Nouvelles de Bure suite à la tentative d’expulsion par l’État

2562 visites

Hier, jeudi 22 février, dès l’aube, 500 gendarmes ont expulsé les occupants du bois Lejuc opposés au projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Dès aujourd’hui, un certain nombre de personnes sont rentrées à nouveau dans la forêt et ont pris place dans les quelques cabanes encore debout. Contrairement, à ce que prétendent médias et politiciens, la partie est loin d’être terminée.

Hier soir, environ quatre vingts personnes se sont rassemblées devant la préfecture de Lyon. Ce rassemblement venait s’ajouter à la grosse soixantaine d’autres initiés un peu partout en France, et même jusqu’en Allemagne, Autriche et Belgique, pour protester contre l’expulsion du bois Lejuc ayant eut lieu un peu plus tôt dans la journée.

A l’aube, 500 gendarmes ont investit le village de Bure dans le Nord Est de la France et ont envahi la forêt occupée à grand fort de drones, d’hélicoptère et de bulldozers. L’objectif : expulser la quinzaine de personnes vivant dans le bois, détruire toutes les constructions et réprimer un peu plus un mouvement antinucléaire qui a vu en quelques années l’occupation policière du territoire devenir son lot quotidien.
La forêt, propriété de l’Andra acquise frauduleusement, est occupée depuis bientôt deux ans et demi. Lieu stratégique pour le future site d’enfouissement de déchets radioactifs, autrement connu sous le nom de projet Cigéo, censé accueillir les puits de ventilation permettant le renouvellement de l’air toxique stagnant dans les galeries, son occupation a permis de ralentir considérablement l’avancée des travaux et de faire la lumière sur ce projet monstrueux.
Si l’expulsion de la foret fut éclaire au vu du rapport de force démesuré, tout ne s’est pas déroulée de la manière aussi lisse et implacable que ce que l’opération de communication ministérielle a laissé percevoir. Ça et là des barricades furent érigées, des affrontements sporadiques éclatèrent et la mairie de Bure y perdit quelques vitres.

En plus de l’expulsion de la forêt, la maison de la résistance à Bure s’est vue assiégée pendant une bonne partie de la journée. Les trente personnes réfugiées au dernier étage de la maison ont été sorti de force, contrôlées et pour certaines interpellées. Le bilan de la journée est d’au moins 7 gardées à vue.

Difficile de lire clairement les intentions réelles du gouvernement à moyens termes. Car si l’expulsion a été une réussite en matière de communication et de promotion politique, rassurant les honnêtes gens après les largesses accordées à Notre dame des Landes, la perspective de travaux dans le bois ne pouvant commencer avant au moins un mois et des recours juridiques encore en cours, laisse perplexe quand à la capacité du gouvernement à empêcher toute réoccupation du bois dans les temps à venir.
D’ailleurs, dès ce matin un certains nombre de personnes ont réinvesti le bois, occupant les quelques cabanes encore intacte situées en haut des arbres. Et il semblerait que la circulation dans le bois soit encore possible.
Pour mémoire, le bois Lejuc a déjà été expulsé. C’était en juin 2016. Quelques semaines plus tard, une manifestation de plusieurs centaine de personnes réoccupées la forêt et ce malgré le déploiement policier.
Les 3 et 4 mars prochains ont lieu les rencontres inter comités à Bure, tout le monde est convié à venir. Contrairement à ce que prétendent médias et politiciens, la partie est loin d’être terminée.

P.-S.

Plus d’infos sur : https://vmc.camp/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>Bien la bonne année ! Ce 10 octobre à Lyon, nous sommes en 2061 !

Et oui, selon le calendrier lyonnais, c’est le nouvel an à partir de ce 10 octobre à 7h49. Alors, embrassons-nous pour le jour de l’an ... En effet, on dit que c’est à ce moment-là en moins 43 qu’il y a eu au lever du jour la fondation de Lyon par Plantacul, même si des bourgades gauloises existaient...

> Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris : "ici on noie les Algériens !"

Ce jour-là, des dizaines d’Algériens ont été noyés dans la Seine ou massacrés par la police française à Paris. C’est un devoir de justice de ne pas l’oublier. Le 17 octobre 1961 alors que la guerre d’Algérie touche à sa fin, le FLN appelle à une manifestation pacifique dans les rues de Paris pour dénoncer...

>Parution du n°1 de "Yoyo", un journal de lutte contre les barreaux

Yoyo, c’est un petit journal produit sur Paris-banlieue, qui s’énerve contre toutes les taules.Pour transmettre notre conviction que l’enfermement n’est pas là pour maintenir « notre sécurité » mais celle d’un système qui fonctionne sur l’écrasage de gueules. Et réaffirmer notre désir de voir tout ça...

> Tous les articles "Répression - prisons"
}