Site collaboratif d’infos alternatives

Retour en photo sur la manifestation de dimanche 7 mai au soir contre Macron et les élections.

5055 visites
2 compléments

Ce dimanche soir, ceux et celles qui pensaient que le barrage à Le Pen amenerait à un relâchement de l’arsenal sécuritaire en ont eu pour leurs frais. En effet, à 20H00, alors qu’à peine 300 personnes étaient déjà rassemblées place des Terreaux, les flics bouclent la place afin d’empêcher tout rassemblement populaire. Vers 21H00 la place est évacuée et un cortège spontanée se met en marche.
Retour en photo sur cette mobilisation contre Macron et les élections.

Ce dimanche 7 mai à 20H00 bien qu’à peine 60 % des lyonnais·es soient inscrit sur des listes électorales, c’est près de 85 % des inscrit·es sur les listes électorales lyonnaises ont glissé un bulletin de vote pour Macron (soit à peine 35 % des lyonnais·es en réalité) (voir ici).

Fort de ce faux semblant de plébiscite et de l’état d’urgence, le pouvoir capitaliste était dans un tout autre état d’esprit que lors des dernières élections, où depuis 2002 les flics ont laissé à chaque fois se mettre en place des rassemblements (réprimés ensuite). Ce dimanche soir, ceux et celles qui pensaient que le barrage à Le Pen amenerait à un relâchement de l’arsenal sécuritaire en ont eu pour leurs frais.

En effet, à 20H00, alors qu’à peine 300 personnes étaient déjà rassemblées place des Terreaux, les flics bouclent la place afin d’empêcher tout rassemblement populaire. Vers 21H00 la place est évacuée mais c’est pour mieux enfermer les manifestants·es dans les pentes de la croix rousses afin de les empêcher de rejoindre le centre ville et la péniche où les macronistes font la fête (au même endroit que les sarkozistes il y a 10ans ...). Côté Saône, les fafs veulent eux aussi en découdre mais là encore les flics empêcheront toutes confrontations.

Un cortège spontané a tenté jusqu’à minuit de sortir de la nasse de la croix rousse mais à chaque point de rassemblement les flics étaient présents pour empêcher la massification du cortège qui terminera pris en tenaille sur les quais de Saone sous les coups et les humiliations des flics tout penaud que leur candidate préféré n’est pas été élue …

Retour en photo sur cette soirée de luttes :

JPEG - 264.3 ko
JPEG - 314.8 ko
JPEG - 214.8 ko
JPEG - 366.3 ko
JPEG - 325.3 ko
Rue romarin
JPEG - 349.9 ko
Les flics qui bloquent l’accès aux Terreaux et repoussent le groupe rue romarin
JPEG - 271.5 ko
Montée de la grande cote
JPEG - 247.8 ko
Place Sathonay avant une charge de flics
JPEG - 247.2 ko
JPEG - 289.3 ko
JPEG - 261 ko
JPEG - 332.7 ko
JPEG - 278.7 ko

 :

JPEG - 214.1 ko

Voir aussi

Un début de quinquennat en fanfare

Qui que soit le ou la prochain.e Président.e, quelle que soit la prochaine majorité parlementaire, celles et ceux qui nous gouverneront ne nous représenteront pas plus qu’hier. Au contraire, ils défendront encore les intérêts de la classe dominante. Le taux d’abstention aussi bien que le désintérêt du (...)

8 mai
Les souris ont gagné ! Récit partiel de la manifestation sauvage du 7 mai

Nous sommes en retard, Macron est élu pour 5 ans (enfin normalement), alors on prend notre temps. Après la nasse de la place des Terreaux, on rejoint une partie des manifestants sur l’esplanade de la grande côte. Quelques minutes plus tard, on part en cortège rue des Pierres Plantées. L’ambiance est (...)

9 mai

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 11 mai à 21:48, par Combi

    A écouter le reportage sonore sur la manif dans la dernière mégacombi http://audioblog.arteradio.com/post/3078512/tout_le_monde_deteste_emmanuel/

  • Le 8 mai à 18:08, par Azlio

    Hola !
    Du coup nous sommes une partie à avoir pu passer la passerelle de l’Homme de la roche avant que l’on ne se fasse nasser sur les quais et nous sommes partis coté vieux Lyon, par les petites ruelles, jusqu’à fourviere, puis perrache via st just, tout ca agrémenté de sympatiques rencontres avec les fafs et la police et leurs lacrymos, jusqu’a minuit 40 environ...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Politicaillerie » :

 La Grève des électeurs » est publié le 28 novembre 1888

En cette période de farce démocratique, de renforcement de la légitimité étatique et des institutions républicaines, il est de bon ton de relire ce texte écrit par Octave Mirbeau et publié dans Le Figaro le 28 novembre 1888. Du bon sens plus que centenaire et nécessaire en ce sale...

> Tous les articles "Politicaillerie"
}