Le RagNard Rock Fest, un festival néo-faciste dans l’ain fin juillet !!

9064 visites
6 compléments

Une nouvelle fois les groupuscules fascistes ont prévu d’utiliser un festival de métal pour répandre leur immondice. Manifeste d’un riverain pour l’interdiction du festival RAGNARD ROCK FEST.

L’an passé, bien qu’habitant dans les environs, je n’ai su qu’après coup que s’était tenu un festival métal avec des groupes plus que relou, carrément ouvertement néo-fascistes, dans notre région. Je ne suis pas du tout ce qu’il se passe dans la scène métal, mais là, cela fait plusieurs semaines que nous sommes nombreu-s-es à savoir que le RAGNARD ROCK FEST se tiendra à Simandre-sur-Suran les 22. 23. 24 juillet prochain.

Cette année le groupe Graveland est en tête d’affiche. Ils ont joué le 2 avril dernier dans un concert ouvertement néo-nazi en Italie avec notamment le groupe Baise ma Hanche, interdit en France, car affilié à l’organisation ultranationaliste et néonazie Misanthropic Division, engagée sur le front ukrainien, ainsi qu’avec le groupe national socialiste Goatmeen, interdit en Allemagne. Graveland est interdit dans beaucoup de pays, car sa propagande nazie est explicite et reconnue. C’est un groupe qui ne donne quasiment jamais de concerts en Europe, et n’en a jamais donné en France. Les organisateurs du Ragnard Rock Fest s’en enorgueillissent d’ailleurs sur leur page Facebook et les commentateurs de la page en rient, en comparant la venue de ce groupe et en imaginant peut-être à l’avenir, la venue d’autres groupes de la mouvance néo-nazie...

Mais ce n’est pas tout, loin s’en faut. Le groupe Nokturnal Mortum est également tête d’affiche du R.R.F. 2016. Ce groupe a participé récemment à un concert de soutien au régiment ultra-nationaliste ukrainien Azov ; dénoncé par l’ONU et Amnesty international comme étant une organisation faisant acte de violations des Droits de l’homme et d’actes de torture, entre autres. Les emblèmes de ce régiment sont, comme pour le précédent, des emblèmes nazis.

Je pourrais encore continuer avec les groupes pro-aryen Kroda, Naer Mataron (le bassiste est membre du parti politique grec Aube Dorée, de sinistre réputation) et d’autres groupes dont les noms m’étaient tout aussi inconnus jusqu’alors mais qui ne peuvent qu’inspirer bien plus que de l’indignation ou de l’inquiétude, mais carrément la gerbe et une révolte indicible car comme ont pu l’évoquer plusieurs journaux locaux (Le Progrès et La Voix de l’Ain), en s’interrogeant sur la vraie nature politique de cet événement, vous comprendrez qu’il est absolument indéniable que la tenue du Ragnard Rock Fest est un danger, notamment pour la jeunesse qui ne s’attendent pas à voir de tels groupes et à rencontrer un tel public.

Sa tenue représente au sens de nombreuses personnes, dont légitimement des parents, un danger manifeste, comme le précise la loi française interdisant de véhiculer des idées à caractère raciste, ultra-violentes, antisémites et / ou faisant l’apologie de crimes de guerre. Et malgré le flou que les organisateurs tiennent savamment à entretenir, cachés derrière un bien innocent folklore viking et païen, ils connaissent parfaitement les groupes qu’ils invitent et les idées nazies ultra-violentes véhiculées par ceux-ci (et les quatre têtes d’affiches ici citées sont des exemples, mais d’autres groupes du festival sont bien connus comme évoluant dans la mouvance extrémiste NSBM).

Les organisateurs l’affirmant malheureusement, en assumant un « esprit », un « engagement » et un « projet » en lien avec leurs « valeurs morales », comme en témoignent leurs propos tenus lors d’une interview donnée sur le site hornsup.fr :
Extraits : « Nous sommes avant tout des grands fans des formations que nous faisons se produire, et je pense que cela se ressent dans notre programmation. (...) nous ne nous donnons aucune limite en terme de choix (...) nous estimons que le RRF a une identité propre et unique. » « Nous ne ferons jamais jouer au RRF des groupes qui ne sont pas en phase avec nos goûts musicaux et nos valeurs morales. »

Sur la terre de résistance qu’a été le Revermont, il me semble que ce festival doit être interdit de toute urgence. Nous ne pouvons pas rendre hommage à la mémoire des disparus pour notre liberté et laisser jouer, au nom de la liberté artistique, des groupes qui prônent le contraire des valeurs démocratiques et ce, plus que jamais, dans le contexte que nous connaissons.

