« La maison des passages », nouveau projet pour le 44 rue St Georges

4243 visites

Il y a à Lyon un vaste local, situé au fond de la cour du 44 de le rue St Georges, où certains ont trimé, après la période du PSU, pour en être propriétaires et le mettre à disposition de groupes qui ne trouvaient pas où se réunir. Combien de projets sont nés dans ce local, combien de collectifs ont pu s’y retrouver, combien de rencontres ont pu s’y tenir ? C’est bien un lieu de rencontres militantes et de réunions à Lyon, malgré les difficultés financières, qu’il ne fallait pas laisser tomber !
Après le CEP ou Centre d’Expressions Populaires, à partir de 1979, puis la Maison des Communications, puis l’E.S.G.C (Espace St-Georges - Communication)., ce sera en 2006 : « Le 44, la maison des passages ».

JPEG - 28 ko
maison des pas sages


- Un projet : refonder un lieu, le 44 rue Saint Georges (500m2 sur deux niveaux avec jardin dans le 5° arrondissement de Lyon, dans le centre historique de la ville)

- Une ambition : la création d’un espace public qui participe de la compréhension, de la respiration et de la transformation du monde.

- Une méthode : l’alchimie de la rencontre. Le passage exprime l’action de passer, soit pour aller d’un lieu à un autre soit d’une connaissance à une autre ou d’un état à un autre... Ainsi, le passage opère une transformation, une alchimie est à l’œuvre.
Dans la refondation du 44 l’alchimie est celle de la rencontre, des rencontres, aux effets parfois insoupçonnés pour qui sait s’arrêter à l’or du temps !

I- Les trois socles du projet

L’Histoire lègue en héritage un lieu, le 44 rue Saint Georges, son histoire, son architecture, son implantation locale et d’agglomération. Ce moment est particulier, car dans le même temps nous percevons tous qu’une page du "grand livre" de l’Histoire se tourne.

A chaque page qui se tourne le constat est similaire. Walter Benjamin écrivait en 1936 cette complexité, devant laquelle nous sommes tous, pour appréhender le mouvement de l’Histoire " : A de grands intervalles dans l’histoire, se transforme en même temps que leur mode d’existence, le mode de perception des sociétés humaines"

Dans les locaux de 44 rue saint Georges depuis plus de trente ans le monde fait entendre son souffle, sa respiration. Sa violence, comme sa beauté, sont régulièrement venues frapper aux portes ; elles ont imprégné toutes celles et tous ceux qui ont utilisés et utilisent ce lieu aujourd’hui.

Mais comment percevoir les évolutions du monde aujourd’hui ? Comment les donner à voir et comprendre ? Comment participer à sa transformation en lui donnant un visage acceptable pour tous ? C’est un des enjeux essentiels en ce début de XXI siècle, c’est sur cet enjeu que le 44 doit se refonder. Nous donnerons au lieu un fil directeur qui s’articulera autour de quelques points forts : le culturel, l’artistique, le quartier, le politique, l’associatif... en un mot le mouvement du monde.

Nous refonderons ce centre d’accueil et de refuge des expressions populaires autour de trois axes principaux :

- 1. L’ouverture d’un espace public permanent.

Dans cet espace, les évolutions du monde et son passé trouveront à se montrer, à se dire. L’échange et la confrontation donneront des outils de compréhension à toutes celles et tous ceux qui ont le goût, l’envie de chercher, de retrouver "la nuit du rêve" inspirant ainsi les transformations de demain.

Débats, rencontres, expositions, musiques, théâtre, danse, lecture, feront vivre dans cet espace la diversité culturelle du patrimoine de l’Humanité. Il s’agit d’entendre, de voir, de participer à la respiration du monde.

