Le cas Finkielkraut

1285 visites

Devenu le maître-à-penser et porte-parole officiel du racisme, le néo-intellectuel Finkielkraut n’a pas pu se rendre à Lyon ; parmi les « 200 e-mails d’invectives ou d’insultes contre sa venue » (Le Monde, 10 XII 2005), voici le gros du message adressé par nos soins aux responsables de la Villa Gillet le 25 novembre :

« Mesdames/Messieurs,

Vous organisez, à l’initiative du Conseil régional de Rhône-Alpes, trois journées de colloque sur la laïcité, les 13, 14 et 15 décembre prochains.

Parmi vos intervenants figure M. Alain Finkielkraut, qui envisage de causer du “sacré”, du “laïc” et du “profane”.

[...] À l’heure où les libertés publiques sont lourdement mises en péril par un état d’exception qui se voudrait permanent, la présence d’un tel personnage dans vos murs ne constituerait pas seulement une insulte à la raison et au compromis démocratique : elle serait une provocation de plus.

Nous vous demandons donc de renoncer à faire paraître le triste Finkielkraut à votre tribune : il en trouvera d’autres, où déverser sa haine enrobée de sophistique.

Sincères salutations antifascistes, »

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info