Jean-Louis Touraine se ridiculise sur la vidéosurveillance à la radio

1952 visites

La radio suisse RTS est venue enquêter sur la vidéosurveillance dans le laboratoire précurseur qu’est Lyon. Entre autres entretiens, celui de Jean-Louis Touraine, grand promoteur du vidéoflicage et premier adjoint de Collomb depuis que celui-ci a décidé de faire la fortune du lobby industriel des caméras, en 2001. Une bonne rigolade… et une info en filigrane : Lyon sous-surveillance emmerde pas mal Touraine.

Après avoir interrogé le maire de Villeurbanne, opposé à la vidéosurveillance municipale, avec des arguments, la journaliste de RTS s’entretient avec Jean-Louis Touraine. Et lui pose la question de l’efficacité des caméras, dont le nombre va encore augmenter à Lyon (vers 17’).

Touraine : « Le débat est derrière nous. Nous n’avons plus à nous poser la question de l’efficacité qui a été démontré [Note : c’est faux].
Nous n’avons plus à nous poser la question des inquiétudes que ça ferait naître chez certains puisqu’aucun ne se plaint… Donc je crois que c’est dommage de continuer à se poser des questions résolues, il est plus important de passer à l’étape qui est devant nous, comment faire pour que cet outil qui est quand même relativement onéreux puisse être utilisé de la meilleure façon tout en gardant l’objectif de ne gêner personne et de ne priver personne d’aucune liberté.
Il n’y a personne qui nous ait signalé que ça les inquiétait à Lyon…. »

À la journaliste qui lui rétorque alors l’existence, par exemple, de Lyon sous-surveillance.net, le vidéoprotecteur en chef se met à bafouiller.

Touraine : « Non non, nous n’avons pas de groupe à Lyon [qui conteste la vidéo-surveillance] !!! Il y en a eu dans le passé. Actuellement ces groupes reconnaissent le bénéfice de la vidéoprotection et absolument personne ne fait la moindre remarque sur cela. »

La journaliste interroge ensuite un membre du collectif lyonnais de sous-surveillance.

A noter, au début du reportage, plus inquiétante, la visite au centre de supervision, où on perçoit mieux les capacités des caméras.

Un reportage à écouter sur le site de RTS ou ci-dessous.

Vidéosurveillance à Lyon : souriez, vous êtes filmés ! (RTS)

Pour participer à la cartographie des caméras, à la documentation des enjeux, et à la lutte contre la surveillance, ça se passe par là.

PNG - 572.4 ko
PNG - 786 ko

Lire aussi sur Rebellyon.info :
- Sous-surveillance : un clip et plus de 1000 caméras recensées à Lyon
- Un entretien avec le collectif de sous-surveillance.net non publié par La Tribune de Lyon
- Lancement de lyon.sous-surveillance.net !
- Un projet de cartographie collaborative des caméras de vidéo-surveillance

P.-S.

Dans la série diffusion de sous-surveillance à l’international, on vous présente le dernier-né : minsk.sous-surveillance.net

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Vidéosurveillance » :

>Face au virus, « un arsenal techno-sécuritaire démesuré et absurde »

Depuis sa création en 2008, l’association La Quadrature du Net joue un rôle essentiel dans la dénonciation des dérives en matière de technologie – sur Internet et ailleurs. Elle a récemment lancé une campagne intitulée Technopolice, visant à documenter les visages inquiétants de la ville dite « ...

>Applis, drones... l’alibi sanitaire d’une surveillance généralisée

Depuis le début du confinement, les gadgets et outils numériques brandis comme « solutions » de crise déferlent. Des drones aux applications mobiles de « santé », tout est bon pour tester... et espérer prendre des parts de marchés. Loin d’être des outils proportionnés et uniquement calibrés pour la crise,...

› Tous les articles "Vidéosurveillance"