3e tour médiatique ! Soyons nos propres médias !

2223 visites
5 compléments

Quelques notes sur le traitement médiatique, après le deuxième tour, des expressions collectives dans les rues de l’hexagone.

Tout le monde est au courant : c’est avec 53 % de « quelque chose » qu’un nouveau président a été élu, un président de « quelque chose », en effet. Rapidement la colère a été exprimée par des milliers de personnes un peu partout dans l’hexagone, elle se poursuit cette colère...

Qu’on soit pour ou contre cette expression qui tente de devenir collective, qui a besoin de sortir de nos tripes, il n’en reste qu’un traitement médiatique particulier est également sorti de l’urne ce dimanche 6 mai.

C’est l’extrême gauche et les mouvances anarchistes !

Rapidement au soir du 6 mai, des dépêches de presse sortaient sur les violences des manifestations un peu partout dans l’hexagone et ce qui revenait en permanence : « des manifestations de militants d’extrême gauche, libertaires ou anarchistes ». Les canards hexagonaux ont largement repris cette formulation qui pourrait être celle d’un « complot contre la démocratie ». Je ne parle même pas de l’ignominie des chaînes de télévision avec ces images de feu, ces CRS qui courent en tout sens pour « protéger nos libertés », difficile de croire à tout cela !

Évident relais, le Parti Socialiste a condamné ces manifestations, tout comme le Parti Communiste... rappelant à leur ordre, leur gamelle, leur fonds de commerce : « Le seul moyen de réagir, c’est de prendre des bulletins de vote » dixit François Hollande ce jour. On voit le résultat...

Pourtant il aurait suffit de descendre dans nos rues pour se rendre compte qu’il n’y avait pas de complot d’extrême gauche ou de mouvances « anarcho-autonome » comme entendu encore ce midi sur France inter avec un spécialiste qui mérite même pas que je cite son nom... Plus simplement des gens en colère qui en ont ras le bol de galérer comme des chiens, d’être traités comme des chiens, les plus jeunes d’entre nous en particulier qui n’habitent pas nécessairement « où tout va bien », où y’a la gamelle tous les jours, où l’avenir est peu visible (parce que la politique, les politiques la rendent impossible)...

Dans les rues de Lyon, hier soir, j’ai discuté avec des jeunes qui n’attendent rien de ces satanés fastes électoraux, qui n’attendent rien des programmes promis qui n’arrivent jamais, des oligarchies du pouvoir, des partis politiques, de toute cette clique qui s’agitent pour son propre confort mais ne fait rien... Si ce n’est qu’envoyer flicaille et prononcer peines de prison et condamnations en permanence, je passe sur les discours stigmatisants. Oui ils disaient préférer mettre le feu et exploser les vitrines que d’aller voter. Je ne peux que les comprendre. D’autres sont allés voter mais sans rien en attendre. Qui en parle de ce ras le bol ? Pas les medias, ou si mal.

Ils sont combien ?

Autre spécialité des medias : le comptage. Comment fait un journaliste pour savoir combien il y a de personnes dans une manifestation ? Réponse simple : il demande à la police. Lundi soir 7 mai à Lyon, c’est près d’un millier de personnes qui ont convergé place Bellecour pour autant la presse nationale et locale reprenaient le chiffre de la police : 200 personnes. Mensonge. Ce n’est pas un point de vue partisan mais il n’y avait pas 200 personnes mais bien plus... le millier était approché.

C’est une permanence journalistique que de reprendre le chiffre de la police, le politique reprend bien celui de l’ANPE quand il s’agit de compter les chômeurs... Pour autant on connait trop les tripotages exercés pour montrer que le chiffre baisse. Parce que s’il y a bien beaucoup de choses qui baissent dans la société (pouvoir d’achat par exemple), les profits ne font qu’exploser et même EADS distribue des dividendes cette année pendant que les salariés d’Airbus sont licenciés... ça baigne.

A propos des casseurs...

