant ainsi aux intérêts commerciaux de Monsanto. »

- Procès contre les activistes de nombreux pays et particulièrement la France qui refusent la pénêtration de la technologie OGM sur leur territoire (...)

Stratégies commerciales et d’implantations

- Publicité mensongère sur la biodégradabilité et l’innocuité du Roundup, pourtant maintenant scientifiquement dénoncés.

- Corruptions au niveau de la FDA américaine (agence d’agrément des produits pharmaceutiques et alimentaires) pour faire agréer les dossiers techniques des OGM Monsanto, en particulier les essais de toxicité, souvent pris par la FDA comme argent comptant sans contre expertise.

- Entente illicite avec Pioneer pour augmenter le prix des semences OGM.

- Pressions sur le grouvertnement argentin pour contourner les privilèges du fermier qui ont droit selon la loi à toujours pouvoir resemer leur propre récolte.

- Pressions sur les médias pour faire annuler ou reporter des reportages dénonçant ses pratiques ou dévoilant la toxicité de produits - en particulier la BST, cancérigène.

Leurs argumentaires mensongers

- Les OGM sont utiles, voire nécessaires à l’alimentation de l’humanité, et au développement des paysanneries pauvres. En fait la technologie, très coûteuse, est évidemment totalement hors de portée des paysans pauvres ; elle ne concerne, pour 95%, que des produits ne concernant pas les cultures vivrières, elle ruine l’environnement et rend le producteur dépendant de la firme.

- Le Roundup est biodégradable et totalement sans effet sur la santé et l’environnement. En fait il joue un rôle dans le développement des cancers, et le glyphosate s’accumule désormais dans toutes les nappes aquifères et les cours d’eau.

- Idem pour la BST.

La situation en Inde, au Paraguay.

- En Inde, quand les petits producteurs de coton OGM font de mauvaises récoltes, ils sont acculés à la ruine par les avocats de la firme, et les cas de suicide sont nombreux.

- Au Paraguay, pays où les intérêts des grands propriétaires et producteurs sont très bien défendus par le gouvernement, le soja OGM s’est énormément développé ces dernières années, poussant les gros producteurs à éliminer les indiens et petits paysans pour récupérer leurs terres.

Voir aussi les sites :

Monsanto pille et tue les paysans, ruine l’environnement, menace la santé des hommes !


JPEG - 135.8 ko

P.-S.

CP Rhône-Alpes
8, quai Maréchal Joffre
69002 LYON
Tel. / Fax 04 72 41 74 42
rhonealpes@confederationpaysanne.fr}

Contacts :

Olivier Keller
Secrétaire National et Porte-parole de la Confédération paysanne Rhône-Alpes
Mobile : 06 26 45 19 48

Michel Dupont, animateur national
Tel : 01 43 62 04 04 ; mdupont@confederationpaysanne.fr

Quentin Hecquet, animateur Rhône-Alpes (organisation)
Tel/Fax : 04 72 41 74 42 ; Mobile : 06 78 60 90 65
rhonealpes@confederationpaysanne.fr

Notes

[1aspartame : substance composée de phénylalanine et d’acide aspartique, utilisée comme succédané du sucre.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « OGM » :

› Tous les articles "OGM"

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>Politiques sécuritaires : la vague verte a des reflets bleus

Les nouveaux maires Europe Écologie-Les Verts mettront-ils fin à la surenchère techno-sécuritaire à l’échelle locale ? L’analyse de leurs programmes, déclarations et premières décisions ne laisse augurer aucun changement majeur. En termes de vidéosurveillance, comme d’armement ou d’effectifs des polices...

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"