Jeunesse lève-toi ! - Appel de la Coordination Lycéenne Lyonnaise

887 visites
3 compléments

Le gouvernement fait la sourde oreille face notre colère. Sarko a déclaré qu’il était « déterminé plus que jamais » à aller jusqu’au bout de ses réformes et que contrairement aux gouvernements précédents il n’abandonnerait pas…

Sarko et Darcos jouent le jeu de l’ultralibéralisme en offrant les lycées et les facs au patronat. Seulement nous ne sommes pas une génération sacrifiée, ignorante ou résignée mais bel et bien REVOLTÉE.

Nous luttons pour les futurs lycéen-ne-s mais aussi pour nous car l’éducation est la clef d’une société. Celui qui la contrôle, dirige les esprits, manipule la masse… Nous ne pouvons pas perdre ce combat car cela aboutirait à l’apogée des inégalités et à la mort de nos libertés.

Certaines personnes se permettent de déclarer que nous descendons dans la rue seulement pour sécher les cours et que les mouvements lycéens deviennent presque « habituels ». Il est vrai que nous battons le pavé chaque année car les gouvernements proposent, voire dernièrement imposent LEUR vision de l’éducation : une privatisation pure et simple de l’école afin qu’ils puissent faire du profit sur la fonction, jusqu’à présent, publique.

L’AVENIR APPARTIENT AUX JEUNES !

Certes l’éducation actuelle agonise mais ce n’est pas sa privatisation qui l’arrangera. Ce dont nos lycées ont besoin, ce n’est pas des réformes libérales et des suppressions de postes dirigées par un gouvernement qui travaille main dans la main avec le MEDEF, mais bien une VOLUTION faite par les lycéen-ne-s, pour les lycéen-ne-s ayant pour objectif de construire UNE VRAIE ÉCOLE PUBLIQUE, GRATUITE, ÉGALITAIRE basée sur le partage et la diversité des savoirs…

Soyez sur-e-s que les gouvernements ne cautionneront jamais l’éducation telle que nous la désirons. Vu leurs projets, l’école de demain s’y oppose même clairement :

- 80 000 suppressions de postes d’enseignants d’ici 2012
- une réforme des lycées qui mènera à un BAC unique
- suppressions de matière que l’Etat juge inutiles : arts, cinéma, langues vivantes (italien, russe, arabe…), langues mortes…
- suppression de la carte scolaire
- suppression de postes massive dans les RASED
- autonomie (privatisation) des lycées
- LRU ou privatisation des facs

ILS NOUS FONT SUBIR LEUR PARANOÏA REPRESSIVE !

- vidéo surveillance dans les lieux où nous passons la plupart de notre temps
- biométrie qui fleurie dans les lycées et autres lieux publics…
- la « veille de l’opinion » (contrôle d’Internet)
- fichage généralisé dès 13 ans avec les fichiers EDVIRSP, CRISTINA, FNAEG
- création de nouveaux centres d’emprisonnement pour mineurs
- majorité pénale à 12 ans
- omniprésence policière

Tout cela ayant pour but de nous habituer à être constamment surveillé-e-s et dépossédé-e-s de nos libertés

Lors des manifs précédentes nous avons pu assister au déploiement de la milice de l’État qui craint la rage de la jeunesse. Le jeudi 18 décembre à Lyon, la police s’est pourtant retrouvée face à une forte résistance de la part des lycéen-ne-s qui n’ont pas accepté de se faire matraquer gentiment.

Le jeudi 8 janvier, lors d’une manifestation non déclarée, la police a gazé, matraqué et arrêté des lycéen-ne-s ce qui ne nous a pas empêché de continuer notre manif. Encore une fois nous nous sommes défendus (et n’avons pas attaqué). Une lycéenne a eu la tête ouverte suite aux coups de matraques… La veille de cette journée de mobilisation, une descente de flics a eu lieu dans un collège qui bloquait. Des élèves ont passé 48h en garde-à-vue sans pouvoir contacter leurs parents…

Allons-nous attendre un mort en France pour nous rebeller contre cette répression policière ?!

