Nouvelle attaque contre la commune de Oaxaca !

1410 visites
Oaxaca

Le 25 novembre, des affrontements ont opposé l’APPO et la PFP suite à la megamarcha pacifique.
Voici la traduction d’un article du site de media libre du Chiapas et d’un communiqué de l’APPO.
Voir aussi les dernières nouvelles, Oaxaca résiste, ainsi que Oaxaca, peuple libre ! sur Rebellyon, Oaxaca, une réalité complexe, sur Indymedia Liège et Que vive Oaxaca, par Raoul Vaneigem

La dernière barricade est tombée (30/11/06)...mais la lutte continue !!

Appel de l’EZLN
à la solidarité nationale et internationale le vendredi 22 décembre !
Mobilisation à Lyon !

...forum en fin d’article...

La PFP réprime une manifestation pacifiste !

- Attaque de manifestants pacifistes
- Détention illégale
- Violation de domicile
- Abus sexuels
- Ronde dans toute la ville des paramilitaires
- Tortures sur les détenus
- Plusieurs morts, dizaine de détenus et de blessés, dont plusieurs gravement

Mexique, 25 novembre 2006 :

Aujourd’hui a eu lieu la septième megamarcha à Oaxaca. Des dizaines de milliers de personnes ont défilé et formé une gigantesque manifestation, avec pour objectif la destitution du gouverneur, Ulices Ruiz Ortiz, le retrait des forces répressives de la PFP, la libération des prisonniers politiques, la réapparition – en vie – de tous les détenus.

Au Mexique, une réunion de civils non armés ayant pour objectif l’interpellation du gouvernement ne peut être déclarée illégale, car c’est un droit constitutionnel.

À la fin de la marche, un cordon humain symbolique s’est formé en direction du centre de la ville, pris de manière sanguinaire par la PFP le 29 octobre et depuis ce jour. Devant cette protestation civile et pacifique, la PFP commença a lancer des objets sur les manifestants, mais aussi des gaz lacrymogènes en quantité telle qu’à la tombée de la nuit, un nuage de fumée lacrymogène s’étendait tout autour de la ville de Oaxaca, provocant irritations et encombrements des voies respiratoires des habitants. Depuis ces derniers jours, la PFP s’est étendue sur les toits des bâtiments du centre-ville, d’où ont été tirés les gaz. Elle a ensuite chargé les manifestants, avec encore plus de gaz et des armes à feu dispersées. La PFP a été aidée par des paramilitaires en civil munis de grosses armes à feu. Ils ont opéré dans divers points de la ville en moto et en voiture.
Pour le moment, plusieurs blessés graves ont été recensés, nous attendons pour en confirmer le nombre. Il y a aussi d’innombrables blessés par les impacts des grenades lacrymogènes (lancées aux lance-grenades), et par des impacts de balles. On compterait plusieurs morts par armes à feu, mais nous attendons pour confirmer.
En ce moment (le 25/11), la PFP encercle un millier de manifestants sur la place Santo Domingo, et continue d’avancer malgré le fait qu’elle les encercle déjà. On nous rapporte plusieurs cas de tortures sur des détenus, comme ce groupe de 20 à 30 personnes qui ont été entassés comme à Atenco pour aller en garde à vue. Selon des témoignages, certains des détenus auraient été lancés directement des hélicoptères. De plus, la PFP fait intrusion dans des maisons et a recours à des détentions illégales. Elle a attaqué plusieurs édifices civils, comme le secrétariat de relations extérieurs, le palais législatif de l’État, la gare, etc. Des pillages ont été effectués dans la zone centrale de Oaxaca, ainsi que des harcèlements et des agressions sexuelles sur les femmes qui passaient par là. On nous rapporte que des enfants de trois ans ont été enlevés par des hommes en noir puis se sont envolés en hélicoptères.

