Contre le CPE et la précarité généralisée : égalité économique et sociale !

813 visites
CPE/LEC/2006

La mobilisation contre le CPE gagne du terrain depuis plusieurs semaines, se déclinant en temps forts de manifestations mais aussi en actions quotidiennes qui révèlent une contestation dont l’objet va bien au-delà du simple CPE. Mais avant tout, le mouvement social actuel est intéressant car il réunit lycéens, étudiants et travailleurs.
Depuis 1995, les attaques contre les acquis sociaux et les conditions de travail n’ont cessé de se succéder, offrant au patronat des possibilités toujours plus grandes de faire des profits au détriment de nos conditions de vie. Cette généralisation de la précarité, loin de ne concerner que les jeunes, a aujourd’hui des répercussions bien réelles : baisse des salaires, contrats précaires successifs (emplois jeunes, CES, CNE, etc.), restrictions des droits au chômage, allongement de la durée du travail alors que les travailleurs les plus âgés subissent des discriminations à l’emploi, la liste pourrait être longue !
Bref, il n’y a plus grand monde aujourd’hui qui ne soit pas touché par la précarité. A cela s’ajoute l’augmentation du coût de la vie : loyers, déplacements, alimentation, énergies, et en général sur tout ce dont il est difficile de se passer.

Face à cette logique, il est clair que des réponses sectorielles ou ponctuelles étaient insuffisantes pour peser dans le rapport de force politique. Aujourd’hui, les forces s’unissent et peuvent être porteuses de dynamiques nouvelles pour le mouvement social. L’enjeu est en effet d’intégrer toutes celles et tous ceux qui sont le plus touchés par la précarité et qui ne trouvent pas forcément dans les traditionnelles organisations syndicales les moyens de se faire entendre : retraités, chômeurs, RMIstes, étudiants sans débouchés au sortir des études, travailleurs muselés par des contrats précaires, etc.

Tous ensemble nous pouvons renverser la logique et exiger des conditions de travail et de vie dignes pour chacune et chacun. Depuis plusieurs années, les gouvernements restent sourds à la contestation sociale et maintiennent un cap libéral qui sera bientôt venu à bout de tout ce qui constituait un minimum de solidarité et de protection sociale : allocations chômage, retraites, sécurité sociale, code du travail, droit à l’éducation, droit de se déplacer, etc.

Alors intensifions la lutte, multiplions les actions et les manifestations, entamons un mouvement de grève reconductible aussi large que possible, créons des liens entre tous les secteurs en luttes !

Nous ne voulons pas vivre la tête baissée et le ventre vide, nous ne voulons pas d’un monde fait d’inégalités, de discriminations et de flicage permanent.
Dans le mouvement actuel, de nombreuses initiatives autogestionnaires se développent spontanément : cuisines autogérées dans les facs, multiplication des pratiques d’actions directes, réflexions collectives sur la répartition des temps de parole et sur les prises de décision dans les assemblées générales, etc.
Cela montre qu’il est possible de s’organiser et de décider nous-mêmes.

Ils veulent nous imposer la précarité générale, généralisons la lutte !

Et nous ne nous contenterons pas des miettes du gâteau ! Nous voulons l’égalité économique et sociale !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « UGAL » :

>Lutte contre la chasse aux étrangers : Liberté de circulation !!

L’Etat poursuit toujours plus hargneusement sa chasse aux étranger-e-s. Avec les expulsions des élèves sans papiers lancées depuis la fin de l’année scolaire, la politique d’un choix entre les bons et les mauvais immigré-e-s se poursuit. Fidèle à ses logiques éléctoralistes, la circulaire Sarkozy établit...

>Génétique : Capitalisme et Sécuritaire.

La génétique est souvent au centre des débats, particulièrement sur la question des OGM et de leur rôle dans l’économie capitaliste mondiale. C’est suite à une lutte contre ces OGM (ceux de la société Advanta, du même type que Monsanto) que Benjamin Deceuninck agriculteur, syndicaliste de la CNT et...

› Tous les articles "UGAL"

Derniers articles de la thématique « CPE/LEC/2006 » :

› Tous les articles "CPE/LEC/2006"