Tous à la mairie pour dénoncer la chasse aux pauvres de la place du Pont

783 visites

Les Guillotins donnent rendez-vous à toutes celles et ceux qui se sentent touchés par le nettoyage policier de la place du Pont et la rhétorique du bouc-émissaire qui l’accompagne, lundi 20 octobre 2014 à 14h30 place de la Comédie, pour interpeller les élus qui s’en iront au Conseil municipal.

JPEG - 602.8 ko
Bruit de bottes place du Pont

Dans son édito du journal municipal d’octobre, la maire du 7e arrondissement juge bon d’en remettre une louche avec les demi-mots qui caractérisent sa plume. Qu’on se le dise, la « situation actuelle » de la place du Pont est « détériorée du fait du regroupement quasi permanent de personnes et d’un marché à la sauvette qui perturbe la fluidité des circulations et entretient un sentiment d’insécurité ». Mais rassurons-nous, « humanité et fermeté sont les deux objectifs ».

Question « humanité », notons qu’à l’heure où ces belles phrases sont distribuées aux Lyonnais, le « regroupement quasi permanent » n’est plus depuis plus d’une semaine, présence policière permanente oblige. Même les médiateurs dépêchés sur place avouaient déjà il y a dix jours au Guillotin ne plus bien savoir ce qu’ils font là : « comme la police est là toute la journée, on perd notre temps, on ne peut pas aller vers les vendeurs ». Question fermeté en revanche, on le voit, la maire est restée bien droite dans ses rangers : pleins feux sur le "problème".

C’est pourquoi ce lundi 20 octobre, devant l’hôtel de ville, à l’heure où les élus s’en vont au Conseil municipal, les Guillotins les attraperont au passage pour leur demander ce qu’ils pensent de la chasse aux pauvres déclarée place du Pont. Ce sera l’occasion d’une belle distribution à la criée de la première impression du Guillotin, le journal de tous les Guillotins !

Les Guillotins appellent toutes celles et ceux qui se sentent touchés par le nettoyage policier de la place du Pont et la rhétorique du bouc-émissaire qui l’accompagne à venir nombreux avec eux. Rendez-vous à 14h30 place de la Comédie, en face de l’Opéra.

« DIFFUSEZ LE MESSAGE, DIFFUSEZ LE GUILLOTIN ! »

Mais au fait, pourquoi la municipalité s’est-elle soudain emparée cet été, matraque à la main, du « problème » du marché à la sauvette, qui est pourtant vieux comme la place du Pont ? La réponse est à venir dans une prochaine livraison du Guillotin, par ici !

lundi 20 octobre 2014

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Les Guillotins » :

>Expulsions sans relogement : appel à rassemblement !

Non content de ne pas appliquer la loi qui l’oblige à trouver un hébergement à toutes les personnes en détresse, le nouveau préfet du Rhône a décidé de jeter des centaines de personnes à la rue en expulsant nombre de squats. Nous, citoyens, allons lui faire entendre notre refus de cette politique...

› Tous les articles "Les Guillotins"

Derniers articles de la thématique « Quartiers populaires / Discrimination de classe » :

>Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois...

› Tous les articles "Quartiers populaires / Discrimination de classe"