La PFP s’est faite connaître par l’assaut qu’elle a donné à l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM) en 2000, quand elle a torturé, agressé les universitaires en grève contre la privatisation de l’université. En mai de cette année, la même PFP a sanguinairement réprimé le peuple de San Salvador Atenco. Aujourd’hui c’est à Oaxaca qu’elle représente le gouvernement mexicain.

Radio Universidad de Oaxaca appelle à des manifestations dès demain, à des actions de solidarité nationale et internationale pour soutenir le peuple de Oaxaca et pour dénoncer les actions du gouvernement mexicain. À l’heure qu’il est, des rumeurs circulent sur l’éventuelle entrée de l’armée dans le centre de la ville.

Traduction depuis : chiapas.mediosindependientes.org

JPEG - 37.8 ko

Communiqué de l’APPO du 25 novembre :

Offensive de la PFP contre le peuple de Oaxaca.

-  affrontements entre la PFP et l’APPO en différents points de la ville
-  on rapporte un grand nombre de détenus et deux morts.

C’est vers 17h que la PFP commença à agresser les membres de l’APPO qui se réunissaient pacifiquement lors d’une manifestation autour de la place centrale. Ceci a entraîné des affrontements entre la PFP et l’APPO, qui a continué à manifester. Les rues du centre historique de la ville sont un champ de bataille. Cela fait environ une heure que les policiers fédéraux ont commencé à se servir de leurs armes à feu contre les manifestants. Ils ont également commencé à patrouiller en divers points de la ville.
On recense actuellement environ 40 détenus, dont 20 femmes. Il y a plusieurs blessés, dont quelques uns gravement. 2 camarades ont, jusqu’à cette minute, perdu la vie. On ne connaît pas leurs identités.
La PFP, aidée par la police de l’État mène une offensive contre le mouvement social de Oaxaca. Des camionnettes de policiers en civil et d’autres de la PFP réalise en ce moment des arrestations massives en divers points de la ville. Les affrontements se déroulent vers la gare, le centre de santé. L’APPO a eu vent d’information disant que l’armée était en alerte maximale.
À Santo Domingo, le campement de l’APPO a été dégagé par la PFP, avant d’être pris. À la suite de cette offensive contre le peuple et pour éviter plus de sang, l’APPO a décidé de se replier.

Nous exigeons une sanction contre Felipe Calderon (futur président), Vicente Fox (président actuel), et Ulices Ruiz Ortiz pour ce massacre !
Nous appelons tous les peuples mexicains et du monde à réaliser des actions et mobilisations pour que cesse ces agressions !

-  Sanctions aux assassins
-  Liberté des prisonniers politiques

Que vive le peuple héroïque de Oaxaca !

Asamblea popular de los pueblos de Oaxaca

JPEG - 8.3 ko

P.-S.

Des vidéos (1, 2) de la otra tv (télévision du quotidien mexicain politiquement honnête) et d’autres prises sur le vif...

Rappel
Une réunion pour lancer un Collectif lyonnais de soutien aux luttes mexicaines aura lieu le lundi 11 décembre à 18h, au CUL 44, rue Burdeau Lyon 1er.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Oaxaca » :

>Il y a 15 ans : la commune d’Oaxaca

Alors qu’en 2021 nous fêtons le 150e anniversaire de la Commune de Paris, il y a quinze ans, en 2006, le Mexique connaissait un mouvement social d’une ampleur sans précédent depuis la révolution mexicaine de 1910. Une grève enseignante allait embraser l’État d’Oaxaca pour déboucher sur une remise en...

>[VIDEO] Lutte de classe à Oaxaca 2016

Vidéo en provenance de camarades du Mexique. Cette vidéo a été élaborée par des militants mexicains au moment où les faits se produisaient, juste après le massacre de Nochixtlan, dans l’état d’Oaxaca, le 19 juin 2016, quand la police a ouvert le feu contre des manifestants qui bloquaient une route d’accès...

› Tous les articles "Oaxaca"