Le Progrès au Service de l’islamophobie d’État

834 visites

« Dans le Progrès, tout est vrai » dit le dicton lyonnais, après un magnifique article raciste en avril 2014, un article transphobe en avril 2015 et sûrement encore des tonnes d’autres que personne n’a jamais lu sans vomir, Nicolas Ballet journaliste spécialiste de l’Afrique nous gratifie ce 4 novembre 2015, d’un véritable safari humain dans la ville avec un article intitulé « Lyon : l’interdiction du niqab pas toujours respectée ».

PNG - 419.1 ko

Derrière ce titre on se dit qu’une femme s’est faite interpeller par les flics et que le journaliste reproduit ici comme un bon mouton le communiqué de la préf. Mais en fait non, ce courageux a fait un vrai reportage de terrain en allant à la rencontre de femmes portant le niqab. Pas pour faire un entretien avec elles, non, mais pour en prendre une en photo en pleine face dans la rue (sans sont autorisation on imagine bien) tel un colon en pleine savane.

Nicolas Ballet rappelle alors en vrai gardien de l’ordre que « Depuis 2010, cette tenue vestimentaire est interdite en France dans l’espace public, précisément parce qu’elle ne permet pas de reconnaître la personne que l’on a en face de soi. Les contrevenantes s’exposent à une amende de 150 euros et à un stage de citoyenneté. ». On se demande si ce valeureux chevalier ne serait pas prêt à oublier sa déontologique et à foncer chez les flics donner le maximum d’infos pour que ces femmes soient arrêtées...

Le « Journaliste » conclut en expliquant que « Nul, parmi les passants, n’a semblé réagir au port de ce niqab par cette femme, signe, peut-être, qu’entre ce que votent les députés, et l’appréciation d’une partie de la population, il y a parfois un gouffre. » et … s’arrête là !

C’est dans ces moments là qu’on comprend qu’à science po on doit pas y apprendre grand chose. N’aurait-il pas pu dire qu’en réalité cette loi islamophobe a été votée dans le but de stigmatiser une partie de la population afin de faire oublier les problèmes économiques et sociaux qui incombent au capitalisme en jouant sur la peur irrationnelle de l’étranger et du terrorisme ? Rappeler que c’est une vieille pratique du pouvoir que de stigmatiser puis rendre illégales des pratiques populaires pour entretenir l’image d’une classe dangereuse en s’offrant la possibilité de séparer et réprimer une population ? Interroger cette femme ? Interroger les passants, interroger des associatifs ? Bref, faire un vrai travail de journaliste comme il est censé l’avoir appris dans son école de Strasbourg dont il se vante et non se faire collabo du racisme d’État !

À bas l’État, ses valets et son racisme institutionnel !

Contre l’islamophobie, les autres formes du racisme et toutes les formes de discrimination, luttons, construisons nos médias et organisons-nous !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>Sortie de l’Internationale Utopiste #6

La revue/fanzine l’INTERNATIONALE UTOPISTE est de retour ! Sans cesse remis sur la table de travail au cours de ces 3-4 dernières années, son sixième numéro où se mêlent critique sociale, théorie politique, entretien, stratégie, urbanisme et poésie sauvage est enfin...

>Happy BirthDIO !

Passé, présent, futur ! Parce que Dio fête ses 42 ans dans le 42, que la bande FM est libérée depuis 40 piges et que le média radio clôture son premier siècle d’ondes, on a décidé de marquer le coup !

>A propos de ReinfoCovid et des anti-masque

Si nous ne rejoignons pas les "anti-masque" ce n’est pas par peur d’être traité de « complotistes » mais parce que nous nous opposons à leurs discours et au champs politique dans lequel ils s’inscrivent.

› Tous les articles "Médias"