Popouriposte

975 visites

Voilà quelques semaines un petit tract hostile au fonctionnement actuel des Transports en Commun Lyonnais s’est mis à circuler dans divers lieux militants de l’agglomération. Comme on est plutôt faignantEs et que son contenu nous a paru intéressant, on vous en propose à la suite une version popouritesque...

« Depuis quelques mois nous faisons face à une nouvelle campagne anti fraudeur/euses de la part des TCL. NulLE n’a pu échapper à l’affichage massif. Il ne fait que précéder deux nouvelles mesures anti pauvres : la pose des portillons interdisant l’accès aux quais sans tickets, et la montée des bus par l’avant transformant le conducteur en contrôleur. C’est décidé, TCL veut nous fliquer (n’oublions pas les caméras dans les stations, dans les trams, la carte Técély qui enregistre nos déplacements etc.) et nous faire raquer. Surtout, TCL entend bien participer au grand nettoyage de la ville, à son aseptisation. Car Lyon, cité touristique, doit être toujours plus belle, ce qui passe par une chasse aux pauvres généralisée. TCL lance sa campagne anti fraude au moment même où la ville étend son réseau de vidéosurveillance aux troisième et septième arrondissements. Et on ose encore nous faire passer ça pour une histoire de petites économies...
Les Transports en Commun sont un dispositif du Capital pour nous déplacer du travail au supermarché, de la fac au stade, des lieux d’exploitation aux lieux de consommation. Le réseau est uniquement organisé dans cette optique de rentabilité et c’est même ainsi que se redessinent nos villes, avec leurs pôles et leurs flux de travailleurs-consommateurs. Ainsi Lyon n’est plus qu’un grand réseau qui s’étend de Confluences à Saint Priest, de Vaise à Parilly... et dont le centre est évidemment le temple Part Dieu : le pôle centre commercial - centre d’affaires - gare. Entre les fils convergents de cette toile rien ne doit faire obstacle. Et si tu oses encore déambuler ça sera entre deux bornes vélos l’espace de 30 minutes. En somme, on veut nous mettre sur des rails et nous y cantonner.

TCL, nous avons décidé de répondre à ta nouvelle offensive en attaquant, en détruisant tous tes dispositifs de contrôle : composteurs, caméras, distributeurs... Range tes portiques, tes caméras, tes contrôleurs : nous serons toujours tes fraudeur/euses ; ta nouvelle campagne ne fait que ranimer notre rage, nous nuirons toujours à la pacification de la ville.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Quartiers populaires / Discrimination de classe » :

>Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois...

› Tous les articles "Quartiers populaires / Discrimination de classe"