Comptant sur votre plus grande attention, sur votre compréhension de l’urgence de la situation et sur votre réaction, je vous invite à communiquer ce texte autour de vous afin qu’il soit diffusé le plus largement possible.

Ce texte est basé sur les recherches d’un père de famille, dont les enfants adolescents sont fans de métal.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 8 juillet 2016 à 11:30, par CROM

    Ah merdouille !! Comme quoi : Fa un jour fa toujours. Mea culpa

  • Le 7 juillet 2016 à 18:58, par Olivier

    CROM. Sur Noktural Mortum c’est faux. Leur chanson Free Hendrick qui demande la clémence envers le meutrier neo nazi Hendrick Mobus est présente dans leur compliation sortie en 2016 (https://www.discogs.com/fr/Nokturnal-Mortum-22-Years-Among-The-Sheep/release/8187196) et d’autre part il sont participé en 2014 et 2015 à des concerts de soutien à l’organisation ultranationaliste ukrainienne AZOV, dénoncée par l’ONU et Amnesty International comme étant coupable de violations des Droits de l’Homme. En septembre 2015, le même groupe a également participé au concert de soutien financier à la “garde nationale” intégrant désormais AZOV.

  • Le 7 juillet 2016 à 18:47, par CROM

    Bon pour le groupe grec je suis entièrement d’accord avec vous. Il est ouvertement fa. Par contre, le fest reçoit des troupes de reconstitueurs vikings et donc armés (d’armes bluntées, non aiguisées) : logiques. Ce sont des accessoires de spectacle. Aucun rapport avec l’état d’urgence... Les Loups de Fenrir, que je connais un peu de réputation, ne font pas de politique non plus (ils sont même contre tout militantisme) même si ce sont des bourrins du eastern (style de combat viking). Ce qui est présenté sur leurs boucliers n’est pas le symbole nazi mais le symbole païen qu’on retrouve jusqu’en Inde. Vous n’ignorez pas que le Troisième Reich a récupéré presque tous les symboles païens utilisés depuis la nuit des temps. Désole mais la lutte contre les fascismes, pour moi, ne comprend pas l’utilisation d’interprétations maladroites comme nos adversaires le font si bien. Sur ce je vous laisse à vos occupations dans la vraie vie.

  • Le 7 juillet 2016 à 17:23, par pavlosfyssas

    merci de prendre le sujet au sérieux !
    un article a déjà été posté ici il y a quelques mois
    https://rebellyon.info/Dans-l-Ain-un-festival-viking-ou-pro-nazi-15883

    je précise,
    - le festival est prévu dés le 21 juillet "before party" avec nokturnal mortum d’ukraine et la présence de "100 troupes slaves"

    - je rapelle la présence d’armes, boucliers,lames, épées, dagues, sabres, couteaux, armures, casques, masques de combat, heaumes, ... haches, lances, masses d’armes, ... présentes dans le cadre des "sports de combats" médiévaux (pour comparaison, les foulards, de masques a gaz, ... sont interdits en manifestation dans le cadre de l’état d’urgence)

    - la dimension costumée et déguisée sera en partie incarnée par la troupe "les loups de fenrir" de besançon
    dont l’emblème est une croix gammée stylisée
    https://www.facebook.com/Les-loups-de-Fenrir-217409571735023/

    - la promotion du festival passe sous le symbole de la croix gammée
    https://static.wixstatic.com/media/65ca3e_24ee0e7948fb4d9e91cdcaa66d5edf43~mv2.jpg/v1/fill/w_600,h_835,al_c,q_85,usm_0.66_1.00_0.01/65ca3e_24ee0e7948fb4d9e91cdcaa66d5edf43~mv2.jpg
    http://www.compagnie-edoras.com/#!troupe-viking/c19yz

    - d’autre part,
    la sécurité de l’édition 2015 est estimée a 27000 euro$ pour 35 agents selon la presse locale

