La compagnie Imaginoir

1459 visites

Dans le cadre de son « Théâtre et autres luttes », la compagnie L’IMAGINOIR propose de développer, autour de ses spectacles , un espace de réflexion, de rencontre, d’échange. Le groupe culture d’attac-Rhône s’est joint à ce projet : en lien avec les thèmes développés par les spectacles les associations sont invitées à amener leurs réflexions...

Et l’histoire a commencé, s’affinant de rencontres en discussions.

L’idée est plutôt simple : la compagnie et le groupe culture vont travailler ensemble pour élaborer des espaces de réflexion ; l’art et la politique vont ici faire un bout de chemin en toute complémentarité. L’ART NE SERA PAS LE FAIRE VALOIR, L’ANIMATEUR, L’ILLUSTRATEUR... ici, le théâtre se montre comme le moteur de la transformation collective et individuelle. Il fait son boulot, seulement son boulot : il questionne, ouvre de petites fenêtres, dessine des interrogations, mais, n’apporte aucune réponse.

JPEG - 10.5 ko

Ce sont deux pièces de Dario Fo qui ouvrent le bal, elles sont tonitruantes, et posent de nombreuses questions, vous pouvez me croire !... Des associations pourront, ensuite, apporter des réponses, ou plutôt, des éléments de réponses à ceux des spectateurs qui décideront de poursuivre l’interrogation. L’art en ouverture, libre poseur de questions, se pratique, ici, au service de tous. N’est-ce pas une donnée de l’éducation populaire ?

Et les spectateurs, hors des lieux communs de la consommation culturelle, lieux communs si faciles à asséner, manipuler, sont rendus à leur liberté de citoyen ; ils ne sont pas ici, consommateurs culturels, mais êtres pensants, acteurs de leurs réflexions, acteurs de leur quête ouverte par le spectacle.

Notre rôle : construire ensemble ; les artistes sont maîtres du théâtre, les associations se rassemblent autour de l’œuvre, la questionne et permettent d’élaborer quelques réponses aux interrogations ouvertes par les pièces.
Ce projet, qui se déroule au Théâtre de la Platte, s’affirme contre la globalisation, pour la circulation de l’art au travers des petits lieux culturels ; affirmation que nous portons déjà en travaillant avec d’autres lieux comme À plus d’un titre, Le Zola, la MJC Monplaisir... ; et lutte contre les lieux communs culturels que sont les grandes institutions.

En préambule à ces soirées, (si des personnes sont intéressées, bien sur !) l’art s’ouvre en proposant des lectures, des répétitions, qui vont, peut-être, nous faire mieux comprendre les processus de création, et, par delà, le travail des créateurs, leurs difficultés , leurs questionnements, les enjeux de la création dans la société, enfin essayer de comprendre un statut si malmené aujourd’hui.

Les associations intéressées par ce projet autour de la compagnie L’IMAGINOIR et du groupe culture d’attac-Rhône : LDH, Amnesty, AC !, Casseurs de Pub, Paroles de Femmes, Ciné Travail, des lieux culturels, À plus d’un titre , Le Zola, et De l’autre côté du pont.

Bien sur, ce projet n’est pas encore totalement bouclé, mais nous en connaissons déjà les dates : du 24 au 28 février autour de Celles qui vivent et du 17 au 27 mars autour de Non Si Paga.
Un projet qui pose le problème de la place de l’art et la culture dans notre société néo-libérale, dans notre société de consommation.

Patrick Magnier
Groupe Culture - Attac

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"