2009, année de mobilisation dans l’Éducation !

1026 visites
19 compléments

2009, année de mobilisation dans l’Éducation !

Le premier trimestre de cette année scolaire a été marqué, en France
comme dans notre département, par une mobilisation sans précédent des
personnels de l’éducation, des parents, des lycéens, contre la politique
éducative menée par Xavier Darcos, avec notamment :

- une manifestation nationale unitaire rassemblant plus de 80 000
personnes,

- une journée de grève massive le 20 novembre,

- des centaines d’établissements scolaires avec banderoles, réunions
publiques, distributions de tracts, journées de grèves..

- des milliers de parents d’élèves et de personnels de l’éducation
du Rhône en manifestation le 10 décembre,

- des milliers de lycéens dans les rues de Lyon le 18 décembre...

Même s’il a été contraint à des premiers reculs, le gouvernement
maintient son budget de régression et ses mesures qui amputent
l’ambition et la cohérence du service public d’éducation, méprisent la
jeunesse, les lycéens, les étudiants, les parents d’élèves, les
collectivités territoriales, le monde associatif et les personnels de
l’éducation.

L’unitaire de l’éducation du Rhône (FSUSGEN-CFDTSE-UNSAFERC-CGT
SUD-éducation – CNT éducation - FCPE)

- réaffirme son soutien aux actions en cours et aux initiatives
locales décidées par les personnels, usagers et acteurs de
l’éducation,

- appelle les personnels, parents, lycéens, étudiants, associations
complémentaires... à la journée de manifestations du 17 janvier.

Manifestation à 14h30 place Bellecour ce samedi 17 janvier 2008

P.-S.

Ceci est l’appel unitaire intersyndicale du Rhône

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 19 janvier 2009 à 18:47

    Manifestation lycéenne à 11h place bellecour mardi 20 janvier à l’appel de la coordination lycéenne.
    Suivie d’une manif étudiante à 12h30 ?

  • Le 18 janvier 2009 à 01:43

    Sachant que nous avons été relâchés assez tard, et que des journalistes sont resté jusqu’au bout les photos - vidéos - transmises n’ont pas pu être traitées à temps pour apparaître dans le JT.

    Nous verrons bien demain, dans les journaux et sur les sites d’« information » officiels (Yahoo, etc)

  • Le 17 janvier 2009 à 23:29, par le lutin malin

    surement un bug, refait ton inscription

  • Le 17 janvier 2009 à 23:18, par valles

    Le problème est que je me suis inscrit mais je n’ai pas reçu le mail de confirmation... D’autres récits d’aujourd’hui sont à prévoir.

  • Le 17 janvier 2009 à 20:59, par le lutin malin

    merci du témoignage, un compte-rendu avec photo est en préparation et devrait être en ligne rapidement (le temps d’être modéré).

    D’ailleurs il n’y a pas systématiquement de compte-rendu des manifs sur rebellyon : quand vous voyez qu’il n’y en a pas rien ne vous empêche de vous inscrire sur rebellyon (si ce n’est déjà fait c’est le petit formulaire en bas à gauche) et d’écrire un article !

  • Le 17 janvier 2009 à 20:54, par bastmaster

    Désolé pour le double poste.

    Je vient de regarder le JT ( http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b69a_1920) et ils ne parlent pas de notre petite manifestation improvisé. Je craint qu’ont a fait tout ça pour presque rien. Ils ne montrent même pas les lycéens.

  • Le 17 janvier 2009 à 20:49

    je reviens à peine de Perache où nous étions encerclés par les flics tout à l’heure. Je vais tenter de faire part du coté suréaliste et scandaleux de cet après midi bien qu’il fallait vraiment le voir pour le comprendre. Après avoir bloquer trés rapidement les voix des crs arrivent en nombre « restreint » ( une vingtaine ) il y a aussi des baceux et des rg. Ils commencent à nous courser sur les voix, on court à la base vers la Part Dieu mais très rapidement on décide de sortir, pensant trouver une issue on se retrouve entre un mur et une barrière encerclés par les flics ( à ce moment là il est 16h30 ) . Un lycéen ( il me semble )est interpellé ( jet de pierre soit disant ) une demi heure passe et des renforts arrivent. Ils sont à présent plus nombreux que nous ( on est 50 eux 60 ou 70 ). Et là on commence à comprendre qu’ils comptent pas nous laisser partir. Trop tard pour tenter une sortie en force. Ils commencent les contrôles. On veut pas surtout qu’on remarque rapidement qu’ils nous filment contre un mur. Ils ont contrôlé tous les garçons un à un, ceux qui résistent sont secoués. Si on refuse c’est 24 h de gardav est-on prévenu. ça dure une éternité on a froid. A la fin il reste qu’une quinzaine de meufs, on tente une sortie en force pour rejoindre les autres ( qui sont placés dans un autre cercle après leurs contrôles . Puis on y passe aussi. Tout le monde à pas eu la même chose alors je parle de mon cas : je sors ma pièce d’identité , le flic la filme ensuite il m’adosse au mur, je dois décliner mes nom prénom adresse date et lieu de naissance ( comme le flic n’est pas lettré je dois tout épelé). Ensuite un autre appelle le central pour vérifier si j’ai un casier , comme c’est pas le cas ça va. Puis au dernier moment il décide de fouiller mon sac je rechigne mais me fait malmener un peu. Il trouve rien qu’il lui plait pas et me laisse rejoindre le groupe. Ensuite deux autres filles camille et cloé refusent d’optempérer elles sont embarqués dans le fourgon , ça gueule . Encore 20 minutes passent il est 19h ça fait 2h30 que ça dure. Les lycéens gardent le morale ils font une chenille en gueulant des slogans grecs. puis elles sont relachées on peut enfin partir encercler par les flics.