Dans la classe politique il n’y a aucun complexe à CASSER nos vies, depuis toujours... Une simple loi votée peut être « leur succès », une réussite, mais les conséquences sur nos vies sont rarement mesurées, montrées. La loi de sécurité quotidienne (LSQ) votée en novembre 2001 par la majorité socialiste, avec comme sinistre de l’intérieur un monsieur Vaillant, ben ça n’a pas permis d’augmenter la mobilité des personnes mais ça leur a permis d’être « plus » immobiles : la prison pour ne pas avoir payer ses titres de transport... J’ignore encore aujourd’hui quel « intérêt général » a été défendu avec cette loi miséricordieuse, en dehors de l’assignation à résidence pour les plus pauvres d’entre nous, ce n’est pas de ce monde-là dont j’ai envie, ce n’est pas d’inégalités dont je rêve.

Alors après, on parlera de ces « casseurs », ces ignobles casseurs qui détruisent nos biens publics (que des biens je souligne)... Et si c’était aussi le prix de nos vies brisées par des lois scélérates, oppressives, qui détruisent nos solidarités collectives, un ordre politique méprisant à notre encontre, petites gens que nous sommes en grand nombre... La violence sociale que vous nous imposez et que vos medias complaisants relaient en permanence à un prix minimum et c’est dans le minimum qu’aujourd’hui nombre d’entre nous montrons notre colère dans nos rues.

Le débat sur la violence et la non-violence dans les manifestations est récurrent : d’un côté « les manifs touristiques en sandalettes » et de l’autre « les manches de pioches et les pavés »... Dans les deux cas, ça fait toujours du bien de montrer, à sa façon, son désaccord. L’une ou l’autre mènent rarement à grand chose s’il n’y a pas de constructions collectives, dans le même temps, pour renforcer nos solidarités et surtout le bonheur de vivre ensemble, avec ou sans papiers !

NON vos URNES ne nous FONT PASVER, avec les CERCUEILS de LOIS que VOUS NOUS PREPAREZ !



SOUTENONS les MEDIAS LIBRES ! SOYONS nos PROPRES MEDIAS...

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 13 mai 2007 à 14:26

    John Paul Lepers, on a déjà vu moins muselé comme journaliste.
    Il doit être au moins victime de ses propres opinions, ou de celles de ses amis qui ne sont pas aller converser avec les méchants casseurs comme en témoigne cet article http://www.latelelibre.fr/index.php/2007/05/bastille-le-6-mai-4-mois-fermes-pour-romain/

  • Le 11 mai 2007 à 12:06

    On m’a parlé du nouveau site : latelelibre.fr
    C’est le journaliste de canal+, john paul lepers, qui en est le createur... Toujours aussi direct comme dans ses reportages dasn les télés poubelles, heu non, business, heu non... Dans les télés !
    J’y ai vu un reportage sur les manif de paris !
    lui et son equipe ont l’air de vouloir être là où les médias ne veulent pas aller ( dans les cités avec « joe dalton », le ministere karcher de rachida dati...)
    Pourvu que ca dure, et qu’ils ne prennent pas la grosse tête comme les autres ( karl zero et cie )

  • Le 10 mai 2007 à 21:31

    Malheureusement à priori non… Une grosse AG se tient ce soir à Lyon 2, la suite du mouvement se jouera peut-être par là, où dans les lycées…

  • Le 10 mai 2007 à 20:59

    ce soir jeudi 10 mai un truc de prévu en ville contre notre petit dictateur ? j’ aimerais avoir une réponse pour éviter de me déplacer en prenant quelques risques (par rapport à mes parents qui veulent pas trop que je manifeste a 22h ...) pour rien du tout , comme hier .
    SVP repondez - moi .
    UN PRESIDENT DE MERDE POUR UN PAYS DE CONS !

  • Le 10 mai 2007 à 20:09

    J’étais à la manif de dimanche soir. France 3 était là, mais je trouve dommage que peu de gens se soient souciés d’eux. On savait pourtant qu’ils allaient dire n’importe quoi. Le résumé ici :

    http://www.dailymotion.com/Chaise44/video/3267853

    Un détail parmi d’autres : « la presse a également été prise à partie ». Pauvres chipounettes, la presse est vraiment à plaindre ! En fait, si les flics ont reçu 2-3 canettes, les journalistes n’ont reçu rien de plus que des quolibets : on peut entendre sur le direct de la journaliste le slogan « les médias mentent ». Moi je trouve ça sympa, mais pourquoi on n’était que 5 ou 6 à s’en occuper ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info