Création du REFI : Réseau Emploi Formation Insertion

965 visites

Création, à Lyon, par des salarié.es du service public, d’associations et d’organismes de formation du REFI : Réseau Emploi Formation Insertion pour lutter contre la chasse à l’étranger qui s’est instaurée en France.

Pourquoi un Réseau Emploi Formation Insertion ?

Nous sommes des salarié.es des services publics : ANPE, Assedic, DDTEFP, ou encore d’associations, d’organismes de formation, nous refusons de collaborer à la chasse à l’étranger qui s’est instaurée dans ce pays.

Dans une ANPE du département du Rhône, l’un de nos collègues a été confronté à une situation insupportable : il devait signaler, à la police de l’Air et des Frontières, l’arrivée d’une personne étrangère qui avait été convoquée, à son insu, sur ses plages de rendez-vous.

Malaise… Heureusement, ce jour là, la personne n’est pas venue.

Depuis, nous nous parlons, nous échangeons, il n’est pas question de nous taire, nous ne voulons ni être acteur, ni complice de ce genre de situations qui nous font penser aux pires périodes de notre histoire.

Notre mission c’est l’emploi, la formation, l’insertion, ce n’est pas le contrôle des papiers des étrangers, et encore moins la délation.

Pourtant de nouveaux textes, directives risquent de multiplier ces graves atteintes à notre déontologie.

Nous avons donc décidé de nous organiser et de résister collectivement en créant le REFI pour :

- empêcher l’application de ces directives, ces lois.. qui bafouent les droits des personnes au seul prétexte qu’elles ne sont pas de la « bonne origine »
- témoigner, par tous les moyens, sa solidarité à toute personne bafouée dans ses droits, la soutenir et briser le silence en effectuant des campagnes d’information
- exprimer sa solidarité et aider tout professionnel sur lequel une pression serait exercée afin qu’il applique ces directives inacceptables.
- faire reconnaître le droit de désobéissance déontologique de tous les professionnels confrontés à des actions qui seraient en contradiction avec leurs missions de services au public, et dont la finalité serait le contrôle des étrangers dans le cadre des lois de l’immigration.

Pour en savoir plus, voir notre blog

Vous pouvez signer et faire circuler la pétition en ligne.

Le REFI (Réseau Emploi Formation Insertion)

PDF - 296 ko
Circulaire_Hortefeux_070704
PDF - 246.6 ko
Decret_2007-801_070511
PDF - 195.5 ko
Courriers_directeurs ANPE_et_Unedic_071128

Communiqué intersyndical CGTFO - SNUSUD du Rhône

La Circulaire Hortefeux du 4 juillet 2007 instaure le contrôle systématique des papiers de tous les étrangers s’inscrivant à l’ANPE. Les agents de l’ANPE devraient par conséquent demander ses papiers à tout étranger, en faire une photocopie et l’envoyer à la Préfecture pour vérification.

La première fonction des agents de l’Etat, y compris à l’ANPE, serait-elle de remplir des charters afin que les objectifs statistiques du gouvernement soient réalisés en temps et en heure ? Est-elle de participer à cette nouvelle obsession du gouvernement : la chasse au soit disant clandestin ? Est-elle de considérer tout étranger et d’autant plus tout chômeur étranger comme un délinquant en puissance ?

Nous voyons déjà aujourd’hui, les conséquences scandaleuses de ce climat stigmatisant instauré par les lois et décret du nouveau gouvernement.

Voici ce qui est arrivé dans une agence de la région :

Il y a une 15 de jours le directeur d’une agence locale pour l’emploi convoque un conseiller et lui explique qu’il devra recevoir dans la matinée un demandeur d’emploi, et dès que cette personne se présentera, de rapidement le prévenir.

L’explication de la hiérarchie est alors : ce demandeur d’emploi est suspectée d’être en situation irrégulière et la police des frontières l’attend à la sortie de l’agence.

Heureusement le demandeur d’emploi ne s’est pas présenté à l’agence...

Nous dénonçons cette circulaire en rappelant que les agents de l’ANPE n’ont pas et ne veulent pas avoir pour mission de contrôler les papiers des étrangers mais bien d’aider tous les demandeurs d’emploi dans leur démarche de recherche d’emploi ou d’orientation professionnelle.

Dans ces conditions, les syndicats CGT, FO, SNU, et SUD ANPE du Rhône s’associeront à toute initiative collective des agents de l’ANPE et des citoyens pour contrer les dérives délétères de son administration. Nous allons donc nous organiser et nous mobiliser.

Lyon, le 18 octobre 2007

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info