    Voilà suréaliste. Une action classique à laquelle j’ai souvent participer : mais j’ai jamais vu ça !
    Je crois qu’il faut avouer que en chiraquie on voyait pas ça.
    Pour conclure je vois pas d’autre chose à dire que A BAS L’ETAT POLICIER. Mobilisons nous il faut être plus nombreux pour qu’ils ne puissent pas faire ce genre de coup de force.

    Demain il serait cool d’être devant le commissariat pour la sortie du camarade qui est en gardav.

  • Le 17 janvier 2009 à 20:45, par bastmaster

    Pas photographie mais vidéo ^^. Moi le mec m’a juste filmé sans écharpe. Mais je n’ai pas vu de vrai violences, certains refusai de coopérer bah ils étaient obligé (les crs) de les bouger de force ( de les tirer). Bon au début un mec c’est fait plaquer contre le mur et a un moment un autre c’est fait étrangler.

    J’ai vu pire de la part des « gardiens de la paix » (notamment jeudi dernier).

  • Le 17 janvier 2009 à 20:36, par valles

    Nous aussi, nous y étions et les violences ont été nombreuses... Nous ne savons pas dans quel commissariat a été emmenée la ou les personnes arrêtée car semble t-il ils seraient peut-être deux.
    Un fichage généralisé a été mis en œuvre, avec une photographie avec capuche, écharpe et une autre photographie à visage découvert. A noté aussi la photographie de chaque carte d’identité.

  • Le 17 janvier 2009 à 20:01, par bastmaster

    J’y étais et il n’y a pas eu de vrais violences ( coups de matraques pour se défouler). Ont c tous fait fiché et ils nous ont relâché (sauf une personne apparemment).

  • Le 17 janvier 2009 à 19:31

    Ils sont encore en train de se faire controler, bloqués par les crs a Perrache. Ca fait donc plus de deux heure qu’ils sont coincés et la nuit tombe...

  • Le 17 janvier 2009 à 19:24

    Finalement 2 ont été relachées, mais une autre personne arrêtée.
    Bilan donc, 2 personnes arrêtées et emmenées en GAV ce soir. Maintenant, 19h20, le groupe s’est dispersé.

  • Le 17 janvier 2009 à 19:12

    Deux personnes viennent d’être arrêtées à Perrache, ce qui porte à trois le nombre d’arrestations, deux mineures et une majeure. A l’heure qu’il est, (19h10) le groupe est toujours encerclé par les flics à Perrache.

  • Le 17 janvier 2009 à 18:59

    il est 19H, les personnes sont toujours encerclés par les flics qui les fichent et ne veulent toujours pas les lacher.... y’a notamment des mineurs qui n’ont pas leur papier sur eux
    les gens en soutien dans la rue en bas se sont eux aussi fait controler par les baqueux ( d’ailleurs au début on a cru que c’était des faf, c’est pour dire.... enfin c’est des faf de toute façon, mais bon bref)

  • Le 17 janvier 2009 à 17:35

    En ce moment à Perrache, une centaine de personnes sont encerclées par les CRS.
    Il y a déjà une voire deux arrestations, besoin de soutien.

  • Le 16 janvier 2009 à 22:35, par bastmaster

    Non ce n’est pas celui là mais tant pis. Ils était plutôt bien fait avec un récapitulatif des changements dans l’éducation (suppression de postes et tout ça).

    Bonne soirée et j’espère qu’il y aura du monde demain !!

  • Le 16 janvier 2009 à 21:57, par le lutin malin

    je ne sais pas si c’est de ça que tu parle mais l’article récapitulatif sur les mouvements dans l’éducation est ici : Chronologie passée et future des mouvements pour l’Éducation à Lyon et alentours

    Après il y a pas mal d’article d’analyse sur le sujet qui trainent sur le site, des compte-rendus et des réflexions, il suffit de fouiller un peu

  • Le 16 janvier 2009 à 21:26, par bastmaster

    Oui je pense que c’est une bonne idée mais la manif risque de partir en émeute plus facilement (je pense). C’est pas que je suis contre mais si ont peut épargner les voitures de personnes qui n’ont pas l’argent pour s’en racheter c’est pas plus mal.

    Où est passé le gros « pavé » que j’ai lus il y a 1 heure ? Il y avait pas mal d’informations.

  • Le 16 janvier 2009 à 16:08

    Vous ne couplez pas les manifs l’éducation nationale/gaza, ou les faire se rejoindre dans la trajectoire, avec comme point commun un ras le bol général !!
    (marre de ce gouvernement qui ne se bouge pour rien..)
    Non ?

    Parce que manif 15h-> gaza 14h30-> éducation nationale
    On serra moins de chaque côté, et on ne sait laquelles choisir..

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info