Site collaboratif d’infos alternatives

Programme des rencontres autour des médias libres - 9 / 13 juillet 2008

6 compléments

Les journées de rencontres autour des médias libres se dérouleront à partir du 9 juillet au
Boulon à Villeurbanne (entre autres). Vous trouverez ci-dessous le
programme des ateliers et débats, ainsi que celui des projections.

Le détail de toutes les activités est disponible sur le site des
rencontres : http://mediaslibres.lautre.net

Rendez-vous le 9 juillet !

Enfin, n’oubliez pas la fête de clôture des rencontres le dimanche 13
juillet, en soutien à Outrage & à Rebellyon, à partir de 19 h au Boulon.

les ateliers & débats

JPEG - 27.9 ko

Ceci est un programme “de base”, de nombreuses activités,
discussions et débats se rajouteront au fur et à mesure des journées.
(mise à jour sur http://mediaslibres.lautre.net/article38.html)
Rendez-vous tous les matins à partir de 9 h 30 au Boulon,
62 rue Paul Verlaine à Villeurbanne pour la présentation
de la journée et son organisation…

- Mercredi 9 juillet

  • 10 h : - Atelier sécurisation de ton ordinateur et de tes moyens de
    communication - Atelier Scribus (initiation à la mise en page sur
    logiciel libre).
  • 14 h 30 : - discussions sur les infokiosques et sur infokiosque.net.
  • 16 h : - install-party non-mixte de linux (Ubuntu et Lesbian Linux).

- Jeudi 10 juillet

  • 10 h : - discussion sur un “site-ressources pour les médias libres” -
    atelier récit de comparution immédiate.
  • 14 h 30 : - débat/échange d’expérience sur les attaques faites sur des
    médias commerciaux (projet d’écriture de brochure) - atelier sérigraphie.

- Vendredi 11 juillet

  • 10 h : - atelier sous-titrage de films - initiation à la retouche
    d’images - discussion/échanges autour de la réalisation d’une brochure
    “militantisme” & sécurité informatique.
  • 14 h 30 : - atelier compte-rendus d’action, diffusion et utilisation des
    médias militants francophones et internationaux, features indymedia.org,
    traductions d’articles - atelier faire ton zine sans ordi.

- Samedi 12 juillet

  • 10 h : Atelier sécurisation de ton ordinateur et de tes moyens de
    communication - atelier montage vidéo - atelier montage audio - atelier
    “enquête critique”.
  • 14 h 30 : Installation de Linux (explication, installation,
    fonctionnement) - débat médias libres et mouvements sociaux - débat
    radios libres et passage au numérique.

- Dimanche 13 juillet

  • 14 h 30 : Débat “Perspective et réflexion collective sur les médias libres”
  • A partir de 19 h : fête de “clôture” (Outrage & Rebellyon). Au Boulon, avec les animateurices des émissions de Canut "Sauce Gribiche" (qui avaient déjà mixé pour la fête de Rebellyon du 14 juillet 2007) et "Paranoïd Time" (émission tous les mardis à 23 h sur Canut).

Les projections

- Mardi 8 juillet à 20 h : “Un Poquito Tanta de Verdad
Au Jardin d’Eden, 8 rue Jubin à Villeurbanne (métro charpennes). Le film
revient sur l’appropriation particulièrement vive des médias par la
population à Oaxaca depuis le début du conflit et depuis le muselage
violent de Radio plantón. La Commune d’Oaxaca a vu en effet des dizaines
de milliers de travailleurs, d’indigènes, de femmes au foyer et
d’étudiants prendre 14 stations de radio et une chaîne de télé, et les
utiliser pour s’organiser et défendre leurs luttes sociales, culturelles
et économiques.

- Jeudi 10 juillet à 20 h 30 : « Politiques urbaines
à Marseille, Bruxelles, Lyon : la guerre aux pauvres !
 »

Soirée gentrification au Centre Social Autogéré de la Croix-rousse, 18
rue des Tables Claudiennes, Lyon 1er. Gentrification :
« revitalisation », « réhabilitation », les termes diffèrent mais
l’objectif reste le même : transformer des quartiers populaires en
petits Manhattan bien propres et luxueux. Deux films projetés : “Les
indésirables de la rue de la République”, de Paul Erika, Autoproduction,
Belgique, 2006, 56 minutes et “Art security service” de Bernard Mulliez,
2006, 108 mn.

- Vendredi 11 juillet à 20 h :
luttes sociales en cinémascope !

A l’Atelier des Canulars, 91 rue Montesquieu, Lyon 7e. On tentera de
faire un panorama de la “vidéo de lutte” en France et ailleurs, avec une
discussion autour des différents collectifs présentant quelques unes de
leurs réalisations et leurs moyens de diffusion. Avec des membres de
Regarde à Vue, de VideoBaseProject, de l’équipe vidéo d’Indy Grrnoble…

- Samedi 12 juillet à 19 h : “La Commune
De Peter Watkins, au Boulon*. “Nous sommes en mars 1871, tandis qu’un
journaliste de la Télévision Versaillaise diffuse une information
lénifiante, tronquée, se crée une Télévision Communale, émanation du
peuple de Paris insurgé... Dans un espace théâtralisé, plus de 200
acteurs interprètent, devant une caméra fluide, travaillant en plans
séquences, les personnages de la Commune pour nous raconter leurs
propres interrogations sur les réformes sociales et politiques”. Durée :
5h40 (!!)

