Grève et Manifestation contre l’accord de régression sociale

1193 visites
1 complément

Non à l’accord de régression sociale du 11 janvier !
Le gouvernement est en train de retranscrire dans la loi les aspects les plus nocifs de l’accord conclu entre des syndicats minoritaires et le patronat.

Ainsi, il en reprend les dispositions les plus régressives :

« les accords de maintien dans l’emploi » permettant de licencier les salariés refusant de voir leur salaire baisser,
les accords de « mobilité interne » autorisant l’employeur à licencier le salarié pour motif personnel, si celui-ci refuse d’aller travailler à l’autre bout de la France,
le licenciement deviendrait une simple formalité.

De façon générale, l’information et l’intervention des représentants des salariés seraient enfermées dans des délais tellement courts que leur efficacité est menacée. Dans certains cas, l’expert n’aurait qu’une dizaine de jours pour rendre son rapport.

Un des objectifs de ce texte serait-il de faire taire les salariés confrontés à des suppressions d’emploi ?

Le projet de loi réduit encore plus la réparation des préjudices subis par les salariés. Les juges du travail devraient inciter les salariés à accepter une transaction injuste et inéquitable.

Concernant la création de « nouveaux droits » pour les salariés, les incertitudes présentes dans l’accord subsistent. Ainsi, les salariés les plus pauvres n’auraient toujours pas accès à la complémentaire santé. De même, rien n’est réglé sur le financement des droits rechargeables à l’assurance chômage, le gouvernement se contentant de renvoyer son financement à de futures négociations, sans garantie aucune.

Le MEDEF est satisfait puisque toutes les mesures de reculs pour les salariés sont présentes dans le projet de loi. Il semble bien que le gouvernement soit prêt à aller très loin pour satisfaire les signataires, quitte à violer les textes internationaux.

La CGT vous appelle à vous réunir sur vos lieux de travail pour analyser le texte, débattre des propositions de la CGT et décider collectivement des actions à mener.
A l’appel de la CGT et de FO, TOUS DANS L’ACTION En faisant grève le 5 mars 2013 !

MANIFESTATION à LYON 9h30, de la Manufacture des Tabacs à Bellecour

Lire aussi sur Rebellyon :
- Précarité, sécurisation du licenciement : Non aux Accord MEDEF-CFDT-CGC-CFTC !
- Première action sur Lyon pour imposer l’abandon de l’accord CFDT/MEDEF/PS et déjà la répression policière !
- Larbins à vie ? Hors de question ! Ras­sem­ble­ment place Dupont (Guillotière), le 6 février à 17h30

mardi 5 mars 2013

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 3 mars 2013 à 13:32, par Comité de lutte

    Le projet de loi sur la compétitivité et l’emploi issu de l’accord signé le 11 janvier par la CFDT et le MEDEF est une véritable déclaration de guerre que nous adresse le patronat avec le soutien du gouvernement !

    C’est pourquoi, nous, travailleur/euse-s, ouvrier-e-s, employé-e-s, précaires et privé-e-s d’emploi, étudiant-e-s, lycéen-ne-s et apprenti-e-s n’avons d’autre choix que de nous organiser pour nous battre afin d’imposer le retrait pur et simple de ce projet de loi qui constitue une attaque sans précédent à l’encontre de nos conditions de vie et de travail !

    Nous vous proposons donc de nous réunir suite à la manifestation afin de discuter tous ensemble des perspectives de la mobilisation.

    ASSEMBLEE GENERALE à partir de 11h à la Bourse du Travail
    (Salle Maurice MOISSONNIER 3e étage)
    pour organiser ensemble la suite de la lutte !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info