Violences fascistes, Mairie complice !

400 visites

Communiqué de la Coordination des Groupes Anarchistes suite au rassemblement du 26/03 devant l’Hôtel de Ville et la position sans équivoque de la Mairie Centrale sur le Bastion Social.
L’attaque du local de la CNT dans la nuit du 30 au 31 mars montre bien l’urgence d’amplifier la mobilisation populaire pour la fermeture de tous les locaux fascistes.

La Ville de Lyon, complice des violences fascistes.

Le 26 mars 2018 s’est tenu un rassemblement organisé par le collectif pour la fermeture du Pavillon Noir dont fait partie la CGA Lyon.

JPEG - 65.8 ko

Le but de ce rassemblement, planifié à la demande des habitant-e-s, était d’obtenir un positionnement de la Mairie Centrale lors du conseil municipal sur la situation lyonnaise et l’implantation récurrente de locaux d’extrême-droite.

En effet, lors de réunions effectuées avec les autorités publiques, les habitant-e-s du quartier concerné avaient été plus que consterné-e-s par leurs attitudes vis-à-vis du local le Pavillon Noir et de ses occupants pourtant plus que proches des milieux néo-nazis lyonnais : celui-ci ne ferait l’objet que d’un léger contrôle au niveau Hygiène et Sécurité et il leur a été dit que c’était aux habitant-e-s elles/eux-mêmes de dialoguer avec les nazillons du Gud Bastion Social en cas de problèmes de voisinages !
Comme si l’on pouvait dialoguer avec eux sans risquer des représailles !

Quelle allait donc être la position du successeur de Gérard Collomb à la Mairie lyonnaise ? Allait-il au moins protéger les habitant-e-s du quartier en prenant clairement position contre le Bastion Social ?

JPEG - 56.7 ko

Comme prévu, il n’en a rien été !

Voici la réponse de Mr Képénekian, Maire de Lyon :
« Nous sommes ici extrêmement attentifs à ce sujet. Je ne peux que réaffirmer la volonté de notre ville que le quartier classé, Vieux Lyon, ne devienne pas leur point de ralliement. Une fois que cette affirmation est reformulée ici vous imaginez bien que ça prend des temps, des tournures et des dispositifs multiples et différents mais croyez bien que nous avons cette détermination ».

Le Maire de Lyon vit-il dans le même monde que les habitant-e-s du 5e pour déclarer la volonté de la Ville de Lyon que le Vieux Lyon ne devienne pas le point de ralliement des fachos ?
Le maire de Lyon vit-il dans le même monde que les habitant-e-s du 5e pour affirmer avec autant de mauvaise foix qu’il y a et aurait eu une réel volonté de la mairie central d’empêcher le Vieux Lyon de devenir le point de ralliement des fachos alors que nous le dénoncons depuis plusieurs années ?
Faut-il de nouveau lui rappeler l’implantation progressive depuis 2010 de plusieurs locaux et commerces tenus par les fascistes et néo-nazis locaux ? Faut-il lui rappeler les très nombreuses agressions imputées à l’extrême-droite lyonnaise ?
Faut-il lui rappeler le calvaire des habitant-e-s, des associatifs et des professionnelles du quartier concerné ?

Comme nous l’avons dit lors de notre intervention pendant le rassemblement du 26/03, nous allons donc devoir comme en 2011 (avec la fermeture du Bunker Korps – local néo-nazi de Gerland) élargir la mobilisation populaire, être en soutien (comme ce soir) des habitant-e-s, continuer d’informer sur les quartiers concernés pour développer la lutte pour la fermeture du Pavillon Noir.

JPEG - 63.4 ko

Nous sommes également dans l’obligation de reconstruire une autodéfense de quartier et un réseau de vigilance pour contrer les incursions et les attaques fascistes laissés libres de leurs agissements par les autorités publiques.

Enfin, nous continuerons bien évidement de dénoncer aux côtés des premières et premiers concerné-e-s la complicité de fait de la Mairie Centrale lyonnaise.

Violences fascistes, Mairie complice !
Locaux fascistes, Mairie complice !

L’attaque du local de la CNT du 30/03 renforce notre détermination à nous organiser sur le quartier et à développer la lutte à la base.
Toute notre solidarité aux camarades !

