Deux mois ferme pour un vol de 22,17€ de chocolat, la prochaine fois on lui coupe le bras ?

2225 visites

Si personne n’est passé à coté de l’information de l’atrocité du massacre de Nice du 14 juillet, un autre crime s’était déroulé plus tôt dans la journée à Lyon.

LyonMag nous informe ainsi que le 14 juillet, un "ressortissant azerbaïdjanais" (bon, on ne sait pas trop en quoi c’est utile comme information) a chipé des barres chocolatées dans un supermarché lyonnais.

Mais, rendez vous compte, ce ne sont pas deux ou trois barres, mais 22€17 de barres qu’il avait réussi à glisser dans les poches de son pantalon.

On ne sait par contre pas de quelle marque de barre il s’agit. Ce prix correspond par exemple à 32 barres Snickers. Le bandit avait donc de grandes poches.

Face à ce braquage digne d’un Toni Musulin, l’individu a écopé de 2 mois de prison ferme

Le juge a motivé sa décision par la récidive de son acte ainsi que, comme d’habitude, par l’outrage et la rébellion envers les flics, fait établi sur leur seul témoignage bien entendu ...

On espère que la prochaine fois le juge ne fera pas preuve d’autant de laxisme et prononcera l’amputation du bras (reprenant ainsi à son compte le célèbre dicton « pas de bras, pas de chocolat »).

Vive la France, vive la République

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Lyon : les autorités policières favorisent l’impunité de la BAC

Des images du 6 février montrent que l’un des policiers de la BAC auteurs des blessures infligés à Arthur le 10 décembre dernier est probablement encore sur le terrain en manifestation… porteur d’un LBD. Malgré ce tabassage (largement médiatisé), la préfecture et le commandement continuent de tolérer que...

› Tous les articles "Répression - prisons"