Les cultures du monde auront toute leur place pour présenter et dire leur savoir-faire, dire leurs victoires, dire leurs défaites... Ce lieu ouvert fonctionnera sur le principe du partenariat (par exemple avec "La Maison des Cultures du Monde" nous irons rechercher les pas à faire ensemble ; idem avec toutes les structures inspirées par la quête de la liberté, cette quête qui passe par la reconnaissance des autres)

De façon générale, "Le 44, la maison des passages" recherchera des coopérations avec d’autres partenaires sur des projets partagés, à son initiative ou à celle d’autres acteurs. La mise en réseau avec la MJC du Vieux Lyon, la future "Maison des Cultures du Monde", le CCO... est déjà en réflexion, et reçoit des signes positifs. A partir de son propre Projet, de son identité et de son histoire, les projets initiés par "Le 44, la maison des passages" peuvent rassembler. La mutualisation des moyens sur un même territoire génère des économies d’échelle et permet de dégager des moyens de financement de nouvelles opérations...

Pour "Le 44, la maison des passages", le partenariat est d’abord une volonté de s’ouvrir à toutes celles et ceux qui partagent un fonds commun de valeurs fondamentales.

- 2.Une construction avec les habitants du quartier saint Georges.

Notre ambition est de faire du "44, la maison des passages" un espace incontournable et convivial pour les habitants du quartier. Ce lieu sera construit avec eux, devenant ainsi une réponse nouvelle à la vie du quartier en proposant un lieu multiculturel.

- 3.Il faut enfin préserver au lieu sa fonction historique d’accueil, d’aide à des associations.

II- La réalisation

Lieu convivial, lieu de rencontre, espace de confrontation qui sera animé au quotidien. Ce lieu sera ouvert en journée et en soirée. Il se dotera de différentes couleurs au fil des heures.

- 1 . Un espace au rythme du monde.

Cet espace repose sur notre volonté de participer à la compréhension du monde en privilégiant l’échange et la connaissance, en choisissant la créolité et le métissage contre tous les communautarismes.
Pour se faire nous mettrons en avant le nouvel aménagement des lieux et sa situation en centre ville. L’espace doit être aménagé pour permettre la réalisation d’expos, la tenue de conférences, débats, mini concerts. Une salle sera réservée et aménagée pour l’utilisation de la vidéo.
Des expositions, des rencontres et lectures avec des écrivains auront lieu régulièrement. Ce lieu s’appuiera sur l’échange au niveau local, régional, national et international, avec un regard spécifique sur les conditions et les enjeux de la construction européenne.

Toutes les associations, qui ont fréquenté ou utilisent le 44 aujourd’hui, doivent pouvoir trouver une place dans ce nouveau dispositif. Pour se faire nous voulons notamment leur proposer de montrer, exposer, expliquer leurs histoires, leurs difficultés, leurs utopies....

Cet espace sera ouvert à des structures nouvelles autour d’initiatives et d’évènements réalisés en commun (cf. annexe : quelques idées de programmation)

Une attention particulière sera portée à la "mise en connaissance" de ce qui se vit et se construit dans les villes partenaires de Lyon et dans les régions partenaires de la Région Rhône-Alpes. Le développement partagé passe par une coopération durable, assise sur des échanges humains, culturels, économiques, sociaux.

L’imagination, l’intelligence, la recherche seront au pouvoir, pour donner toute sa vitalité au projet.
Ce que nous montrons c’est aussi ce que nous sommes.

- 2. Un espace de vie et d’échange au coeur du quartier Saint Georges.

Création d’un évènement hebdomadaire du type "les jeudis du 44" de 18h30 à 20h30, autour d’un livre, d’un écrivain, d’une femme ou d’un homme politique, d’une idée, d’un artiste, d’un cri, d’une révolte...(évènement de mi-janvier à mi-juin et de mi-octobre à mi-décembre)

Mise en œuvre d’une activité régulière, liée au quartier, construite avec les habitants et utilisateurs au sein de manifestations festives, conviviales et solidaires. C’est dans ce cadre que nous nous inscrirons dans les initiatives de la ville de Lyon et de la Région Rhône-Alpes : fête de la musique, printemps des poètes.... En s’appuyant sur l’existant local.