SECURITAIRE, REPRESSION = SYSTEME FASCISANT

UNE REVOLTE MONDIALE

Partout dans le monde, en Allemagne, aux USA, en Italie, en Grèce… la jeunesse se rebelle face à des gouvernements, un système, qui veut contrôler nos vie, nous dessiner un avenir pourri de la même manière qu’en France : descente du service public, répression policière, main mise sur les médias, fichage…

Pendant la manifestation : Avoir de préférence :
- Des vêtements discrets pour éviter les arrestations ciblées.
- Du sérum physiologique à appliquer dans les yeux ou sur la peau en cas de contact avec les lacrymos.
- Un foulard, un col, un keffieh… de quoi te couvrir le visage pour ne pas être reconnu par les flics, et pour te protéger du gaz (il faut l’humidifier).
- Une bouteille d’eau et quelque chose à grignoter pour reprendre des forces.

Penser à :
- Laisser chez toi tout ce qui pourrait t’enfoncer en cas d’arrestation (alcool, shit, canif…).
- Rester groupés et mobiles, ne jamais quitter seul-e la manif.
- Ne pas paniquer en cas de charge (même si c’est dur) et rester dans le cortège avec les autres.
- Ne pas courir pour rien, cela pourrait créer un mouvement de panique et te fatiguer.
- Surveiller sans devenir paranoïaque la présence des policiers aux abords de la manifestation mais aussi ceux en civils, infiltrés dans le cortège.

En cas d’arrestation :
- Si tu te fais arrêter crie immédiatement ton nom aux autres manifestants. Évite les coups et les insultes à l’égard des flics.
- En cas de garde à vue, tu as le droit de voir un médecin et un avocat, et tu as surtout le droit de ne rien déclarer même s‘ils te disent avoir des preuves contre toi.
- Tu peux refuser le fichage ADN même si c’est un délit puni par la loi. Ce n’est pas toujours sanctionné et des caisses de solidarité peuvent t’aider en cas d’amende

Si tu es témoin d’une arrestation, contacte le numéro Témoins : 06.43.08.50.32

Création d’une Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs

Dans toute la France, les lycéen-ne-s s’organisent de manière autonome et les actions se multiplient..

Samedi 10 janvier, nous, lycéen-ne-s de Grenoble, Lyon, Dijon, Ambérieu, nous sommes réunis afin de partager nos expériences, de construire une stratégie commune, d’organiser ensemble nos actions.

Il nous semble très intéressant de poursuivre cette initiative et lançons un appel à tou-te-s les lycéen-ne-s enragé-e-s des autres villes.

La prochaine réunion aura lieu, le samedi 24 janvier à partir de 10h, à Lyon, à la Plume Noire (19, rue Pierre Blanc 69001 Lyon)

Les lycéen-ne-s présent-e-s à la Coordination Lycéenne d’Ici et d’Ailleurs

MANIFESTATION SAMEDI 17 JANVIER, 14H30, PLACE BELLECOUR

CONTRE LA PRIVATISATION DE L’EDUCATION !

CONTRE LE SECURITAIRE !

CONTRE LA REPRESSION POLICIERE !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 janvier 2009 à 19:28

    Pour la coordination nationale demain à Paris, rendez-vous à 12h au métro Reuilly-Diderot.

  • Le 17 janvier 2009 à 14:38

    Entre 12h et 17h. Pas encore sûr du lieu, on poste l’information d’ici demain. Si des gens de Rhône-Alpes qui vont la CLIA peuvent venir, ça serait bien !

  • Le 17 janvier 2009 à 03:38

    le tract est de la coordination lyceenne lyonnaise, pas de la CLIA. par contre le communiqué sur « la création de la coordination lyceenne d’ici et d’ailleurs » est un appel du groupe lui meme.
    désolé pour la confusion.
    est ce que c’est possible de modifié cet article ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info