- Samedi 12 juillet à 20 h 30 : “Le mélange théorie-vaisselle”
A la DKDance, 48 rue Antoine Charial, Lyon 3e. Un film collectif sur les
rencontres de l’AMP 2006 en France (Action mondiale des peuples), suivi
d’une discussion. « Pendant un an le groupe STAMP - les timbréEs -
prépare l’organisation de la 4ème rencontre de l’AMP europe qui se
déroule en France en Août 2006. Ce film retrace à sa manière cette
expérience collective... de l’organisation, au déroulement en passant
par les moments de tensions. ».”

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 18 juillet 2008 à 16:07

    Sinon ça s’est passé comment cette rencontre des médias libres ?

  • Le 11 juillet 2008 à 14:20, par MaxLanar

    c’est un rapport de domination comme celui qui existe par contre bel et bien de manière relativement ultraviolente entre gars et filles.
    Je le conçois, mais je ne pense pas que ce rapport de domination soit ultraviolent dans nos milieux anti-autoritaire. De plus si le seul moyen d’évincer ce rapport de domination est de faire en sorte qu’il n’y est plus de rapports du tout entre hommes et femmes c’est triste je trouve.
    Après je comprends qu’on puisse souhaiter pas de rapport du tout à une domination masculine ultra-violente.

    En plus à cause de l’install party non-mixte, celle ouverte à tout le monde n’aura que des gars comme participant. Moi qui aurait pu être intéressé je ne vais pas y aller ! Quelle sensation malsaine cela doit procurer de se retrouver à une activité qu’entre mecs. Cela n’aura pour effet je pense que de donner à penser aux participants que, effectivement, ce sont les gars qui sont intéressés et compétents pour ce genre d’activités. Alors que si des filles auraient pu les "remettre" en place cela aurait pu bousculer leur préjugés. Dans toutes les formes de domination les dominant-e-s n’ont, je pense, que la place que leur laisse les dominé-e-s

  • Le 10 juillet 2008 à 23:57

    Il y a beaucoup de choses à répondre.... et pas assez de temps pour ma part.
    Juste une chose :
    "Il y a pourtant autant de différences ou de similitudes entre un hommes et une femme qu’entre un individu aux cheveux blonds ou un individus aux cheveux bruns."

    Ben en vrai dans ce cas là... non. il y a un truc qu’il n’y a vraisemblablement pas trop, en tout cas pas de manière régulière et généralisable entre blonds et bruns, c’est un rapport de domination comme celui qui existe par contre bel et bien de manière relativement ultraviolente entre gars et filles.
    Donc, dans ce cas précis, cela permets tout simplement que des filles puissent- entre elles- parler informatique et linux, installer des trucs, sans mecs, si elles considèrent que la domination masculine est exacerbée, extériorisée, insupportable, dans ce genre d’activités -en l’occurence l’informatique-.

    Il y aurai d’autres choses à dire, mais je m’arrête là.

  • Le 10 juillet 2008 à 17:38, par MaxLanar

    Je ne vois pas pourquoi "non-mixtes" voudrait dire "entre filles". Rien ne précise ou laisse à penser dans le programme que cette install-party serait réservé aux femmes. Je ne vois pas pourquoi, lorsqu’on parle de non-mixité, on pensent tout de suite à la caractéristique sexuelle ? Il y a pourtant autant de différences ou de similitudes entre un hommes et une femme qu’entre un individu aux cheveux blonds ou un individus aux cheveux bruns.

    Personnellement je ne vois pas pourquoi les personnes qui organisent ces rencontres feraient un atelier uniquement pour les filles. Cela me fait penser aux écoles il y a 50 ans, quelle horreur et quelle retour en arrière ! Le bon sens donne plutôt à penser que cette atelier était plus réservé à la catégorie d’individus qui ne maîtrise pas l’outil informatique. En effet quel est intérêt à ce que des passionné-e-s d’informatique viennent à cet atelier ? Il ne ferait qu’en détourner le but premier qui est d’apprendre à des débutant-e-s à installer un OS GNU/Linux.

    Comme si les filles était si bêtes qu’il fallait qu’on leur explique qu’entre elles comment faire les choses. Je ne pense pas que nos ami-e-s des médias libres soient sexistes à ce point...

  • Le 3 juillet 2008 à 18:02

    ben comme son nom l’indique ça doit être un atelier pour apprendre à installer linux sur un ordi... entre filles.

  • Le 3 juillet 2008 à 17:51, par Lucio

    install-party non-mixte de linux

    En clair, sa veut dire quoi ???

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info