Aménagement d’un espace convivial, lieu de rencontre et d’échange (les produits utilisés au bar seront issus de filières équitables ou biologiques). Il proposera à la consommation des produits originaux, travaillera sur les saveurs et le processus d’élaboration des produits, plus que sur les marques.

Aménagement d’un espace vente : des livres seront mis à disposition du public. Nous tiendrons également à disposition du public divers journaux et publications (actualité, mouvements associatifs, vie culturelle du quartier, revue de presse...) Egalement vente de CD en privilégiant les distributeurs indépendants.

- 3. Un espace pour les artistes.

A sa mesure, ce nouvel espace, permettra à des artistes amateurs et professionnels de pouvoir bénéficier de locaux rénovés.
Une partie du bâtiment pourrait être affecté en priorité à celle et ceux qui cherchent sur Lyon des espaces de travail, de même nous étudierons à moyen terme la possibilité d’offrir un bureau et une salle de travail pour une compagnie "en résidence".

La période d’été mi-juin mi-septembre sera particulièrement privilégiée pour accueillir diverses compagnies et collectifs d’artistes.

Une attention particulière sera portée à "la mise en communication" des expressions artistiques issues de tous les quartiers de l’agglomération. Valoriser ce qui se rêve et représente dans tous les quartiers, c’est créer les conditions de dialoguer, se répondre, se comprendre et construire ensemble sur un territoire partagé.

- 4. Un espace d’aide et d’accueil pour les associations.

Nous poursuivrons l’activité de domiciliation d’association et de location de salle dans la journée et en soirée.

La rénovation des locaux nous permettra d’améliorer le service au tissu associatif.

III- Les principes de fonctionnement

Création de l’association "le 44, la maison des passages". Cette association sera ouverte à toutes celles et ceux, individus, collectifs, associations,... qui partagent le Projet et qui ont le désir de faire vivre sur l’agglomération lyonnaise un lieu de partage, de confrontation, d’échange, d’exposition... (voir statuts en annexe).

L’association "le 44, la maison des passages" signera une convention avec l’association CEP (propriétaire des bâtiments)
Cette convention sera garante du projet et de la préservation du patrimoine.

Quelques idées de programmation

Il faut aller découvrir, capter l’existant qui nous interroge sur notre qualité d’être humain dans l’ensemble de ses dimensions, et organiser des expositions par exemple avec des maisons d’écrivain ou des expositions thématiques.

Les cultures urbaines aujourd’hui : graffiti, tag, hip hop, slam....

Rencontre avec la scène lyonnaise...

Itinéraires d’exil : " les sans papiers et les réfugiés à Lyon".

Ouverture d’ un cycle conteurs et poètes : lecture de textes.

Expositions régulières et rencontres avec des photographes : carnet de voyage, actualité, présentation agence de presse, travaux de photographes.

Exposition avec l’association Mémorial de Moscou sur " : Zek peuple du goulag".

Tchernobyl 20 ans après.

Lyon / Lodz mémoires partagées.

Etc...

« Beaucoup d’entre nous sommes attachés à ce lieu et à son histoire. Nous pensons que pour ne pas le perdre, il est essentiel et urgent de lui redonner une dimension plus collective. Pour comprendre le monde que nous traversons, offrir un réel espace d’échange, de dialogue en favorisant les pratiques culturelles. Nous voulons privilégier la créolité, le métissage en refusant le communautarisme. »

Pour construire ce nouveau projet, en espérant l’améliorer de vos commentaires et remarques, une réunion de travail
aura lieu le vendredi 23 septembre de 18h30 à 21h,
44 rue saint Georges 69005 Lyon.

P.-S.

"La liberté naît la nuit n’importe où,
dans un trou de mur,
sur le passage des vents glacés"
René Char (1972)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Témoignage d’une injection de drogue(s) en milieu festif

Ce texte est un récit à la première personne d’une expérience d’injection de drogue(s) non consentie à la fête des Lentillères le 28 mai 2022. Il vise à participer à la diffusion d’informations sur ce phénomène et à partager des perceptions

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"