LE Chat Noir Tempête n°14 Quand le chômage rapporte du fric

1543 visites

Le Petit bulletin trimestriel du syndicat CNT santé social du Rhône de novembre est sorti (téléchargeable ci dessous). Avec la chasse aux sans papiers, la férocité des politiques en direction des mineurs, le traitement semi privé du chômage et l’agonie organisée de l’hôpital public, les militants cénétistes de la santé et du social ont du pain sur la planche. Et ce, sans compter les attaques patronales sur les conventions collectives de travailleurs sociaux

Grâce à Fadéla Amara et son plan espoir banlieue, arrive d’Australie la boîte privée INGEUS. Elle débarque dans les quartiers populaires français y compris Lyon et de son agglomération. Spécialisée dans l’accompagnement personnalisé des demandeurs d’emploi, INGEUS a pour objectif de remettre au boulot des jeunes glandeurs. La prestation est payée 9000 € par jeune, soit la modique somme de 27 millions d’euros pour 3000 jeunes financée par…L’UNEDIC. Donc, c’est nous qui payons le bénéf’ que la boîte va se faire sur ses « prestations emplois… »

Le contrat moral qu’ils proposent aux jeunes est le suivant « On te donne 300 euros et tu acceptes qu’on te coache dans ta recherche d’emploi. Tu dois trouver un job en six mois. »
Les coachs (conseillers « emploi ») accueillent les jeunes dans un hôtel le temps de trouver mieux, l’expérience doit durée 3 ans. Et puisque les super conseillers débarquent de nulle part, ils ont besoins d’entremetteurs, ils comptent donc sur le service public (ANPE et Mission Locale) pour leur filer des listes. Les acteurs sociaux de terrain (éducateurs, animateurs assistants sociaux…) sont également sollicités.

Sur le département du Rhône, 5 territoires ont été choisis par le préfet : Villeurbanne, Rilleux, Villefranche, Vaulx en Velin et Vénissieux. Des équipes de 3 à 4 personnes par secteur pour traquer les jeunes.

En fait INGEUS n’en est pas à sa première mission. INGEUS s’installe à Lille et Rouen en 2005 après avoir été choisie par l’UNEDIC pour suivre 6000 chômeurs. La filiale « INGEUS France » se crée donc au moment de la signature du contrat. La société doit avoir quelques connaissances à l’UNEDIC puisque aucun appel d’offre n’a eu lieu. Même la cour des comptes le dit : « Elle (l’UNEDIC) n’a procédé à aucune forme de publicité, même restreinte, et elle n’a pas engagé une étude des offres disponibles ». Mais tout s’explique : le tout nouveau directeur d’INGEUS France n’est autre que l’ex-directeur de l’ASSEDIC de Haute-Normandie : Jean-Louis Tauzin. Celui-ci a un parcours très social : Grande distribution (Auchan), direction du marketing au Crédit agricole, direction commerciale d’une société marketing, consultant en management, etc. Le groupe a aussi ses entrées chez les sarkozistes : le conseil général des Hauts-de-Seine lui a « confié » 14 000 Rmistes en 2006...

Tout en jouant au copain-copain, le coach doit y aller franco. Reconversion à la va-vite, CDD et intérim à gogo, pression en cas de refus, etc. Le ton est donné par la directrice d’INGEUS Lille, Annick Chautard, qui souligne « le manque de motivation » des chômeurs : « ils ne sont pas du tout flexibles, ils refusent des salaires moindres ou de faire moins d’heures. Pourtant, avec un temps partiel de 10-15 heures dans le nettoyage, nous savons que le nombre d’heures augmente vite ». Tout est dit.

Et comme les chômeurs sont réfractaires par nature, comme les contrats de 10-15 heures ne sont pas encore assez répandus, INGEUS se voit contraint de trafiquer ses résultats. Ou plutôt de modifier la méthode de calcul. Ainsi, trouver une mission intérim d’un ou dix jours équivaut à un chômeur « reclassé » selon le cabinet. Ce qui lui permet d’afficher un taux de retour à l’emploi de 70 %. Avec ça, les chiffres du chômage vont faire tilt !

Le seul côté positif, il faut bien dire, pour notre bonne vieille économie, c’est que les chômeurs, au moins, contribuent à créer de la richesse…enfin celle d’INGEUS.

CONTACTS DU SYNDICAT

Permanences tous les 3es mardis de chaque mois ( 16 décembre, 20 janvier) au 44 rue Burdeau ds le 1er arrondissement.
mail : cnt.sanso69[at]free.fr

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CNT Interco 69 » :

› Tous les articles "CNT Interco 69"

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

› Tous les articles "Salariat - précariat"

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

>Collectif hebergement en danger : réunion publique le lundi 24 février

Le collectif Hébergement en danger appelle à la constitution d’un mouvement d’ensemble pour réclamer un toit pour toutes et tous. Depuis début décembre le collectif a été rejoint par d’autres collectifs, militant-e-s, bénévoles .... La prochaine réunion aura lieu le lundi 24 février à 19h salle A à la...

>Travail / chômage / retraite : la guerre aux précaires est déclarée !

Réunie lors d’une première AG de lutte le vendredi 14 décembre, la Brigade des fauché.e.s - collectif de chômeur.euse.s et précaires - appelle à rejoindre la lutte contre la réforme des retraites et à s’unir contre les réformes de l’assurance-chômage. Manifestation du Jeudi 20 février : RDV du cortège à...

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"

Derniers articles de la thématique « Globalisation - capitalisme » :

>28 février 1921 : révolte de Kronstadt dernier acte de la révolution russe

Si on entendra encore parler de la révolte de Kronstadt de 1921 longtemps après, c’est que, d’une certaine manière, en quelques semaines se concentrent tous les éléments de la révolution russe. Dans la tragédie de la révolution russe, ces événements sont ceux qui annoncent le dénouement. C’est le moment...

>[Grenoble] Contre la biennale Experimenta et l’art au service du CEA

Depuis une dizaine d’années fleurissent dans nos chères métropoles grisâtres des festivals mélangeant « art et science ». Mais le mot « techno-science » serait plus approprié pour l’occasion. Redonnant couleurs et goût de la créativité, ces festivités hybrides d’un nouveau genre, sont surtout un moyen...

› Tous les articles "Globalisation - capitalisme"