Expulsion massive de mineurs sans papiers à la Part-Dieu

4107 visites
1 complément

Depuis août, une soixantaine de migrants principalement mineurs dormaient dans le couloir entre les hôtels de la gare de la Part Dieu. Ce Vendredi 10 novembre, en pleine trêve hivernale, prétextant des travaux, les flics ont expulsé ces personnes sans leur proposer aucune solution alors qu’elles ont traversé la moitié du globe pour trouver refuge dans le soit disant pays des droit de l’homme ...

Mise à jour le 11/11 à 4h00 : article mis à jour sur la suite des pérégrination des migrant.es expulsé.es

Vendredi 10 novembre, 18h00

Une expulsion massive de mineurs sans papiers est actuellement en cours à la Part-Dieu.

Les personnes ont été expulsées et le couloir est grillagé. Il n’y a pas eu d’arrestation mais des bébés et enfants très jeunes se retrouvent à la rue.

JPEG - 530.3 ko

Selon RESF il n’y aurait pas eu de décision de justice et cette expulsion a lieu en pleine trêve hivernale quand bien même la nouvelle loi Égalité et Citoyenneté du 27 janvier 2017 considère depuis le 1er novembre que du moment où il n’y a pas eu effraction, tout lieu de vie est désormais protégé pendant l’hiver

Clarifications sur les modifications de la loi sur la trêve hivernale

Contrairement à ce qui se dit dans les médias pour la trêve hivernale, les squats, bidonvilles et divers lieux de vie ne sont pas totalement protégés. Il y a les principes et les « à côté » que nos « politiques » n’osent pas dire, mais n’oublient pas de mettre en œuvre. Le savoir est une arme, alors voici (...)

11 novembre 2017

A noté d’ailleurs que ce sont les flics de la GOM donc de la municipale qui sont intervenus, dans ce cas l’ordre venait-elle directement de la mairie et non pas de la préfecture ?

JPEG - 535.9 ko

Samedi 11 novembre , 4h00 :

Juste un petit complément pour relater ce qui s’est passé ensuite pendant la soirée.

Nous avons essayé à plusieurs reprises de contacter des associations, des collectifs, pour éviter qu’une soixantaine de personnes dorme dehors cette nuit. Mais ces tentatives n’ont eu aucun succès, tous les lieux d’hébergement étaient surchargés. Nous avons également tenté d’interpeller des passants pour qu’ils puissent éventuellement loger quelques personnes (en priorité une femme enceinte et une mère avec deux enfants). Sans grande surprise, ce fut un nouvel échec, la plupart des passants devaient rapidement prendre un train.
Un peu désespéré, avec une camarade et 5 autres sans papiers, nous avons décidé de nous rendre au festival interférence qui passait un documentaire suivie d’un débat sur... La traversée des migrants d’Afrique en Europe et la difficulté d’obtenir des papiers une fois à destination. Nous avons patiemment attendu la fin du documentaire pour intervenir pendant la partie discussion.

Les 5 sans papiers ont pu prendre la parole et demander de l’aide pour se loger. Ces interventions ont alors été très bien accueillies. Très rapidement l’ensemble des personnes de la salle ont cherché des solutions avec nous, à prendre leur téléphone pour appeler des proches... Mais toujours sans grand succès.

Une collecte a finalement eu lieu pour pouvoir au moins payer un hôtel pour les deux jours à venir pour les enfants, la mère et la femme enceinte.

Quelques personnes ont pu également accueillir pour la soirée quelques sans papiers. Mais une très grande majorité ont « dormi » ce soir dehors dans le froid... Autant dire qu’une cinquantaine de personne ont fait une nuit blanche à essayer de se réchauffer.

La maire doit prendre ses responsabilités devant ses actes ! Et nous devons trouver une solution pour que ces sans papiers ne passent pas encore une autre nuit comme celle-ci !

Lire aussi :

Mineurs isolés à la rue, OQTF : manifestation pour la scolarisation et la régularisation de tous et toutes

Le 11 octobre à 18h place Guichard, Manifestation à l’appel de RESF avec le soutiens d’associations, syndicats, et partis politiques pour réclamer une autre politique de l’accueil des exilé⋅e⋅s en France.

12 octobre 2017

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 13 novembre 2017 à 16:04, par rancé marie-madeleine

    Suite à l’évacuation de la Part-Dieu, nous hébergeons deux femmes et deux enfants ( 5 et 6 ans), demandeurs d’asile, dans une partie de la cour de notre immeuble abritée des intempéries et couverte mais pas complètement fermée ( une sorte de mezzanine), pas chauffée et sans électricité.

    Nous sommes à la la recherche d’un lieu d’hébergement plus adapté ( ne serait-ce qu’ une chambre) si possible dans Lyon 3 (les enfants sont scolarisés vers part dieu).

    Forum Réfugié lui aurait promis une place en foyer pour dans 3 semaines.

    Ce n’est peut être pas possible chez vous mais peut être chez quelqu’un que vous connaissez ?
    Sinon nous cherchons des lampes à pile et des repas chauds pour les soirs.

    Si vous avez des idées, merci de me contacter :
    mm.rance@gmail.com

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>Ménage collectif dans la nouvelle maison des mineur.e.s

Mercredi 20 juin, un bâtiment a été réquisitionné pour accueillir de nombreux.ses mineur.e.s étranger.e.s abandonné.e.s par la Métropole de Lyon. Si vous avez envie de participer à l’ouverture, au nettoyage et à l’emménagement de ce lieu, vous êtes les bienvenu.e.s ...

> Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Le 4 juillet 2018 : 3e procès correctionnel intenté contre Sophie Perrin !

Pour avoir voulu poursuivre un doctorat en reprise d’études à l’université Lyon 2 sur le thème des violences sexuelles incestueuses, Sophie subit un véritable harcèlement judiciaire depuis 8 ans maintenant. Nous vous invitons donc à venir le 4 juillet exprimer votre solidarité en étant présent.e.s durant...

>Contre l’isolement carcéral ! En solidarité avec Fabrice

Communiqué des opposant.es à la prison et ami.es de Fabrice Boromée, prisonnier longues peines, qui subit sans cesse le harcèlement de l’administration pénitentiaire. Ne le laissons pas seul face à cet arbitraire, soutenons le... Info à faire tourner autant que possible ...

> Tous les articles "Répression - prisons"
}