Le gouvernement laisse les handicapés dans une situation catastrophique - Réagissons !

1586 visites

La pauvreté concerne les gens qui subissent une ou des exclusion(s) (étrangers, chômeur, etc..) dont les handicapés font malheureusement partie : les allocations qui leur sont allouées ne permettent pas de dépasser le seuil de pauvreté et 40 000 places sont manquantes dans des institutions spécialisées.

Concernant la hausse de l’allocation perçue, la promesse du gouvernement d’une augmentation de 25% sur 5 ans de l’allocation adultes handicapés (AAH) représente une hausse de 5% par an. L’alloc’ étant a 628 euros, cela représente 31,4 euros en plus par an, soit 2,61 euros supplémentaires par mois. D’un côté, 5% de revalorisation pour l’allocation adulte handicapé, et de l’autre 170 % de revalorisation pour le salaire du président...

Le seuil de pauvreté en France est de 681 euros, le gouvernement a décidé d’accorder moins aux bénéficiaires de l’AAH.


Concernant les besoins urgents en institutions spécialisées
 :

Les chiffres de l’UNAPEI :

- Enfants : il manque 5 479 places
1 027 places manquantes pour enfants autistes
1 104 places manquantes pour enfants polyhandicapés
3 854 places manquantes pour enfant atteint d’autres handicaps mentaux.

- Adultes : 33 325 places manquantes

14 556 places manquantes en centres d’aide par le travail (CAT).
7 335 places manquantes en maisons d’accueil spécialisées (MAS) ou foyers d’accueil médicalisés (FAM).
Enfin il manque 5 420 places d’hébergement.

Sur la totalité du territoire, l’UNAPEI estime la globalité des besoins urgents à plus de 10 000 places pour les enfants et adolescents, à 20 000 places en CAT et à 10 000 places pour les personnes lourdement handicapées.

Les 50 000 places promises par Sarkozy sur une période de cinq ans représentent 10 000 places supplémentaires par an. Ce qui ne suffit pas pour répondre aux besoins urgents estimés par l’UNAPEI. Et les promesses n’engagent que ceux qui y croient, surtout lorsque c’est pour dans 5 ans.

Il faut réagir : lançons des pétitions, des appels aux élus, manifestons et allons chercher l’argent là ou il est, c’est à dire dans les poches des patrons milliardaires et des politiciens à leur botte, qui organisent notre misère.

La lutte contre la misère, la désocialisation et l’exclusion des handicapés, c’est la lutte contre toutes les exclusions et toutes les misères...Utilisons le forum lié à cet article pour nous organiser.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info