Les fachos lyonnais tentent de récupérer Hervé Gourdel

1522 visites
1 complément

Depuis la mort de l’otage français, un groupe facebook s’est monté pour relayer les appels des rassemblements hommages au français décapité par l’état Islamique. A Lyon, c’était ce vendredi à 19h30 dans le vieux Lyon.

Je passe par hasard sur la place St Jean, ce vendredi 26 septembre à 19h30. Je vois une bonne centaine de personnes qui se rassemblent devant une banderole et quelques bougies hommages. La foule est assez éclectique mais on retrouve les nervis d’extrême droite du quartier : drapeaux français, royaliste ou lyonnais, jeunes loukés skins avec écusson bleu blanc rouge, chrétiens.
C’est un petit groupe d’apparence un peu plus neutre qui a organisé le rendez vous (sauf l’un qui arbore un drapeau français sur l’épaule). Au mégaphone, une fois l’hommage passé, c’est un discours patriotique de guerre contre les islamistes. Un discours ambiguë qui ne parle que des chrétiens d’orient comme victime de l’EI. Un discours qui prévient que « demain c’est ici qu’il faudra se battre », et qui appelle à « l’expulsion des djihadistes qui doivent être déchu de leur nationalité ».

La tentative subversive des petits gones nazis surfant sur une émotion universelle a été un peu perturbé par l’irruption d’un guide de haute montagne à qui ils ont été obligé de laisser le mégaphone. Lui se dit « heureux de voir dans l’assistance des français de toute confession et de toute origines » et rappelle que c’était le message de la famille d’Hervé qui était un ami des « populations musulmanes ». Le guide qui a lui aussi voyagé pour faire de la montagne au Pakistan, en Afganistan rappelle que les premières victimes des terroristes sont les musulmans. Ca bouge dans l’assistance « c’est un français qui est mort, ils sont pas là les musulmans »... La petite équipe organisatrice chuchote « on réagit pas, faut que ça reste calme »... Le guide est fortement applaudit. Les organisateurs lancent « on chante ! » et une vingtaine de personnes entonne un chant chrétien qui fait mal aux oreilles.

Quelques minutes plus tard, alors que le guide répond à un journaliste, il est prit à parti par le petit groupe à l’initiative du rassemblement qui l’accuse d’avoir politisé l’hommage (sic). Lui est content d’être venu pour que l’hommage à son collègue ne soit pas récupéré par l’extrême droite comme l’a demandé la famille.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 29 septembre 2014 à 12:35, par hs

    Même le Progès décrit ce sentiment de malaise face à la récup’ des identitaires de la traboule :

    "L’hommage à Hervé Gourdel à Saint-Jean tourne au malaise
    27 septembre 2014

    © 2014 Le Progrès.
    S’ils avaient lu Le Progrès, ils ne seraient pas forcément venus. Dans notre édition de vendredi, nous indiquions clairement que le rassemblement en hommage à l’otage décapité en Algérie était organisé à 19 h 30 par les identitaires et l’ex-Gud. Pourtant, bon nombre de Lyonnais se sont rendus dans le Vieux-Lyon, croyant communier ensemble sans arrière-pensée.

    La cérémonie regroupant 250 personnes, dont 50 d’extrême-droite, a tourné court et, à l’instar de Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement, ou d’un haut magistrat venu en famille, les rangs se sont rapidement éclaircis, beaucoup ayant le sentiment de s’être fait piéger. Surtout lorsque le guide de haute montagne Yannick Vallençat, visiblement agacé, a pris le micro pour exhorter à cette occasion tragique à ne pas céder à « toute forme de récupération politique ».

    Pas peu fiers de leur coup médiatique, les nationalistes, en présence du tandem Gabriac-Benedetti, ont entonné un chant, après que la porte-parole a lancé « la barbarie, aujourd’hui, c’est là-bas, demain ce sera ici ». Aucun incident n’a été à déplorer. Seulement un sentiment de malaise et de rendez-vous manqué."

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>La propagande de Bolloré n’est pas la bienvenue à la Guillotière

Après plus d’une semaine de délire médiatique et sécuritaire à la Guillotière, Jean Marc Morandini le pointeur et Jordan Bardella le raciste veulent venir pavaner place du pont pour alimenter cette polémique lancée entre autres par l’association réactionnaire la Guillotière en colère. Donnons leur...

>[Genève] Manifestation contre la venue de Zemmour

Aux groupes, collectifs, associations, partis et individu.e.x.s qui ont à cœur de lutter contre la normalisation du fascisme et de l’extrême-droite et leur présence à Genève, rendez-vous le 24 novembre à 18h.

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"