OL Land : concertation et démocratie, réalité ou utopie ?

2705 visites
OL Land

L’association Carton Rouge est opposée à l’implantation de l’OL LAND à
Décines.

Dans l’OL LAND il y a un complexe sportif avec un stade, des hôtels, un
centre commercial et bien d’autres choses...
Pour nous faire croire qu’il y a discussion sur le projet nos élus du
Grand Lyon ont engagé une concertation.
Voilà ce que nous en pensons.

La procédure de concertation en cours appelle à faire part de réflexion
essentielle sur la présentation de ce projet. On voudrait bien croire les
propos « qu’on n’est pas là pour imposer » (Jean-Michel AULAS) que les
choses se feront « dans la transparence la plus complète » (Gérard
Collomb). « L’ouverture des concertations » montre à l’évidence que les
choses sont présentées au public comme si le projet était inéluctable
 :
- pour la création de la Ly6,
- pour la création par le Sytral du
nouvel axe fort qui sera créé,
- pour la modification de l’échangeur
numéro sept de la Rocade Est,
- pour les aménagements de proximités qui
seront réalisés ”

c’est l’indicatif futur et non le conditionnel
qui est utilisé.

Même chose dans l’intervention de M. Aulas au Progrès
le 10 février 07 : les choses sont présentées au futur, et comme décidées. Si
on peut, à la rigueur le comprendre sans l’admettre d’un entrepreneur
privé qui n’engage que lui, on ne peut l’accepter d’élus, qui, faisant la
même chose, anticipent sur le débat sur les résultats des procédures
démocratiques qui sont chargées de mettre en oeuvre dans les processus
dont ils sont, en principe, les garants, et donc préjuger du résultat
en exerçant ainsi des pressions inadmissibles.

Que M. Aulas se garantisse
que le projet qu’il présente a été étudié sous toutes les coutures « 
par des spécialistes » sur la base d’un cahier des charges précis
fourni par l’OL, quoi de plus normal, cela nous rassure sur le
professionnalisme de l’OL. C’est le contraire qui aurait été surprenant.
Mais il aurait été bien aussi étonnant que les études n’aboutissent pas
aux conclusions souhaitées par le commanditaire. C’est d’un organisme
indépendant et impartial dont il faudrait entendre les conclusions,
après fourniture, également, d’un cahier des charges par les habitants
du secteur. En l’occurence, le Grand Lyon ne joue pas ce rôle impartial
qu’on est en droit d’attendre de lui. Il y a confusion des genres les plus
douteux. Deux exemples supplémentaires peuvent en témoigner.

1°) Lors de la
réunion organisée par l’OL à Décines le 24 septembre M. Collomb a pris la
parole en tant que président du Grand Lyon. Dommage qu’il ait appuyé son
exposé par des diapos marqués du sigle de l’OL : ce n’était pas le
meilleur moyen de montrer qu’il était indépendant de tout lobby. Ses
services n’ont-ils pas les moyens de produire des documents qui
présentent les faits de façon indépendante ?

2°) Par ailleurs, « l’actu
locale du 2 juillet au 6 juillet » 2007 du groupe socialiste et
apparenté du Grand Lyon indique, sous le titre « OL Land respire », que
« la création du centre commercial de plus de 25 000 m² contigus au
projet du Grand stade à Decines vient d’être autorisée en appel », ce
qui appelle plusieurs commentaires, puisqu’on sait que le président du
Grand Lyon et membre de ce parti. D’une part, l’OL land paraît clairement
considéré comme acquis. D’autre part, la liaison entre l’OL Land et le
centre commercial est explicitement évoquée, ce qui montre bien comment
le parti politique majoritaire du Grand Lyon connaît le lien entre les
deux, même s’il essaye de les faire dissocier dans la démarche de
concertation, de révision du PLU et d’aménagement (ce qui est
intellectuellement malhonnête) ; enfin, la tonalité de l’article donne
à penser que le parti socialiste lyonnais « respire » lui aussi à
l’annonce de cette nouvelle.

