Carnet de notes d’un anthropologue en Grèce : lettres mortes

574 visites

Un article du blog "Greek Crisis, Carnet de notes d’un anthropologue en Grèce".

Nous vivons en prime time le premier vrai renversement en Europe occidentale, parmi les pays de cette Union Européenne, relevant de sa vieille numismatique. Car cette fameuse construction, jamais adoptée réellement par les peuples, se résume et finira par l’euro. Euro barbe à … Papadémos que nous haïssons davantage, jour après jour. C’est aussi cela le renversement, l’effacement des opinions politiques, les idéologues faciles de tout bord ne sont plus au petit lait mais à la cigüe. La coupure est « entre eux, et nous » comme on entend dire partout. Ceux qui en ont et ceux qui finiront par mourir. Donc, au fil des semaines, tout débat politique devient vite anachronique, « ils auront notre peau ou sinon, nous allons les exécuter ». Nous sommes déjà dans l’utopie, le non lieu. Tout reste à faire. Les supposées grandes mesures et autres mesurettes ou petites phrases des campagnes électorales nous semblent dépassées. Elles appartiennent au monde théâtral d’hier, une scénographie qui dissimule tant bien que mal sa seule fonction, tenir fermés les stores de la démocratie, ainsi que les paupières des citoyens.

J’ai retrouvé hier mon ami Th. Journaliste, au chômage depuis 377 jours, ses allocations Assedic ont duré juste le temps d’une année calendaire. Et quelle année terrible ! En tout cas, nous étions au chaud dans un café des quartiers nord de la ville. Pour toutes les tables, consommation minimaliste et sociabilité au sommet. Un café simple à 1,6 euros, c’est encore trop mais pour être bien au chaud, c’est rentable. « Chez moi il fait froid je n’allume plus le chauffage, rester deux heures ici cela va nous requinquer un peu » explique cet ami. Nous nous sommes alors dit, que même les révoltés de 1968 en Europe occidentale ne sortaient pas tant du cadre, y compris pour les adeptes du messianisme prolétarien. On voulait tout et on avait déjà pas mal en ce temps.

La suite à lire sur : http://greekcrisisnow.blogspot.com/2012/01/lettres-mortes.html

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info