Grève générale victorieuse à Mayotte

2615 visites
6 compléments

C’est France Inter qui nous apprend hier matin que Mayotte, nouveau département français, est en grève générale depuis mardi. Une fois de plus, on est complètement à la traîne en métropole, puisqu’un mouvement fort de plusieurs jours est pratiquement passé sous silence. Cette grève générale reprend les revendications du dernier mouvement d’outre-mer contre la profitation. Elle se concentre notamment sur les prix des produits de grande consommation. Tous les jours depuis mardi, manifs et émeutes se succèdent contre la vie chère dans la petite île de l’Océan indien. Clicanoo, un site d’info réunionnais, nous raconte que des véhicules ont été endommagés, des cocktails molotov utilisés et des bâtiments incendiés, dont un appartenant à SFR. Le département n’est pas bloqué pour autant, la grève n’étant pas assez forte et la mobilisation policière, au contraire, elle, énorme. A tel point que, tenez-vous bien, les manifestants et les manifestantes se sont heurtés jeudi à...des blindés de la gendarmerie, rien que ça. [info issue du canut-info du vendredi 30 septembre]

Mise à jour samedi 01 octobre :
Selon un article du site malango-actualité, la grève se serait terminée par un accord signé vendredi dans la soirée.
Les grévistes auraient simplement obtenu.es une réduction de prix pendant un mois (sic) sur les ailes de poulet, le riz et les sardines. Prochain mouvement dans un mois alors ?

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 8 janvier 2012 à 15:15, par Collaps

    Des nouvelles de Mayotte issues du Canut-Infos du vendredi 06 janvier 2012 :

    "
    Mayotte, dernier département français en date, dans l’archipel des Comores, près de Madagascar, a été secouée l’année dernière par un fort mouvement social contre la vie chère. Ce mouvement a été l’occasion d’une féroce répression qu’on peut appeler coloniale, ou les chars, rien que ça, ont été sortis contre les manifestants. Cette répression est allée jusqu’à faire un mort, Ali El Anziz, pendant les évènements. Les autorités n’ont bien sur reconnu aucune responsabilité par rapport à ce décès, et aujourd’hui le site Mayotte Première annonce qu’une expertise déclare qu’Ali El Anziz serait mort de façon naturelle à cause d’une maladie cardiaque. La famille n’y croit pas et pourrait réclamer une nouvelle expertise.

    Du côté de la grève et des blocages, une tentative de relancer le mouvement a fait flop le mois dernier, et un accord de sortie de crise à minima a été signé, qui prévoit la baisse immédiate des prix sur 11 produits de première nécessité. Le patronat, l’état et les syndicats ont prévu de se revoir en mars en s’appuyant sur des, je cite, « nouvelles expertises indépendantes ». On peut se demander quelle expertise est nécessaire pour comprendre que la vie est plus chère chaque jour et que c’est l’armée qui vient mater les rebellions dans les colonies, pendant que les médias de la métropole regardent ailleurs. Bref.

    Une nouvelle grève, ciblée cette fois, a en tout cas démarré à Mayotte sur les centrales d’électricité. C’est en effet EDM, pour Électricité De Mayotte, qui est en grève depuis maintenant bientôt trois semaines. Les salaires et le droit du travail sont à nouveau au cœur du conflit, puisque les salariés réclament le versement d’une indemnité liée au statut de département d’outre-mer dont ils affirment qu’elle leur est déjà due en vertu de leur statut.

    La grève n’interrompt pas la fourniture d’électricité, mais quelques sabotages ont lieu par çi par là, que la direction qualifie évidemment de ’comportements indignes’. C’est de bonne guerre."