Comment ne pas avoir dans les 10 lignes de cet
article les « liens » (dirons-nous « collusions » ?) existant entre un
grand groupe privé et le pouvoir politique majoritaire. Manifestement,
la transparence et la démocratie n’y sont pas. Peut-être, en vient-on à
penser, y a-t-il « raison d’État » lyonnaise ? Mais, si c’est le cas,
qu’on nous explique sans détours et en toute franchise, et qu’on s’entende sur les
mots, textes, raisonnements, argumentaires et procédures pour ne pas les détourner
de leur sens.

Un argument essentiel de M. Collomb tient dans « le
rayonnement » que l’OL assure à la ville. Nous en sommes d’accord mais
ce rayonnement national ou international est totalement indépendant du
fait que l’OL Land soit à Gerland, a Décines ou ailleurs dans
l’agglomération. Or à Décines il est très mal placé, le rayonnement
dépend des performances, et les performances ne dépendent ni du stade, ni
du lieu de son implantation. L’amalgame est intellectuellement
inadmissible. Il y a donc une sorte de terrorisme intellectuel à vouloir
forcer la main des citoyens contribuables en leur faisant croire que les
choses ne peuvent se faire que comme on les présente, sauf à se
« concerter » sur des détails. On en arrive même à entendre qu’être
contre OL Land c’est être contre l’OL, voir contre Lyon ! Quelle
confusion mentale ! Nous sommes contre une implantation à Décines (ou dans un
site du même type), parce qu’elle est, cela crève les yeux,
totalement inadaptée.

Quant à la communication sur le projet, elle
est sans doute dans son rôle de propagandiste, mais le pouvoir politique
n’est pas dans le sien. Lors d’un reportage sur OL Land sur FR3 régional
le 1er octobre 2007, on nous dit d’une part que « le club joue la
carte écologique » (c’est une contrevérité, on l’a vu, mais on ne
demande pas à la propagande d’être sincère) d’autre part que « le Grand
Lyon s’engage à payer les infrastructures » chiffrées à 80 millions
d’euros (mais sur la base de quelle décision, cet« engagement » ?
Encore un indicatif présent !), enfin « que les élus ne souhaitent pas
répondre à nos questions ».

Tous les élus ? Disposent-ils des
informations indispensables à une prise de décision ? S’agit-il de la
« toute transparence » annoncée ? Manifestement, il y a soit rétention
d’informations, soit rétention d’ informations pourtant indispensables à
une appréciation équilibrée du projet. L’une n’est pas plus acceptable
que l’autre, et c’est vraiment la crédibilité des élus qui est ici en
compte.

Enfin, il est assez malvenu que ce soit aux élus de l’est
lyonnais que M. Collomb vienne dire, lors de la réunion du 17 octobre à
Meyzieu qu’il n’admet pas le raisonnement « pas chez moi, mais chez les
voisins ». Est-ce vraiment eux qui méritent le plus d’entendre de tels
propos ? Nous pensons bien entendu aux élus de l’ouest lyonnais.

CARTON ROUGE


JPEG - 112 ko
Cliquez pour agrandir
JPEG - 744.9 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « OL Land » :

>D’« OL Land » au Parc OL : le grand stade de Lyon contre la ville ?

Une analyse des conséquences néfastes du projet pharaonique de l’OL Land, qui augmente la dépendance à l’automobile et facilite l’étalement urbain, tout en révélant la collusion entre milieux politiques, sportifs et économiques. Sébastien Gardon, docteur en sciences politiques et spécialiste des questions...

>Une pub géante pour l’OL LAND sabotée

Un certain soir de janvier, d’illustres inconnu-e-s auraient réussi à égratigner l’image rayonnante de la ville de Lyon. Ils/elles ont tailladé au couteau l’immense pub vers Bellecour promouvant le stade OL LAND flambant neuf de Gégé et Aulas. Collomb ne supportant pas l’idée que l’on puisse...

› Tous les articles "OL Land"