[Traduction] Communiqué des antifascistes polonais sur la « Marche Patriotique » du 11 novembre dernier à Varsovie

728 visites

Chaque année la capitale polonaise voit une « Marche Patriotique » se dérouler le 11 novembre dans ses rues. Les contre-mobilisations, il y a quelques années ultra-minoritaires, commencent à rassembler un nombre croissant de personnes.
Voici le communiqué des antifas polonais concernant ce jour.

Chaque année la capitale polonaise voit une "Marche Patriotique" se dérouler le 11 novembre dans ses rues. Les contre-mobilisations, il y a quelques années ultra-minoritaires, commencent à rassembler un nombre croissant de personnes.
Voici le communiqué des antifas polonais concernant ce jour.

Pendant la manifestation contre la « marche patriotique » se tenant dans la capitale polonaise de Varsovie de violents affrontements opposant la police , des hooligans nazis et des manifestants antifascistes ont eu lieu.
En tout et pour tout la police a procédé à 210 interpellations (si on compte les fachos). Ci dessous se trouve la déclaration des Antifascistes polonais concernant les évènements de ce 93e anniversaire de l’indépendance de la Pologne :
Le 11 novembre des antifascistes venant de toute la Pologne avec le soutiens de camarades russes , biélorusses , allemands , tchèques , slovaques et d’un peu partout ailleurs ont put prendre part à diverses actions antifascistes se tenant à Varsovie.
Notre but principal était d’organiser des blocages et de défendre la manifestation qui se déroulait rue Marszałkowska. Comme nous l’avons fait savoir durant toute cette journée des groupes de fascistes ont essayé à plusieurs reprises d’attaquer le cortège. Ces attaques se sont toutes terminées en fiasco pour leurs instigateurs et nos blocages n’ont pas été abandonnés.
Un autre aspect de notre action du jour fut d’assurer la protection des manifestants lors de la dispersion du rassemblement car même à ce moment là les fascistes en présence ont essayé de s’en prendre aux manifestants : familles , personnes âgées et enfants inclus. Ce fut notamment le cas à la station de métro « centrum » les fachos y ont cependant été contenus par les antifas et les manifestants « lambdas » ont put rejoindre leurs domiciles sans encombres.
Nous tenons ici à remercier nos camarades venus en renfort d’autres pays !
Les vidéos montées qui ont été diffusées sur internet par les fascistes requièrent donc des rectifications. Par exemple il est mensonger de dire que nous avons attaqué des gens au hasard comme cette vidéo le suggère,
cette vidéo a été montée de telle manière qu’elle rend impossible la compréhension des évènements qu’elle est censée relater, contrairement à celle-ci
Cette vidéo (la seconde) montre clairement que le groupe attaqué était composé de militants fascistes essayant d’attaquer un blocage. La première vidéo montre également comment un camarade a été mis « hors d’état de nuire » après avoir été isolé par la police.

Une autre manipulation des fascistes qui a été (volontairement ou non) reproduite par les médias de masse a consisté à dire qu’un groupe d’antifascistes allemands avait attaqué une groupe en train de se produire.
La situation telle que nous l’avons vécue a été la suivante : ce même groupe a été attaqué par un groupe de fascistes et s’est défendu le tout sous le regard impuissant de la police qui n’a pas réagi. Après quelques minutes la police a fait reculer le groupe Allemand vers Krytyka Polityczna où ils ont été arrêtés. Une fois au poste de police nos camarades ont été traités d’une manière qui va à l’encontre de toutes les lois internationales en vigueur. A l’heure où nous écrivons ce texte la grande majorité des interpellés ont été libérés. Nous pouvons cependant noter que tous ont été arrêtés sous des prétextes bidon permettant uniquement aux flics de sauver la face.

Néanmoins le média le plus conservateur et libéral à la fois a diffusé des dizaines d’articles motivés par leur soif de spectacle amplifiant et engendrant les attitudes xénophobe dans le pays. Parfois ils ont même accusé le groupe de camarades allemands pour les évènements ayant prit place à constitution square.
Nous condamnons ces tentatives de manipulation médiatiques et scandons haut et fort : Notre lutte ne connaît pas de frontières et nous n’adopterons aucunes des normes que le pouvoir tente d’imposer contre nous !

