Le macronisme au révélateur de la ZAD

680 visites
ZAD de NDDL

Au révélateur de la ZAD le macronisme se dévoile explicitement comme un régime de malheur.

Sur BFM, et en dépit de l’enlisement de ses GM dans le bocage, Macron roule des mécaniques

« Nous allons restaurer l’ordre républicain, les gens qui auront un projet agricole individuel pourront (peut-être) rester, pour les autres, tous ces trucs collectifs ou alternatifs, ça sera grenades, grenades et pelleteuse, non mais ». Et d’ajouter « je crois en l’égalité et en la fraternité, à l’ordre républicain qui permet d’assurer la protection des plus vulnérables »...

Léger vacillement... mais de quelles protections nous parle le champion de l’économie triomphante ? et pour quelles personnes vulnérables ? plus de temps en rétention et un retour express pour les réfugiés ? moins d’APL pour les galériens de tous ordres, plus de chance de se faire radier de pôle emploi, plus de concurrence sur les rails (et partout en fait), plus de sélection à la fac... Bizarrement la "protection" dans la bouche de cet hologramme technocratique ça sonne plutôt comme un lourd sarcophage en plomb, et avec des piques qui dépassent à l’intérieur.

Pour Macron et pour les autres clones de clones (N. Hulot, la préfète machin), la messe semble dite : on n’acceptera aucun projet collectif, aucune forme de gestion commune pour les portions de bocages libérés à la ZAD. Le macronisme, au fond, c’est la conjuration du communisme. Pratiquement, de quoi ça aurait l’air si on légalisait ce fouillis de gens, de liens, d’aventures au sein duquel quelques zozos seraient bien foutus de continuer à monter des cabanes, trouveraient le temps de faire tourner des bibliothèques, des ateliers, des centres de soin, des cantines, et continueraient à se mêler de ce qui les regarde pas, de politique, de poésie, d’agriculture ?... C’est un coup à ce qu’ils trouvent des techniques de survie, ou pactisent avec des puissances un peu trop autonomes à l’heure où justement il s’agit d’enfermer tout le monde dans la roue du capital productif énième relance avant impact climatique, ou sociétal, ou civilisationnel...

Après la stratégie du « assécher le bassin » en opposant radicaux infiltrés aux gentils paysans constructifs, passons donc à la stratégie du « raréfier l’atmosphère » en enfermant les survivants apeurés dans quelques projets agricoles individualisés. Quand on voit le taux de suicide chez les agriculteurs exploitants (comprendre les paysans auxquels on a refilé le fardeau de leur auto exploitation), c’est en effet une bonne ruse pour liquider le mouvement.

Incroyable l’énergie que déploie un président et ses gendarmes mobiles pour que nul n’échappe au malheur généralisé.

(Bon surtout les GM en fait parce que Macron on l’a pas souvent vu couvert de boue.)

Mais c’est sans compter qu’on est nombreux et nombreuses, du fond de nos journées de chagrin, à être plutôt contents de savoir que quelque chose d’autre existe ou s’invente. On est est plein, semble-t-il, à faire preuve de générosité plutôt que crever dans la trouille et le dégoût de nous-même : non je ne veux pas que la zad soit écrasée sous prétexte qu’un petit patron et un certain mode de gouvernement cherchent à me condamner à une vie de merde. Certaines font le déplacement dans le bocage, d’autres se trouveront sur un piquet, dans une rue saturée de gaz lacrymo (un petit coin de ZAD ?)... Ou simplement dans un petit recoin de notre esprit peu disponible à la propagande macroniste. Le gouvernement a fait de la condamnation de tous à une existence individuelle et économique son point d’honneur : sauf qu’on a rien signé et qu’il dévoile dans ce geste une faiblesse mortelle ; que crève le macronisme à chaque mise en commun, chaque fois que le sentiment qu’on vaut mieux que ça l’emporte. Et ce genre de sentiments, diffus ou cristallisés en ZAD, forment une boue vivante dont ils ne sont pas près de sortir.

P.-S.

ZAD vaincra

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « ZAD de NDDL » :

> Tous les articles "ZAD de NDDL"

Derniers articles de la thématique « Politicaillerie » :

>"La Grève des électeurs" est publié le 28 novembre 1888

En cette période de farce démocratique, de renforcement de la légitimité étatique et des institutions républicaines, il est de bon ton de relire ce texte écrit par Octave Mirbeau et publié dans Le Figaro le 28 novembre 1888. Du bon sens plus que centenaire et nécessaire en ce sale...

> Tous les articles "Politicaillerie"