« Avec le 5 décembre, tout sera possible ... ? », Résistons ensemble, n° 186, 25 novembre 2019

642 visites

Voici en pdf, le No 186 du 26 novembre 2019, du petit journal mobile recto-verso A4. « RESISTONS ENSEMBLE » du réseau contre les violences policières et sécuritaires.

Avec le 5 décembre, tout sera possible... ?

Vous connaissez les bambous, même si vous les arrachez ici, ça repousse là. Ils se répandent, incontrôlables. Les bambous s’en foutent des clôtures, de l’ordre établi. La liberté est inscrite dans leur gènes, leurs racines, appelées rhizomes, qui refusent la dictature du haut à la base : elles poussent horizontalement et forment une sorte de réseau d’apparence chaotique dont les nœuds se nourrissent des uns les autres. C’est une expérience collective incontrôlable.
Ça y est, vous les avez reconnus, ces femmes et ces hommes qui y ont compris cette leçon de la nature. Ils ont inventé une chose nouvelle qui résiste par la démocratie et l’auto organisation horizontales à l’ancien monde de misère et de répression. Voilà les Gilets jaunes. Ils nous poussent à construire nos rhizomes pour nous débarrasser des entraves bureaucratiques qui nous paralysent.
Depuis des actes de révoltes désespérés comme le suicide sur son lieu de travail de Christine Renon, la directrice d’école ou l’immolation devant le CROUS d’Anas, cet étudiant lyonnais de 22 ans jusqu’aux résistances nouvelles, comme la grève du bac des profs de cet été, le droit de retrait des cheminots et la grève sauvage de Châtillon, la grosse manif contre l’islamophobie qui a déjoué la manœuvre anti immigrés et « anti-voile » du pouvoir jusqu’à la détermination du personnel hospitalier, la renaissance d’un mouvement étudiant sans concession, la lutte des familles et des collectifs contre les mutilations et meurtres policiers, la résistance des expulsables soumis aux conditions inhumaines dans les centres de rétention… Toutes ces luttes sont liées et renforcées par les racines horizontales cultivées par les GJ. Leur chant est entamé partout, de grèves en manifs, jusqu’au piquets des femmes de ménage qui depuis juin se sont installées devant les hôtels de luxe parisiens du groupe Ibis. Par ce chant, « On est là, on est là ! », un vent libérateur s’est levé.
Le pouvoir enfume, les médias sont à sa botte. Il n’a qu’une seule réponse : répression et prison. Et des promesses bidons. La galaxie policière ne cesse de s’élargir. Après les « voltigeurs » un nouvel exemple : le Préfet du 92 vient d’autoriser les contrôleurs de la RATP à effectuer de « palpations de sécurité ».
Les appareils syndicaux appellent à une grève le 5 décembre, date symbolique des grèves de 1995. Mais, cette fois-ci, il y a un vrai espoir que le 5 ne sera pas la journée d’action rituelle, habituellement démobilisatrice. Les bureaucrates ne sont plus crédibles. La possibilité de la grève générale illimitée, reconduite après le 5 décembre, qui bloquera le pays est sérieusement envisagée par des millions de personnes. Une nouvelle hardiesse est en train de naître des racines rhizomiques des GJ. Tout est possible.

’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’ ’

au sommaire

> Avec le 5 décembre, tout sera possible... ?

> La petite bille d’arnicas

>S u r l e v i f
Catherine est morte

> C h r o n i q u e d e l ’ a r b i t r a i r e
Deux poids deux mesures dans le traitement judiciaire du mouvement des GJ
Attentat islamophobe de Bayonne
La répression continue contre les lycéens mobilisés en décembre dernier
Rémi Fraisse, ni oubli, ni pardon !
Babacar Gueye, ni oubli, ni pardon !
Gaye Camara, ni oubli, ni pardon !
Un autre mort à Vincennes !

> A g i r
Sortez couvert.e.s (V5 - oct 2019)

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

› Tous les articles "Répression - prisons"