    - georges germinis est musicien de naer mataron, de stosstrup (rac/oi !), de kaiadas (nsbm)
    il est le numero 3 de aube dorée, élu député.
    Depuis le 8 mai 2012, Georges Germenis, numéro 3 de Aube Dorée est célèbre sous le surnom de “Mister Garde-à-Vous”
    (https://www.youtube.com/watch?v=gR3-pzncm_M)
    Le 8 mai 2012, à la suite de son entrée au Parlement hellénique, Aube dorée a organisé une conférence de presse dans un « style musclé qui rappelle un peu la période de la montée du nazisme » ; les journalistes présents ont été contraints de se lever « en marque de respect pour le dirigeant de ce parti ». l’Union des journalistes d’Athènes a condamné les faits. Le 12 avril 2012, la journaliste Xenia Kounalaki avait fait l’objet de menaces sur le site Internet du parti.
    Le parti néo-nazi grec qui vient de remporter une vingtaine de sièges au parlement accuse les médias de son pays de diffamation. Il met sous pression les journalistes.
    A peine avoir fait son entrée au parlement grec, où il a obtenu 21 sièges sur 300, le parti néo-nazi Aube dorée a organisé une conférence de presse dans un style musclé qui rappelle un peu la période de la montée du nazisme. Encadré par les gardes du corps musclés qui l’accompagnent dans tous ses déplacements, le dirigeant-fondateur d’Aube dorée, Nikolaos Michaloliakos, a fait son entrée dans la salle. Ses sbires au crâne rasé ont hurlé aux journalistes présents de se lever en marque de respect pour le dirigeant, comme on peut le voir sur la vidéo ci-jointe. Ceux qui refusaient ont été forcés de quitter la salle. Il a aussi éreinté ce qu’il a qualifié de "presse jaune", qu’il accuse de diffamer son parti et de mépriser le peuple grec. Il faut dire que les journaux l’on surnommé le "Führer grec". Nikolaos Michaloliakos refuse l’appellation de néo-nazi.
    Menaces
    Le 12 avril dernier, trois semaines avant le scrutin, la journaliste Xenia Kounalaki avait fait l’objet de menaces sur le site internet du parti. Après avoir publié une opinion dans son journal Kathimerini, dans laquelle elle demandait que les médias grecs ignorent le parti Aube dorée, un texte menaçant était posté sur le site du parti. De nombreux collègues et même des policiers ont par la suite conseillé à la journaliste d’arrêter d’écrire des articles sur Aube dorée, a-t-elle déclaré à Euractiv. La campagne d’intimidation de la presse est en route.https://www.rtbf.be/info/monde/detail_le-parti-neo-nazi-grec-aube-doree-cherche-a-intimider-les-journalistes?id=7765031

    septembre 2012 :
    section d’assaut à la fête de la sainte vierge avec la complicité policière d’aubedoristes en uniformes
    (https://www.youtube.com/watch?v=DlctGLOnjSo)

    Le 9 septembre 2012, accompagné de son collègue Panagiotis Oliopoulos, député de Magnésie (département de la région de Thessalie en Grèce continentale), il a assisté à la fête annuelle organisée par l’église de la Sainte Vierge à Rafina (station balnéaire en banlieue d’Athènes). A la tête d’une section d’assaut de militants d’extrême-droite, drapeaux grecs en évidence, ils ont d’abord contrôlé les papiers des petits commerçants pour finir par les attaquer violemment et détruire leur stands, leur matériel et leurs marchandises à l’aide de pieds-de-biche et de gourdins enveloppés dans dans le drapeaux grec. une opération "commando". Leur objectif étaient de vérifier si les vendeurs à la peau noire ou basanée possédaient bien une patente officielle. Dans le cas contraire, les étals étaient aussitôt détruits sans ménagement. La police a aussitôt ouvert une enquête pour "usurpation d’autorité" et "atteintes à la propriété". Parmi la trentaine de militants présents figuraient deux membres du Parlement. L’un deux a d’ailleurs déclaré "être venu écouter les problèmes rencontrés par les petits vendeurs, les bons vendeurs. On a appris que des immigrants illégaux vendaient leurs produits sans patente. On l’a signalé à la police et on a fait ce qu’Aube Dorée devait faire." A la surprise générale, le parti ultranationaliste de Nikos Mihaloliakos avait obtenu 7% des voix aux dernières élections. L’un de ses membres, député au Parlement, a rappelé que des opérations similaires seraient menées si celles-ci sont jugées nécessaires.Assumant ouvertement cet acte, Germinis a déclaré :

    « Nous sommes venus honorer la vierge Marie et, à cette occasion, nous avons fait un tour à la fête. Nous y avons repérés des immigrés clandestins sans papier vendant leurs marchandises. Nous les avons dénoncés à la police ; nous avons fait ce qu’aube dorée devait faire »
    Une fois leur « mission » accomplie, ils se sont souvenus de la Vierge Marie « Maintenant, nous sommes ici pour assister à la procession de l’icône de la Sainte Vierge ». Il est a noter que la police n’a pas empêché – bien que la section d’assaut se soit substituée aux forces de l’ordre présentes sur place. Quant aux autorités ecclésiastiques locales, elles n’ont constaté aucune atteinte à la célébration de la Vierge Marie (Dimitris psarras « aube dorée. Le livre noir du parti nazi grec »

