DSK storytelling sur TF1

652 visites

Voilà, le « grand » DSK a parlé hier soir (18 septembre 2011). Personnellement je n’attendais pas cela pour aller mieux, je vous rassure. Seulement, nous avons pu hier voir ce qu’était une oligarchie médiatocratique en action… Décryptage.

Tout d’abord notons quelque chose de fabuleux, le choix du lieu et de l’interlocutrice. Car oui, il fallait une femme dans la mise en scène pour donner un côté « non je ne suis pas le monstre que vous croyez ». C’est donc la percutante femme tronc Claire Chazal qui s’y colle… Bien connue pour son impertinence et son sens inné de l’interview politique, il suffit de la voir face à un président pour cela. Et puis, ne nous le cachons pas, dans la maison TF1 le mari d’Anne Sinclair est entre amis.

Et c’est festival ensuite : pas une seule fois l’intervieweuse n’a interrompu son interlocuteur pour le contredire, alors qu’il affirmait haut et fort des contre-vérités. La plus flagrante fut quant il dit que le procureur de New York a prononcé l’équivalent d’un non-lieu en France. C’est totalement faux. L’abandon de la procédure repose sur une spécificité de la loi américaine qui oblige le procureur à convaincre l’ensemble du jury face auquel il plaide pour pouvoir mener à son terme l’accusation. Et la seule raison qui a poussé le procurer de New York à mettre fin au périple judiciaire est le fait que comme Madame Diallo semble avoir menti (sur d’autres aspect que l’affaire en elle-même, mais aux USA vous mentez une fois vous n’êtes plus crédible à vie) il n’avait pas la certitude de pouvoir mener à bien toute l’accusation, ni de convaincre l’ensemble des jurés. Rien à voir avec un non-lieu !

Mais cela ne semble pas déranger plus que cela la « journaliste » de TF1 qui non seulement laisse parler Dominique Strauss Kahn mais en plus appuie avec des onomatopées peu discrètes les dires comme s’il s’agissait d’une vérité absolue.

De la même façon, quand l’ex-leader du FMI parle de ce qu’il s’est passé selon lui dans la chambre de l’hôtel Sofitel, pas de contre-interrogatoire journalistique, pas de mise en doute, rien. Juste un air contrit semblant aller de paire avec celui de saint DSK priez pour nous sur le plateau. Lui parle-t-on du rapport qui semble indiqué qu’il y a eu viol ? Des traces de son sperme trouvé un peu partout sur les vêtements de la femme de chambre et le sol ? Des zones d’ombres du rapport du procureur qui ne parle à aucun moment d’un rapport consenti ou accepté (contrairement à ce que je laisse entendre en toute impunité Strauss Khan) ? Du fait qu’il ait eu accès à un des meilleurs avocats de New York alors que sa présumée victime ne le pouvait pas ? Non rien de tout cela, TF1 vend la version du DSK (souvenons nous que la chaine affichait sans vergogne son soutien à cet « homme providentiel » il y a peu) contrit, qui aurait fait une « faute morale » (tellement facile de se placer sur le registre du moralisme religieux) et qui s’en veut d’avoir déçu « tous les français qui l’attendaient » (modeste le monsieur en plus…).

Voilà ce fut un superbe numéro digne de l’Actors Studio. Euro RSCG la boite de pub qui le conseille a bien fait son travail. Préparé, minuté, joué. Rien de vrai, non, juste du storytelling (l’art de raconter des histoires).
Car que nous vend DSK si ce n’est le fait qu’en 9 minutes il aurait pu emballer cette femme, comme un coup de foudre hors du commun ou une attirance sexuelle imparable, et qu’elle aurait souhaitée être prise par cet homme plus que tout. Sans contraintes ? Sans viol ? Comme pour Mademoiselle Banon, qu’il traite (alors que l’instruction est en cours ! Et là non plus pas de réaction de la part de la potiche du 20H) plus bas que terre, comme si cette femme avait juste envie de tout perdre en s’attaquant à lui, comme ça, pour le plaisir… Honteux. Mais personne ne relève. Alors qu’il aurait suffit d’extraire du rapport cette phrase : « Une enquête rapide a également indiqué que la rencontre entre la plaignante et l’accusé fut brève, suggérant qu’il était peu probable que l’acte sexuel soit le produit d’une rencontre consensuelle. ». Enfin s’il y avait eu un ou une journaliste digne de ce nom sur le plateau…

Pour se dédouaner, il use de l’arme à la mode : le complot contre lui ! Oui tout cela relèverait d’un complot (bien sûr, c’est sous-entendu et pas dit par DSK, pas fou). Complotisme à fond les manettes, car quelle meilleur moyen de cacher la vérité que de faire naître sur le net en particulier des milliers d’articles complotistes qui sortiront quand on tapera DSK ? Bon sang que la ficèle est grosse, mais ça passe ! Au point que ses amis du PS nous sortent cela à tout bout de champ, tel un contre feu. Sans parler du pacte révélé entre lui et Aubry qui vient plomber la campagne de l’ex première secrétaire.

Ma conviction personnelle est que DSK a sans vraiment de doute violé Madame Diallo et tenté de violer Mademoiselle Banon. Seulement, lui, il a les moyens de se payer les meilleurs avocats, mais en prime de se payer le luxe de passer à 20h00 dans le journal télévisé le plus regardé de France, pendant 20 à 25 minutes pour dire « la vérité ». Sa vérité en fait. Rien de plus.

En plus de cette triste pantomime (gros glaire envoyé à la figure des plaignantes), voilà que le professeur d’économie nous sort sa science sur la Grèce. En oubliant que le plan qu’il critique tant et si bien est celui qu’il a fait mettre en place à l’époque où il était directeur du FMI… Et oui mémoire courte pour se donner une posture d’homme de gauche. Tu parles ! Mais là aussi, pas un mot de la part de la potiche télévisuelle de TF1….

Dominique Strauss Kahn est un homme détestable, bourgeois libidineux sans limites. Il ne mérite qu’une chose : le mépris de ceux qui ont de la conscience de classe et du féminisme dans les veines.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Politicaillerie » :

>Causerie du mardi aux Clameurs, mardi 17 septembre

Comme d’habitude, il sera question d’actualité ! L’expulsion de l’amphi Z, l’affaire Balkany, les drones en Arabie Saoudite, les extra-terrestres... ce qui n’exclut pas vos propositions ! Mardi 17 septembre de 19h00 à 22h30 au bar fédératif les...

› Tous les articles "Politicaillerie"