Lancement de la V3 de Rebellyon

1373 visites
3 compléments

Changement de tête ce jeudi soir !!! Du haut de ses bientôt 10 ans d’existence, c’est la troisième version du site. On espère que vous trouverez autant de plaisir à l’utiliser qu’on a eu de mal à la concevoir. C’est l’occasion pour nous de revenir sur l’expérience Rebellyon, cette nouvelle version, et le projet « mutu ».

Petit rappel historique

Presque 10 ans ont passé depuis la première réunion, les premiers échanges ayant amené à l’apparition de votre site préféré. 10 ans d’expérimentations, de doutes et de remises en cause, d’échecs, de réussites, de mutations. Entre temps, internet est devenu un outil incontournable de l’échange d’informations, les sites militants et les modes de diffusions de l’information ont également profondément évolué.

On a peine à se rappeler aujourd’hui qu’internet n’a pas toujours été aussi présent dans nos manières de lutter et que les sites alternatifs et les réseaux sociaux ne sont les modes privilégiés de diffusion de l’information militante que depuis une petite dizaine d’années.

À Lyon pourtant les moyens de se relier dans le milieu anti-autoritaire n’étaient pas inexistants avant Rebellyon, loin de là. Radio Canut, la « plus rebelle des radio » et ses trente ans passés, ou la liste de diffusion mail « Informations-débats (pour les) Anti-autoritaires de Lyon et Alentours » au début des années 2000, sans compter les multiples feuilles, revues et fanzine, ont largement assuré ce rôle de lien entre les différentes composantes du milieu anti-autoritaire lyonnais.

En 2004 plusieurs individus se réunissent à Lyon pour développer un site par et pour les anti-autoritaires Lyonnais. Il ait d’emblée fait le choix d’un site relayant une information locale et/ou produite localement. Cet ancrage local est primordial dans l’identité du site et son fonctionnement. Il permet que les informations, échanges et rendez-vous relayés sur Rebellyon s’appuient sur une réalité concrète, des acteurs qui peuvent se rencontrer, des réalités que vivent les lecteurs. Il s’agit aussi de permettre que les échanges faits sur le site, les appels et les propositions ne restent pas virtuelles, mais aient un impact dans le réel que nous vivons. À quoi bon faire la révolution sur internet si elle ne se retranscrit jamais dans la réalité.

C’est aussi permettre à tous les acteurs lyonnais d’avoir prise sur le site et sur l’information. Le simple fait que les membres du collectif d’animation connaissent et rencontrent régulièrement lecteurs et rédacteurs, collectifs et acteurs du milieu anti-autoritaire, rend le site, sinon fidèle à une réalité de terrain, tout du moins sensible à ce qui s’y passe et au besoin saisissable par ceux qui font vivre les luttes lyonnaises. Un site connecté, mais connecté à une réalité locale. En 2005 le site Rebellyon est lancé. Se créer un compte pour proposer des articles prend moins de deux minutes, et le site devient rapidement un des outils les plus utilisés par le mouvement anti-autoritaire lyonnais.

PNG - 340 ko
La page d’accueil du site en 2005

À l’été 2010, la structure et la maquette du site, qui ont alors 5 ans, sont changées au profit d’une V2. Outre un coup de pinceau dont le site avait bien besoin, plusieurs nouveautés font leur apparition : des brèves permettant de relayer une actualité en quelques lignes, un agenda propre au site qui lie chaque rendez-vous à l’article qui l’annonce, une meilleure prise en compte des formats sons, photos ou vidéos proposés au site, etc.

Rebellyon aujourd’hui c’est plusieurs milliers de lecteurs quotidien, une moyenne de 3 à 5 articles mis en ligne chaque jour (hors mouvement social), environ 1 450 rédacteurs inscrits sur le site ayant proposé au moins un article chacun et plus de 10 000 articles en ligne.

PNG - 466.1 ko
En 2010, lancement d’une nouvelle version, avec double manchette

Alors, cette V3 ?

Depuis 2010, la V2 avait déjà bien vécu et connu de nombreux changements, plus ou moins visibles. Coté code, le site avait déjà connu le passage à SPIP 3.0 l’an dernier, le changement est plus perceptible dans l’interface collaborative du site que dans l’espace public.

Cette nouvelle version se traduit, outre l’habillage graphique, essentiellement par une réorganisation de la page d’accueil permettant de mieux mettre en valeur les articles publiés, notamment les infos locales et les brèves (colonne de droite), et les articles A lire ailleurs (petite colonne centrale). La manchette et la Une (respectivement en haut de la page et à gauche) permettent toujours de mettre en avant les contributions les plus pertinentes. Vous pouvez toujours retrouver le dernier Canut Info dans la colonne centrale.

Quelques nouveautés/changements :

- Une meilleure lisibilité des articles mémoire et analyses et réflexions autrefois cantonnés à la colonne de gauche, qui bénéficient aujourd’hui d’encarts en bas de la page d’accueil, plus adaptés à leur temporalité plus longue que les articles infos.

- Des thématiques (répression-prison, logement-squat, etc) plus visibles, permettant de retrouver rapidement les articles sur un sujet similaire.