    « le cas le plus récent d’un agent de police oeuvrant que membre d’aube dorée a été largement médiatisé. Il s’agit d’un policier chargé de la protection du député d’aube dorée, Mparmparousis. Le 8 septembre 2012, lors d’une opération éclair menée par la section d’assaut de Missonghi, ce policier a participé activement aux agressions contre les marchands d’origine étrangère et au saccage de leurs stands. Il a été mis en disponibilité par le ministère de la protection du citoyen qui a procédé à cette occasion au retrait de tous les agents de police chargés de la protection rapprochée des députés d’aube dorée. Aussi bienvenue qu’elle soit, force est de constater que cette décision est arrivée bien tard. » source :Dimitris psarras, « aube dorée. Le livre noir du parti nazi grec »

    - 12 janvier 2014 :
    Giorgos Germenis et Panyiotis Iliopoulos, ont été placés en détention provisoire samedi soir après avoir été mis en examen à Athènes pour « direction d’une organisation criminelle ». (https://www.mediapart.fr/journal/international/120114/grece-deux-deputes-dextreme-droite-en-prison)
    http://fellowship.birn.eu.com/en/fellowship-programme/exclusive

    germinis a été libéré en Juillet 2015 après l’expiration de limite de 18 mois de détention provisoire et les conditions restrictives imposées.

    il y a encore beaucoup à dire
    les liens avec néonazi sont multiples, mais nous aurions tort de les considérer comme de simples admirateurs d’hitler

  • Le 6 juillet 2016 à 12:09, par I

    le GREC numéro 3 de aube dorée / golden dawn,
    le député Georges Germinis
    sera présent en France dans quelques semaines
    pour participer à un festival en tant que musicien
    au ragnard rock festival, à simandre sur suran dans l’Ain
    du 21 au 24 juillet (entre lyon et geneve, à coté de bourg en bresse)
    avec son groupe de black métal « naer mataron »
    sous son pseudonyme « Kaiadas » du nom du gouffre ou les Spartes jetaient
    les enfants handicapés
    d’autres groupes de musique affiliés à la scene white power / national
    socialist venus d’ukraine, de pologne, ... sont prévus
    http://www.prochoix.org/wordpress/?p=858

    Georges GERMINIS/ est numéro 3 de golden dawn
    député d’athenes depuis 2012
    il a tenté d’agresser le maire d’Athènes sur qui il a essayé d’utiliser
    une arme à feu
    il est connu sous le surnom « mister garde a vous » car il donne des
    ordres paramilitaires et autoritaires aux journalistes en criant, à la
    façon des fascistes
    il est aussi célèbre pour avoir été filmé en train d’agressé violemment
    des commerçants avec sa section d’assaut, et des policiers grecs

    il joue de la basse (il a joué dans stosstrup musique « rac boneheads »
    white power
    il joue également la basse sur le disque de « der sturmer »(national
    socialist)
    il y a encore beaucoup à dire

  • Le 4 juillet 2016 à 21:26, par CROM

    Il faut remettre un peu de raison dans tout ça. Premier point, les orgas du Ragnard sont complétement apolitiques. Ils se cognent de l’obédience des groupes qu’ils invitent. Les valeurs dont ils parlent dans l’interview n’ont aucun rapport avec le NSBM mais avec la musique uniquement. Ce sont des Metalleux et la plupart se foutent de la politique. C’est irresponsable certes. Mais c’est la réalité et la propagande (de gauche ou de droite) y est interdite. Deuxième point : Nokturnal Mortum a fait ouvertement son mea culpa concernant son passé puant (en rachetant leurs albums craignos à leurs frais pour les retirer du marché). Kroda n’est plus pro-aryen et ont renié leur anciennes amitiés avec le Pagan Front. Pour Graveland et Naer Mataron, le sujet est en effet plus épineux... Je n’irai pas au festosh à cause de ces groupes encore très borderline mais en faire un rassemblement de boneheads est exagéré. Les recherches d’un père de famille ne connaissant pas la scène BM/pagan metal (j’ai contacté certains groupes personnellement pour savoir ce qu’ils pensaient de l’affiche et Rotting Christ ou Manegarm ont signifié clairement leur surprise et leurs réserves, par exemple) ne peuvent avoir vertu de vérité absolue. Amicalement.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>Les assassins de la mémoire

Pierre Vidal-Naquet a utilisé cette expression contre les faussaires et les négationnistes qui niaient ou minimisaient l’ampleur et la préméditation de l’extermination perpétrée par les Nazis contre les Juifs, les Roms, les communistes, les homosexuels...

› Tous les articles "Extrêmes droites"