  • Le 21 octobre 2011 à 14:54, par françois

    C’est fou ce que l’on peut lire comme mensonges et bêtises un peu partout, vous devez savoir qu’ici les magasins sont fermés depuis 4 semaines , donc on mange ce que l’on trouve , presque rien, les forces de l’ordre font leur boulot , et oui quand on réclame plus d’état il faut assumer ! c’est comme çà, autrement moi quand un mec vend quelques chose trop cher j’achète pas ! donc il ne vend pas, si tu veux que l’état s’occupe de tout il s’occupe de toi, vous aimez tellement cette société pyramidale avec des gens au-dessus de vous des responsable en cas de pépin, j’entends partout à Mayotte c’est l’anarchie ah non les gars c’est pas çà l’anarchie, çà c’est le bordel généralisé, l’anarchie ne peut être instaurée que dans un endroit peuplé de gens qui accepte de se prendre en charge sur beaucoup de questions, des anarchistes eux il y a longtemps qu’ils auraient crée un coopérative pour importer des nourritures moins chères et la grande distribution serait allée se faire voir.
    Donc ne vous trompez pas ce qui ce passe ici n’a rien à voir avec un quelconque anarchisme , les métros qui vivent ici sont surtaxés , les impôts sur le revenu sont plus élevés qu’en métropole, les taxes sur ce que l’on commande en métropole sont aux alentours de 50%, un colis de livre est taxé au minimum 35euros. IL est vrai que le représentant de FO à signe un protocole , je crois d’ailleurs qu’il est le seul à avoir compris qu’on allait dans le mur , à ce moment il n’y avait pas eu mort d’homme et je suis sur que cet homme qu’on traine encore dans la boue le traitant de traitre il savait que c’était temps de finir, mais personne ne l’a écouté malheureusement, je voudrait dire à Barouane que depuis son message , les manifestants ont brûlé plusieurs magasins pillés des caisses de grande surface brûle des voitures cassé des vitres , défonce des bacs à ordures que les parfums de cette île deviennent irrespirable , on y sent même des relents de racisme, l’île aux parfums ne sent plus très bon, il est vivement déconseillé d’y venir le peut de touristes qui osent sont cloîtrés dans leurs maisons et sont vite exfiltrés vers petite terre pour repartir, donc venir ici pour regarder la télé autant aller dans la caraïbe c’est plus beau moins cher et les gens sont accueillants, à la Dominique où Sainte Lucie.
    le plus surprenant c’est que l’on entend pas les politiques pays, annoncer des chantiers ,constructions de logements sociaux ,stations d’épurations, lycées , collèges , car avant tout ce qu’il faut ici c’est DU BOULOT, Pinchard à dit que l’état verse 700 millions d’euros à Mayotte divisé par environs 170000 personnes puisque les salaires des métros viennent de métropole, çà fait de la thune quand même où passe l’argent ? chers Mahorais cherchez l’argent !!!!!!!!!!!!!!!!

  • Le 16 octobre 2011 à 20:54, par barouane

    la greve n’est pas fini, mais il faudrait que les gens arrête de raconter n’importe quoi il faudrait peut être vous mettre en relation avec mayotte 1er, déjà vous ne trouvez pas d’enfant de 3 ans dans les rues, il n’y’a aucun accord signé jusqu’a ce jour. ont ne« » casse« pas, ni »pier" les magasins et ce n’est pas les manifestants qui ont bruler SFR, 1 magasin brulé et les végétations ce sont les bombe d’acrimogene qui cause les incendies, ont ne demande pas le ciel mais une baisse de prix sur les aliments de base.

  • Le 6 octobre 2011 à 10:33, par Elodie

    Ce mouvement est loin d’être terminé ! Il continue, et s’amplifie ! Aujourd’hui, des barrages se sont mis place partout sur l’île, Petite Terre est bloquée, Mamoudzou connait de violents heurts où des enfants de 3 ans se retrouvent pris dans les manifestations, des journalistes ont été attaqués, les supermarchés sont fermés, il n’y a plus d’argent dans les distributeurs...Et ce mouvements de grève n’est présent sur aucun journal de métropole !!

  • Le 2 octobre 2011 à 12:31

    http://www.millebabords.org/spip.php?article18539

    Mayotte. Grève générale et répression coloniale
    Quatrième jour de grève illimitée contre la vie chère à Mayotte
    De nouveaux affrontements ce vendredi avec les forces de l’ordre

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info