- Un agenda cliquable, et visible à l’avance, déjà expérimenté ces derniers temps sur la version précédente. Les rendez-vous restent liés à des articles, mais l’essentiel de l’information est visible directement dans l’agenda. Comme par le passé les prochains rendez-vous apparaîtront sur la page d’accueil.

- Des pages groupes/collectifs, permettant une meilleure mise en valeur des collectifs publiant régulièrement sur le site. Il ne s’agit pas de blog, mais d’une personnalisation des articles. Les contacts / liens / présentations des groupes apparaîtront automatiquement sur tous leurs articles. Et une page rassemblera toutes leurs contributions à Rebellyon. Les articles apparaîtront sur la page d’accueil comme par le passé, avec les mêmes logiques éditoriales.

- Pas mal de changements aussi dans l’interface collaborative qui, on l’espère, faciliteront la vie des rédacteurs et que l’on vous laisse découvrir.

Il reste un peu de travail à faire, quelques fonctionnalités à tester / expérimenter, et plusieurs choses sont susceptibles de changer dans les mois à venir. Vos retours sur cette nouvelle version sont d’ailleurs les bienvenus pour nous permettre de faire avancer le site.

PNG - 468.2 ko
Rebellyon 2014, mis en ligne le 22 mai

Le projet Mutu

Cette nouvelle version du site est aussi le résultat d’un travail collectif mené au-delà de Lyon depuis plusieurs mois à travers le projet Mutu.

Fort de l’expérience de développement dans d’autres villes du projet sous-surveillance, naît en 2013 le projet « mutu ». Ce dernier part du constat de la relative diminution des sites d’information alternatifs ces dernières années, et face à cela de la nécessité de mutualiser les capacités, les énergies et les connaissances autour des sites alternatifs. Ce projet se propose, en impliquant des personnes et des collectifs de plusieurs villes, de développer collectivement des solutions techniques et des échanges de pratiques pour créer un site d’information alternatif. Cet outil, issu pour partie de l’expérience Rebellyon, possède une structure qui peut être reprise d’une ville à l’autre, d’un collectif à l’autre, tout en restant modifiable en fonction des besoins locaux. Les premiers sites participant au projet « mutu » ont récemment vu le jour, à Paris, Tours et à Toulouse, d’autres étant encore en cours d’élaboration.

La Rotative à Tours
JPEG - 129.1 ko

IAATA (Information Anti Autoritaire Toulouse et Alentours) à Toulouse

JPEG - 157.6 ko

Paris-luttes.info à Paris

JPEG - 129.3 ko

Rejoignez la Rebellyon

Rebellyon est un média alternatif autogéré, c’est-à-dire en gros sans thune et sans permanent, et a donc besoin de votre aide pour s’étoffer, pour s’enrichir de nouveaux articles, mais aussi pour se faire connaitre. Quelques pistes parmi d’autres pour nous aider :
- Encore et toujours : Écrire des arti­cles, pro­po­ser des idées, par­ti­ci­per à l’élaboration des arti­cles, etc. (le "publiez !" en haut à droite n’est pas là pour la déco, s’inscrire sur le site prend 2 mn)
- Suivre et relayer les infos de Rebellyon autour de vous, à vos pro­ches, sur d’autres sites.
- Des tags partout, comme le font quelques personnes : Rebellyon s’affiche sur les murs, à la peinture
- Imprimer et diffuser nos flys (vous pouvez aussi en faire d’autres ! Dans ce cas-là, faites-les nous passer).
- De la pub sur votre site, par exemple en mettant un lien avec le logo de Rebellyon.

JPEG - 433 ko

Le collectif d’animation de Rebellyon.info

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 27 mai 2014 à 17:47

    Oui aux sources disponibles, mais pas sur le commercial et non libre Github  !

  • Le 26 mai 2014 à 11:24, par hugo

    Mettez les sources sur github !

  • Le 24 mai 2014 à 00:32, par

    sympa le changement, mais un fond noir ça serait bien plus sympathique...la ça a un air de ressemblance avec le progrès !!

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>Université Lyon 2 : Le Progrès sert la soupe aux réactionnaires

Fidèle à sa ligne éditoriale, le Progrès a gratifié son lectorat d’une Une et d’une double-page une nouvelle fois bien réactionnaire. La cible de la semaine ? L’Université Lyon 2, clouée au pilori au travers d’un récit délirant dénonçant les « dérives » d’enseignements entièrement acquis au féminisme et à...

>À quoi sert un média autonome aujourd’hui ?

Samedi 7 septembre, une après-midi de discussions était organisée à la Parole Errante à Montreuil, sous le titre L’Autonomie n’est jamais finie. Différents groupes et médias autonomes de la région parisienne (Cerveaux non disponibles, des contributeurs à Paris-Luttes.info, ACTA, Plateforme d’enquêtes...

>Contre l’expertise et la compensation, pour des luttes et des forêts vivantes

Le 21 mai 2019, la Cour administrative d’appel de Lyon appelée à se prononcer sur le Center Parcs de Roybon a ordonné la constitution d’un collège d’experts composé d’un hydro-géologue, d’un géomètre et d’un botaniste ou à défaut d’un naturaliste, et chargé de se rendre sur place pour évaluer la quantité de...

› Tous les articles "Médias"