L’affaire concernant le groupe allemand sera prise en charge, comme les autres, par le groupe juridique des évènements du 11 novembre ainsi que par l’ABC de Varsovie.
Il semble également important de noter à quel point les partis politiques – MW et ONR – ,organisateurs de la marche, ont fait preuve d’hypocrisie. Depuis l’année dernière les hooligans forment le noyau dur le plus agressif et actif de cette marche. Lors de la marche de 2010 les organisateurs sont parvenus à faire diversion quand à ces éléments dans le but de créer une mobilisation de plus grande ampleur. Mais ce qui s’est passé cette année a complètement dépassé le contrôle de ces formations politiques. Pour sauver le capital médiatique qui leur reste le MW et l’ONR ont mit de la distance entre leurs organisations et ce qu’ils ont qualifié d’holigans , fauteurs de trouble ou encore criminels et ont condamné leurs agissements. Ce faisant ils ont abusé la confiance des personnes s’étant tourné vers leurs formations ce qui ne nous surprends pas le moins du monde.

La droite radicale a toujours fonctionné selon le principe que « la fin justifie les moyens » particulièrement si les moyens utilisé sont la violence , la manipulation des faits , la censure , la dénonciation et la coopération avec les autorités répressives. Ils crient à la « révolution nationale » mais c’est tout ce qu’ils sont capables de faire. Lorsque la situation a dégénéré la « jeunesse polonaise » et les « nationalistes radicaux » ont choisit la politique de l’autruche et ont donné leurs « soldats » en pâture aux médias et aux autorités.

Les affrontements avec la police engendrés par des groupes de hooligans ont servi de prétexte au premier ministre Tusk et au président Komorowski pour prôner la défense des droits civiques et le droit de se réunir ce qui , non plus , ne nous surprend pas. Le gouvernement montre le même degré d’hypocrisie que les partis extrémistes que sont le MW et l’ONR mais à une échelle plus grande. Ils ont utilisé le mouvement Solidarnosc et la sympathie qu’il génère pour gagner les élections et combattre les idéaux que ce mouvement défendait et ce dans toutes les occasions où il leur a été donné de le faire. Tout cela se déroulant, bien sûr , avec l’aval et l’enthousiasme de la presse libérale ou conservatrice. De la même manière ils ont utilisé le débat sur le patriotisme lors d’évènements comme des commémorations , élections ou encore des rencontres sportives.

Au moment même où les inégalités sociales grandissent, le gouvernement demande au peuple de se serrer la ceinture, de travailler plus dur , de vivre dans des habitations abandonnées ou encore de se nourrir de merde industrielle. Tout cela au nom de « l’unité nationale ».
Nous pensons que ce sont ces éléments et non une quelconque fierté nationale qui sont à l’origine des troubles de vendredi. Le gouvernement a vu un vent de révolte souffler et celui-ci s’est transformé en ouragan.

Ce fut l’occasion, une fois encore, pour la police de Varsovie de démontrer son aveuglement et sa brutalité comme expliqué plus haut avec le traitement du groupe d’allemand interpellés. Malgré leurs promesses d’être préparés à tous les scénarios possibles, et l’utilisation des services de renseignement ils n’ont put tenir leurs promesses. Ils ont permit à des groupes de fascistes belliqueux de s’approcher des blocages et ont empêché les antifascistes de faire de même. Comme vous pouvez le voir sur plusieurs vidéos circulant sur la toile la police a fait usage de méthodes illégales et à fait preuve de violence gratuite à l’encontre des manifestant les tabassant de manière brutale. Le comportement des flics dans les commissariat fut scandaleux quelque soit l’idéologie de la personne arrêtée. La répression policière reste la marque de la domination d’une classe sur la majorité. Les bourgeois ne seront jamais traité de la sorte par la police, battus à grands coups de matraque. Ce genre de privilège reste l’un des seuls que les opprimés peuvent faire valoir.
Une fois encore nous souhaitons remercier nos camarades polonais et étrangers qui ont fait le déplacement jusqu’à Varsovie pour résister à l’extrême droite.

La suite à lire sur : http://en.contrainfo.espiv.net/2011/11/21/warsaw-anti-fascist-actions-against-the-%E2%80%9Cinde

P.-S.

Il s’agit de la traduction du communiqué original en anglais trouvé sur le site Contra Info.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"