La CNT appelle à la grève générale

3422 visites

Paris, le 2 mars 2006,
Le 7 mars avec les étudiant-es : votons la grève !

- Dans la nuit du 28 février au 1er mars, le Sénat adopte sans sourciller le Contrat Première Embauche, une des mesures de la loi « Pour l’égalité des chances ». L’apprentissage abaissé à 14 ans, le travail de nuit dès 15 ans, le Contrat Première Embauche, sont désormais applicables légalement. C’est toute une classe d’âge, les jeunes de moins de 26 ans, qui entre
désormais sur le marché du travail avec des protections sociales quasi-nulles.

Faut-il rappeler qu’entre le CNE et le CPE, de jeunes émeutiers ont enflammé les banlieues ? Banlieues dont 40% des jeunes, justement, sont frappés par le chômage...Y compris les bons élèves avec diplômes. La réponse à ces émeutes : plus de 4 500 interpellations et 830
incarcérations, un État d’ Urgence et aujourd’hui, le CPE. Mais pas seulement !

- On voit déjà poindre le projet de loi de « prévention de la délinquance » qui sera présenté en mars à l’Assemblée. Il prévoit la collaboration police / écoles, la création d’un bac pro « sécurité », des cadets de la police, la ségrégation des jeunes « déviants » dès l’âge primaire... Pendant que 7 établissements pénitentiaires pour mineurs sont en cours de construction, que dix collèges des Hauts de Seine signent une convention légalisant la faction d’un policier en tenue dans leur enceinte...

- Or, depuis le 7 février dernier, les étudiants se mobilisent : grèves, manifestations, blocages, occupations se succèdent à Rennes, Toulouse, Lyon, Lille, Grenoble, Marseille et désormais Paris, bien que les périodes de vacances d’hiver n’aient pas joué en faveur d’une mobilisation coordonnée...
Las, les étudiants sont déterminés et ont appris à s’organiser ; c’est d’abord à Rennes que se tient une coordination hexagonale, puis à Toulouse. Samedi prochain, c’est à Paris qu’elle aura lieu. Cela fait maintenant plus de trois semaines que les étudiants mobilisés appellent l’ensemble des salarié-es à les rejoindre. La mobilisation étudiante, loin de faiblir, se renforce.

La CNT n’a pas la mémoire courte ! L’année dernière, les lycéen-nes se sont retrouvé-es isolé-es dans la lutte contre la Loi Fillon. Cette année, rejoignons les étudiant-es !

Organisons-nous en Assemblées Générales le 7 mars et votons la grève !

Le travail jetable dès le plus jeune âge jusqu’à la tombe, c’est ce que le capitalisme nous promet. Le patronat n’en aura jamais fini avec la misère, l’injustice et l’exploitation.

Opposons-lui la grève sans limites !

Confédération Nationale du Travail, Bureau Confédéral

JPEG - 336 ko

P.-S.

L’UD CNT du Rhône appelle l’ensemble des travailleurs et travailleuses, des étudiant-es, des chômeurs et chômeuses, des retraité-es, bref tous ceux qui se reconnaissent dans la classe des exploité-es et qui en ont ras-le-bol à rejoindre son cortège lors de la manifestation contre le CPE, la précarité et l’exploitation mardi 7 mars 2006 à 14h à lamanufacture des tabacs (M° sans-souci)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CNT Interco 69 » :

› Tous les articles "CNT Interco 69"

Derniers articles de la thématique « Globalisation - capitalisme » :

>G5 Sahel le 13 janvier à Pau : Que crève la françAfrique !

Face à la montée en puissance d’un sentiment anti-impérialiste et anti-français au Sahel - où sont présents près de 4500 soldats pour protéger les intérêts économiques de la fRance -, Macron a avancé la date du G5 Sahel, et convoque les dictateurs du Sahel (Burkina Faso, Niger, Mali, Tchad, Mauritanie) au...

>1er janvier 1994 dans l’État du Chiapas au Mexique

Déjà vingt cinq ans ! Le 1er janvier 1994 marque l’apparition sur la scène politique mexicaine et sur la scène médiatique internationale du mouvement révolutionnaire « zapatiste » des indigènes du Chiapas au cri de ¡Ya Basta !.

› Tous les articles "Globalisation - capitalisme"