Don’t fuck with Saint-Etienne !

2158 visites

Quelques lignes pour annoncer une compilation au titre éloquent, reflet de la fierté d’une ville et de la richesse de son patrimoine linguistique : « Don’t fuck with Saint-Etienne ».

Accompagnant le fanzine stéphanois Meantime (le 8e numéro attendu depuis... un an et demi !!), celle-ci offre à écouter 19 titres (presque tous inédits) de 17 groupes locaux, morts ou vivants (exceptés les SKUNK basques égarés là en guise d’amical parrainage).

JPEG - 50.5 ko

Mis à part les premier et dernier morceaux qui tendent vers du reggae plus ou moins urbain, l’ensemble de la compilation présente un punk-rock proche du hardcore et de ses produits dérivés avec des groupes comme RIGGEL, POST SILLY POUPS, CIDER BREAKFAST, SWITHSTANCE, THE HUNCHBACKS etc.

Une mention spéciale doit être faite à propos des défunts et regrettés PROTEX BLUE (leur séparation date d’octobre 2001) dont deux vieux titres démo ont été judicieusement insérés ici : l’un, Parasite, qui sera repris plus tard sur le Thirst album de ces clashiens stéphanois et l’autre, le superbe ska/punk Wailing paddle, une reprise (exercice dans lequel les PROTEX excellaient au dire de leurs aficionados) des RUDIMENTS.

Mention encore aux tous jeunes groupes présents sur ce CD : THEE MUCKRACKERS S.E., nouvelle mouture des
PROTEX sus-biennommés et des POULPS, orientée vers le Skinhead reggae (celui qui cartonnait les charts anglais dans les années 1968-1970) et dont l’album tant attendu devrait sortir sous peu si ce n’est déjà fait ; THE VILLAGE VOICE, de la OI music façon OPPRESSED avec rythmes lourds à la caisse claire, riffs/guitares de mastodontes, textes prolétariens et voix d’outre tombe ; ou encore EIS, le groupe emo-punk qui monte à Sainté nous assure-t-on (un mini et un album à leur actif).

Le tout est assorti d’une remarquable pochette
« m’a tu vu d’où chui né !?! » et inséré dans un fanzine punk/rock/reggae et culture prolétaire de plus d’une trentaine de pages (des groupes locaux aux légendes internationales, chroniques de disques et de concerts) qui, bien que professant ça et là de vilains petits propos crypto-marxistes, témoigne bien d’une activité musicale et d’une énergie qui manquent à
pas mal de villes plus importantes.

Richie

- Contact : Meantime (le n° 8, Nov. 2002, 4 €uros + CD gratos), B.P. 737, 42484 La fouillouse cedex ; mazmeantime at wanadoo.fr.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Restaurant de la Caisse de solidarité mardi 13 octobre

Cette année la formule du Bistrot de la Caisse sera légèrement modifiée, en réduisant la fréquence des événements, mais aussi en naviguant entre différents lieux. Pour le premier, nous vous donnons rendez-vous à l’Amicale (31 rue sébastien Gryphe), mardi 13 octobre, avec un repas sous le thème « mange du...

>3 Rencontres-débats autour du livre « Espoirs déçus »

Rencontre débat autour du livre Espoirs déçus sur l’engagement libertaire de Bernard Pensiot lors de la « transition démocratique espagnole » le vendredi 25 septembre à 19h à la Plume Noire, le samedi 26 à 17h à l’Abergement de Varey (01) et le dimanche 27 à 16h30 au Salon du livre libertaire de Cluny...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"