La Gryffe, librairie libertaire lyonnaise aura 40 ans en 2018

831 visites

La Gryphe a ouvert ses portes en 1978. L’Atelier de création libertaire se propose de rendre compte de cette importante page de notre histoire. C’est pourquoi nous avons commencé à travailler sur les archives de la librairie afin de publier un livre courant 2018, vous pouvez nous nous aider en nous apportant témoignages, affiches, tracts, sons, photographies, vidéos…

En 1978 des personnes issues du mouvement libertaire lyonnais ouvrent une librairie dans le septième arrondissement de Lyon, au 5 de la rue Sébastien Gryphe. Depuis, elle est le lieu où l’on peut trouver presse et écrits anarchistes dans toutes leurs variantes, comme ce qui relève de l’écologie, du féminisme et, en général, tout ce qui est proche de la démarche autogestionnaire, collective et émancipatrice qui est à la base de ce projet.

Elle est aussi le lieu où, régulièrement, on a présenté des livres, organisé des débats sur l’histoire ou l’actualité, accompagné des initiatives militantes et lancé des activités tels que des salons du livre libertaire, le mois de novembre libertaire, etc.

Depuis le début, elle héberge le CDL (Centre de documentation libertaire de Lyon) et collabore avec les nombreuses initiatives et groupes anarchistes et libertaires actifs dans la ville.

Bref, elle a été et reste fondamentale dans le panorama politique lyonnais, qui va bien au-delà des sensibilités libertaires.

L’Atelier de création libertaire se propose de rendre compte de cette importante page de notre histoire. C’est pourquoi nous avons commencé à travailler sur les archives de la librairie afin de publier un livre courant 2018. À l’aide de ces archives et des témoignages que nous comptons recueillir, nous allons essayer de restituer ces pages d’un mouvement et d’une culture qui restent vivants et proposent toujours des alternatives sociales réalisables.

Enfin, si la longévité de cette librairie montre la possibilité et la capacité collective de faire vivre un lieu essayant de mettre en pratiques les principes d’autogestion, de partage, de collaboration et d’ouverture, elle nous raconte aussi les difficultés auxquelles elle a dû faire face pour « résister », ou simplement vivre. Avec ce travail, nous voudrions « restituer » cette histoire, mais aussi essayer de comprendre ces difficultés pour nourrir nos futures réflexions et initiatives.

En attendant de fêter ensemble cet anniversaire, vous pouvez nous nous aider en nous apportant témoignages, affiches, tracts, sons, photographies, vidéos… Vous pouvez nous contacter par mail (contact@atelierdecreationlibertaire.com) ou passer le samedi après-midi au Centre de documentation libertaire, à la Gryffe.

D’ores et déjà, un site a été mis en place qui permettra de partager l’essentiel de ces informations

Merci et longue vie à la Gryffe.

JPEG - 476.5 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>21 juin 1943 : arrestation de Jean Moulin à Caluire

Ce lundi 21 juin 1943, aux alentours de 15 heures, tout en haut de la montée Castellane qui domine l’île Barbe, sortant de trois tractions avant noires, une dizaine d’hommes de la Gestapo commandés par Klaus Barbie encerclent la maison du Docteur Dugoujon, à Caluire et Cuire, où se tient une réunion...

>Toussaint Bordat : un acharné contre l’autorité

Important militant anarchiste lyonnais, Toussaint Bordat est condamné pour avoir participé le 18 juin 1882 à la tête d’une manifestation en souvenir de la sanglante répression des mineurs de la Ricamarie de juin 1869. Mais la prison, ce n’est pas ce qui va l’arrêter : Toussaint Bordat c’est toute une...

> Tous les articles "Mémoire"

Derniers articles de la thématique « Vie des quartiers - urbanisme - initiatives » :

> Tous les articles "Vie des quartiers - urbanisme - initiatives"
}