CGA Lyon


Voici l’intervention de la CGA lue le 26/03 lors du rassemblement

Depuis près de 10 ans, nous nous battons via divers collectifs contre la prolifération des locaux et des violences d’extrême-droite sur la Ville de Lyon.

Malgré de grosses mobilisations, des réunions publiques d’information, des tractages, des collages pour dénoncer l’implantation de ces groupuscules et de la violence de rue qu ‘elle engendre ; rien n’a été fait notamment par la Ville de Lyon pour freiner leur progression. Bien au contraire.

Les seules prises de positions publiques de la Mairie Centrale ont été faites pour mettre sur le même plan les exactions des groupuscules d’extrême-droite, et la résistance antiraciste et antifasciste mise en place par ces collectifs.

Aujourd’hui, la Ville de Lyon se retrouve de nouveau le point d’appui de l’extrême-droite radicale française : Génération Identitaire possède un local et une salle de sport réservée aux personnes blanches ; l’Action Française et le Parti National Français ont aussi un local et depuis début 2018, le Siège social national du Gud – Bastion Social se trouve sur Lyon avec un également un local le Pavillon Noir situé au 73 quai Pierre Scize.

Depuis quelques semaines, les agressions fascistes dans le 5e arrondissement et les incursions dans les autres quartiers ont reprises avec la bienveillance des autorités publique.

Ce local « Pavillon Noir » est tenu par des anciens du GUD et la frange néo-nazi lyonnaise ; ses liens avec les autres groupuscules fascistes lyonnais et les hooligans racistes du stade font peser sur le 5e arrondissement et alentours un danger grave : ce local permet de fédérer, de former et donc de développer ce mouvement.

Un membre actif du local a été récemment condamné à 18 mois de prison ferme pour agressions : ses liens avec le Bastion Social et le Blood and Honour sont avérés.

Dès lors, comment interpréter le silence assourdissant des autorités publiques et de la Mairie Centrale ?

A Strasbourg et à Chambéry, même si cela reste symbolique, une prise de position claire avec demande de fermeture des locaux du Bastion Social a été votée.
A Lyon, toujours rien...et nous risquons d’attendre encore un moment…

Nous allons donc devoir comme en 2011 (avec la fermeture du Bunker Korps – local néo-nazi de Gerland) élargir la mobilisation populaire, être en soutien (comme ce soir) des habitant-e-s, continuer d’informer sur les quartiers concernés.

Nous sommes également dans l’obligation de reconstruire une autodéfense de quartier, un réseau de vigilance pour contrer les incursions et les attaques fascistes.

Enfin, nous continuerons bien évidement de dénoncer aux côtés des premières et premiers concerné-e-s la complicité de fait de la Mairie Centrale lyonnaise.

Locaux fascistes, Mairie complice
Violences fascistes, Mairie complice

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CGA - Coordination de Groupes Anarchistes » :

>Violences fascistes, Mairie complice !

Communiqué de la Coordination des Groupes Anarchistes suite au rassemblement du 26/03 devant l’Hôtel de Ville et la position sans équivoque de la Mairie Centrale sur le Bastion Social. L’attaque du local de la CNT dans la nuit du 30 au 31 mars montre bien l’urgence d’amplifier la mobilisation...

CGA - Coordination de Groupes Anarchistes" ">> Tous les articles "CGA - Coordination de Groupes Anarchistes"

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>Mobilisation nationale contre le danger fasciste le samedi 26 mai

Différents collectifs qui luttent contre l’implantation des locaux fascistes et plus globalement de l’extrême-droite dans nos villes organisent une mobilisation nationale le samedi 26 mai. Des manifestations auront lieu à Strasbourg, Marseille, Lille, Bordeaux... A Lyon, rendez-vous à 14h30 place...

>Appel à soutien pour un antifasciste lyonnais le vendredi 18 mai

Le 11 avril dernier à Lyon, une attaque fasciste, dirigée par une trentaine de membres du Bastion Social sur cinq militant-es antifascistes a fait plusieurs blessé-es. Un militant antifasciste a été arrêté. Il risque aujourd’hui d’être incarcéré en détention préventive. Rassemblement le vendredi 18 mai à...

> Tous les articles "Extrêmes droites"
}