Le Père Macron est un mensonge !

979 visites

Aussi mythique que le Père Noël, le Macron social est un mirage amusant pour les petit.es, mais diabolique pour les grand.es. Car si chacun & chacune promettent monts et merveilles, dans tous les cas, ce sont toujours les mêmes qui casquent !

Le Père Noël n’existe pas ! ...

Attention le gros spoil pour les enfants. Rebellyon publie aujourd’hui les infos qui fachent et qui ne sont pas à mettre dans les mains des plus petit.es. Oui le Père Noël est une invention mercantile qui vise avant tout à relancer la consommation des ménages, comme dirait l’INSEE, en cette fin d’année. Mais de facto, point de lutins travailleurs, point de service postal gratuit à base de rennes à gros nez rouge avec des noms germaniques, non rien de tout çà ! Noël c’est surtout une grande bouffe et des p’tits cadeaux pour les hypermarchés et Amazon qui font le « gros de leur chiffre d’affaire » sur le dos des primes de fin d’année. Element tellement existentiel aujourd’hui que même la CAF, premier flic de France, offre des primes de Noël à ces millions de mendiants. Non mais c’est vrai que serait la France sans cette béatitude de fin d’année ; sans ces gamins excités, sans ces parents déprimés, sans ces célibataires alcooliques, sans ces pics de suicide ?

Mais cette année est exceptionnelle en plusieurs points. Oui chose nouvelle, le président de la république se joint à la fête et surenchérit « 100 euros pour les smicards », prime de noël pour toutes et tous, réduction d’impôt pour mamie germaine et représentation comico-ministérielle pour tou.tes. Bon pour le premier point, il semblerait que ce soit celui qui est le moins préparé, mais il faut avouer que c’est là la plus belle représentation du gouvernement depuis les dernières non-élections présidentielles. De quoi mettre un peu de pâté sur les toasts des classes populaires et un peu de rillettes du Mans, attention oui mesdames messieurs, du Mans, appellation contrôlée, sur les toasts des classes moyennes, pour le repas du 24 au soir. Et pendant que les marmots et marmottes ouvriront leurs cadeaux sur des airs de Tino Rossi, les adultes pourront savourer un bon mousseux de chez Auchan ou Carrefour. La révolution des gilets jaunes est passée par là, le grand standing triomphe cette année. Les miettes du grand Capital ont des tailles de chocolatines dans le sud-ouest de la France, et de pain au chocolat pour les autres. Une grande révolution est « en marche » !

Au pire, dans le « meilleur des mondes » de notre président Emmanuel Huxley, si nous ne sommes pas satisfaits, on pourra toujours faire un « RIC », référemdum d’iniative citoyenne, pour rétablir la justice sociale et la démocratie. Bref tout va bien, il n’y a plus de raison d’occuper les ronds points. Rentrez chez vous, consommez, lycéen.nes allez en vacances, citoyen.nes faites vos courses, grand retour à la Normale et vivez sans entrave les entraves des fêtes de fin d’année. Vivez en famille la presque misère et les suicides grâce à notre bon président. Macron a lancé les miettes, nourrissez vous, dormez, mangez, gavez vous de foie gras industriel et arrêtez de faire chier nos bons technocrates ...

... ou alors, juste comme çà, petite idée, ne vous soumettez jamais, ne vous rendez jamais, n’arrêtez jamais ! Ne demandons plus rien, exigeons tout ! Que Macron et son monde arrête de se foutre de notre gueule à chaque intervention publique et faisons un peu de mathématique. Il y a quelques jours, Macron nous promettait la lune, enfin des poussières de lune pour être exact, à base d’augmentation de Smic, d’heures supplémentaires non taxées, de baisse d’impôt, le tout en ne taxant pas un centime aux Capital bien sûr. Magie gouvernementale ! Donner aux peuples, mais ne prendre à personne ! Mais pourquoi personne n’a donc pensé à utiliser une telle formule, pourtant si simple et magique ? S’il était possible de donner des milliards aux bas salaires sans augmenter les taxes, mais pourquoi personne ne l’a jamais fait ?

C’est là que si votre QI dépasse les 12 points, comme 99.99% de la population, vous devez vous demander s’il n’y aurait pas une couille dans le potage de butternut de Noël ? Hé ben vous avez surement raison. L’argent çà sort pas par le cul des vaches (à part pour faire du fumier bio), et aux dernières nouvelles quand l’Etat s’endette pour payer des mesures sociales, c’est généralement qu’il finance ces nouvelles dépenses via de nouvelles taxes ou impôts. Sauf que notre bon Macron de Noël, refusant d’augmenter toute taxe envers les entreprises et les grosses fortunes, fait des cadeaux aux pauvres ... avec les impôts des pauvres. Enfin pas directement bien entendu, sinon la mesure serait trop voyante. Il décide de financer ces miettes en empruntant aux banques, au augmentant la dette de l’Etat, dette que d’ici quelques années, sera agité comme un chiffon rouge pour créer telle ou telle nouvelle taxe, ou pour réduire telle ou telle minima sociaux.

C’est là qu’on se retrouve dans une situation ubuesque où Macron annonce officiellement que pour calmer la grogne sociale des classes populaires et moyennes, il décide tout un tas de mesure qui seront financées principalement par les futurs impôts des classes populaires et moyennes. En sommes, si Robin des bois prenaient aux riches pour donner aux pauvres, le bon Macron de Noël décide de prendre aux pauvres pour donner aux pauvres. Franchement si après une telle magouille vous croyez pas à un gros germanique qui vit au pôle nord, qui est habillé par Coca Cola, et qui fait le tour de toutes les cheminées du monde en moins de 24h pour distribuer des colis Amazon enpactés par des lutins d’un mètre de haut (aussi appelés enfants asiatiques), alors on peut plus rien pour vous ...

...

... Et sinon, on pourrait gueuler tou.tes ensemble : « Gilets jaunes, lycéen.nes, étudiant.es, cheminôt.es, travailleur.ses, toutes et tous, demain la démission du gouvernement, de tous les gouvernements, à jamais, pour toujours, pour que chaque jour soit une fête, pour une démocratie réelle et sociale ! MACRON DEMISSION ! »

... le Macron social non plus !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Politicaillerie » :

>Sur l’évolution des pratiques de maintien de l’ordre dans les manifestations

Ces derniers mois, la question de la doctrine du maintien de l’ordre commence à interroger dans les médias. Il faut dire qu’avec la répétition régulière et importante de situations émeutières depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, le maintien de l’ordre a été particulièrement mis à l’épreuve. Ce...

>Crépuscule ou l’erreur de la confusion. À propos de l’idole Branco

Il y a quelques jours encore était prévu le passage sur Lyon de Juan Branco pour plusieurs rencontres, à l’invitation notamment du collectif Le Vent se lève de Science-Po Lyon et des Amis du Monde Diplomatique. Cette série de rencontres, annulées depuis, s’inscrivaient dans le contexte d’exposition...

>Le 6 mai 2007 : un troisième tour dans la rue...

Rappellez-vous, 53%, le visage de Sarko qui s’affiche sur nos écrans, et qui promettait déjà cinq ans d’inégalités, de xénophobie d’Etat, de répression. Rappellez-vous aussi, des milliers place Bellecour, quelques heures seulement après l’annonce des résultats, les CRS lâchés contre la rue en colère....

› Tous les articles "Politicaillerie"