Pour la défense des étudiant-e-s sans papier : réunion et pot de rentrée du RUSF

885 visites

Au mois de juin dernier et au bout d’une mobilisation collective menée par le collectif des étudiants sans papiers de Lyon, le RUSF, des associations et syndicats, une demande de régularisation collective fut déposée à la préfecture. Sur les dix proposées, seules deux ont obtenu gain de cause ; ce n’est pas assez et il y a évidemment plus de personnes en situation irrégulière et précaire.

Contre la logique individuelle d’examen de cas particuliers dans le traitement des délivrances de titre séjour par les préfectures qui chercherait à en vider le versant politique, nous opposons la mobilisation massive et populaire pour permettre la régularisation de tous les sans-papiers.

Il aurait été naïf de croire que la situation changerait fondamentalement avec l’alternance politique : depuis l’arrivée au pouvoir de la gauche, les Obligations à Quitter le Territoire (OQTF) ont continué d’être envoyées, les expulsions se sont poursuivies, les discours sécuritaires et racistes n’ont pas cessé. Le démantèlement des camps de roms de cet été est dans la continuité du discours sécuritaire et raciste de Sarkozy à Grenoble en 2010.

Après plus de cinq années d’existence, le RUSF dénonce la dégradation constante des conditions de vie des étudiant-e-s étrangers/ères en France. La politique de criminalisation des étrangers/ères menée par l’État et les différents gouvernements, la mise en place du système Campusfrance, les limites posées à l’accès au logement et aux aides sociales, l’intrusion de la préfecture dans les décisions pédagogiques, l’ensemble des mesures de sélection mises en place, participant à l’installation d’un climat xénophobe et nationaliste, s’opposent à la réalisation d’un parcours d’études serein.

Le RUSF exige que soit mis un terme à la xénophobie organisée et travaille à établir des conditions d’accueil dignes et une égalité des droits pour tout e-s les étudiant-e-s. Le RUSF n’aura de cesse de lutter tant que ces politiques ne seront pas abandonnées. En conséquence, nous revendiquons et revendiquerons :
- l’égalité des droits entre étudiant-e-s français-es et étrangers/ères
- l’abandon de la sélection par les préfectures, Campusfrance et les consulats
- l’arrêt du contrôle des titres de séjour pour l’inscription à l’université
- qu’une carte d’étudiant donne droit à une carte de séjour
- le soutien à la création de réseaux de solidarité avec les étudiants étrangers
- la régularisation de toutes les personnes sans papiers, la liberté de circulation et d’installation.

Le RUSF, par ses permanences et ses mobilisations, soutient les étudiants sans-papiers et entend réaffirmer ainsi la vocation universelle de l’université : étudiants étrangers, ni sélection ni expulsion.

Pour ces raisons, nous invitons les étudiant-e-s étranger-e-s à un pot réunion de rentrée le 19 novembre à 19h sur le campus des quais de Lyon II ( rendez-vous au 4 bis rue de l’université).

La solidarité est notre meilleure arme, alors venons en nombre pour lutter ensemble contre la xénophobie et le racisme d’État !

RUSF69 : Permanence juridique les 1er et 3e lundis de chaque mois de 17h 30 à 19h à la Bourse du travail, métro Guichard.
rusf69@riseup.net http://rusf.org
Tél. à tout moment : 06 13 42 40 07

JPEG - 127.9 ko

P.-S.

Dans les cent premiers jours d’Hollande au pouvoir et du gouvernement socialiste, l’abrogation de la circulaire Guéant fut montrée comme une rupture avec les politiques antérieures du gouvernement Fillon-Sarkozy.
Bien que nous ne puissions qu’approuver une telle décision, cela reste un coup de communication politique qui ne remet nullement en cause tout le dispositif s’opposant à la liberté de circulation puisque cette circulaire ne s’adressait qu’aux étudiant-e-s étranger-e-s les plus diplomé-e-s (Master 2, Grandes Écoles), leur barrant encore plus l’accès à un emploi au nom de la « maîtrise de l’immigration professionnelle » sous fond de montée du racisme. De plus, cette circulaire ne venait que s’ajouter à l’ensemble de dispositions légales dont dispose déjà l’État pour stigmatiser et expulser les étudiant-e-s étranger-e-s.

lundi 19 novembre 2012

Pour la défense des étudiant-e-s sans papier : réunion et pot de rentrée du RUSF

19h00 - 21h00
Campus des Quais de Lyon 2

N°4 bis rue de l’université
69007 Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>Les Gilets noirs envahissent Roissy !

Dimanche 19 mai, 14h : les Gilets noirs (migrant·e·s à la rue et foyers de toute l’Ile-de-France en lutte) et le collectif La Chapelle debout viennent d’envahir l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle !

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"