Lettre ouverte du collectif palestine 69 pour la suspension du jumelage de Lyon avec Beer-Sheva

864 visites

La loi Prawer-begin prévoit la destruction totale de 36 villages et le déplacement forcé des 70 000 Bédouins qui y vivent, pour les contraindre à s’installer dans les zones urbaines de 7 villes de regroupement. La ville de Lyon est jumelée avec Beer-Sheva qui se trouve au cœur géographique de ce déplacement forcé de populations arabes israéliennes.

JPEG - 22.5 ko
Démolition du village d’Al-Arakib

À Monsieur Le Sénateur Maire de Lyon Gérard Collomb.


Objet : Dénoncer la destruction de 36 villages Bédouins du Negev prévu par le "Plan PRAWER" par la suspension du partenariat Lyon – Beer-Sheva

Aujourd’hui 15 juillet 2013, les palestiniens d’Israël sont en grève contre la loi Prawer-Begin que le Parlement israélien a approuvé en première lecture, le 27 juin. Cette loi prévoit la destruction totale de 36 villages et le déplacement forcé des 70 000 Bédouins qui y vivent, pour les contraindre à s’installer dans les zones urbaines de 7 villes de regroupement.

Or, cette loi Prawer-Begin est en contradiction avec la recommandation du Comité des Nations unies sur les droits économiques, sociaux et culturels (2011), qui a demandé à Israël de renoncer à l’évacuation forcée des habitants bédouins et de cesser les démolitions de leurs maisons et villages dits « non reconnus ». En juillet 2012, le Parlement européen a également demandé à Israël de retirer le plan Prawer. [1]

Citoyen(ne)s lyonnais(es), nous ne pouvons cautionner de tels actes ; nous demandons que la ville de Lyon marque son attachement au droit international et son désaccord avec ce plan en prononçant officiellement la suspension de tout rapport avec la ville jumelée de Beer-Sheva qui se trouve au cœur géographique de ce déplacement forcé de populations arabes israéliennes.

Le Président du Collectif 69 de Soutien au Peuple Palestinien


Le plan Prawer

Le plan Prawer-Begin prévoit de déraciner de 30 000 à 70 000 Bédouins du Néguev et les installer dans des « townships ». Ce qui signifierait la fin de leur mode de vie rural et, en définitive, la privation de leur gagne-pain et de leurs droits fonciers.

Environ 70.000 personnes vivent actuellement dans ces villages auxquels il est interdit, de par la loi, de connecter n’importe laquelle de leurs maisons aux réseaux d’électricité, à l’eau courante ou aux systèmes d’égouts.

Cette dernière année seulement, environ 1 000 maisons bédouines et enclos d’animaux – généralement désignés par le gouvernement comme de simples « structures » – ont été démolis.

Il n’y a pas de routes dans ces villages et il est illégal de placer à proximité des autoroutes des panneaux indiquant la localisation du village.

Cette population est niée.

Plus d’infos sur le Plan Prawer

Notes

[1La résolution du Parlement européen du 5 juillet 2012 sur la politique de l’Union européenne à l’égard de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est (2012/2694(RSP)) dans l’article son 12 :

« demande la protection des communautés bédouines de Cisjordanie et du Néguev, et le respect plein et entier de leurs droits par les autorités israéliennes, et condamne toute violation (par exemple les démolitions de logements, les déplacements forcés, les restrictions dans les services publics) ; demande également, dans ce cadre, le retrait du plan Prawer par le gouvernement israélien ; »

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info