Les « zadistes » et le « mouvement qui vient »

517 visites
Loi travail

Un texte sur la zad, le mouvement loi travail et le mouvement anti-aéroport, la tonalité des manifestations, les traditions de lutte et les opérations de communication du gouvernement.

« Car c’est un mouvement qui vient des zadistes et qui quelques fois peut comporter des personnes qui sont étrangères » François Hollande le 17 mai sur Europe 1.

Le gouvernement fait face depuis plus de deux mois à une fronde d’ampleur contre la casse sociale et les politiques libérales incarnées par la Loi Travail. Il passe en force avec le 49.3, les interdictions individuelles et collectives de manifester, les blessé-e-s par les armes de la police et les arrestations par centaines. Pourtant le mouvement en cours a l’air de ne pas vouloir se donner de fin : des dizaines de milliers de personnes restent dans les rues lors des manifs, des Nuits debout, les blocages et grèves s’amplifient...

A chaque fois qu’un gouvernement se sent menacé par la rue, les mêmes fictions politiques et médiatiques s’énoncent : une ultra-minorité de violents qui n’auraient rien à voir avec le reste des manifestants, s’infiltrerait mystérieusement dans les cortèges ou sur les places à la nuit tombée, ne jouerait pas le jeu convenu... Ces fictions ont toujours le même but : diviser et taire le fait qu’une large partie de la population ne ravale plus sa colère. Il leur faut absolument passer sous silence les foules de personnes remuantes qui prennent la tête des cortèges dans de nombreuses villes en France, qui refusent de rentrer chez elles après la fin des manifestations officielles et n’entendent pas se laisser docilement tabasser par la police. Il leur faut cacher que lorsque les forces de l’ordre tentent de couper les cortèges en deux à Nantes pour séparer le bon grain de l’ivraie, la majorité des « bons » manifestants fait reculer depuis les cortèges syndicaux les lignes de CRS en criant « tous ensemble ! ». Il s’agit de faire oublier les leçons du CPE, de la lutte anti-aéroport ou des mouvements anti-nucléaires : ceux qui nous gouvernent ne lâchent rien sans qu’on leur mette la pression, pour de bon. Il leur faut absolument invisibiliser que ce que la plupart des opposant-e-s à la loi travail trouve réellement violent ce n’est pas les dégâts infligés pendant le mouvement aux banques et autres institutions qui organisent la misère et pourrissent la planète mais bien l’arrogance des Macrons et des paradis fiscaux à Panama, les suicides en série d’employés pressurisés et les yeux crevés par les flasballs, les humiliations subies pour se payer une vie et les rues réservées à la consommation.

en version pdf :

PDF - 420.7 ko

La suite à lire sur : https://nantes.indymedia.org/articles/34632

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi travail » :

>Conseils en manif : 2018

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

>Loi Travail, un an après : analyse et perspectives

Après le mouvement contre la première loi Travail (2016), nous avons travaillé à quelques pistes d’analyse. Il nous semble que ces analyses, comme quelques propositions, peuvent retrouver une actualité dans le moment politique que nous vivons. Nous les proposons ici telles quelles, laissant ouvertes...

>Etudiant.e.s, trouvez-vous une occupation !

Fort de nous avoir imposé ses ordonnances, Macron croit pouvoir instaurer tranquillement la sélection en licence et en master, la baisse des APL, les fusions d’universités… Pourtant dans le morne quotidien des facultés, la résistance prend...

› Tous les articles "Loi travail"

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>Sébastien Briat assassiné par la société nucléaire, le 7 novembre 2004

Le 7 novembre 2004, Sébastien, 22 ans, est mort à Avricourt, en Lorraine, renversé par la locomotive d’un convoi de déchets nucléaires partant vers l’Allemagne. La mort de ce jeune plein d’ardeur ne doit pas passer pour lettre morte. L’appel de Sébastien à refuser l’industrie nucléaire et ses déchets...

>C’est - toujours - la catastrophe !

Il y a plusieurs mois, nous proposions une première critique du catastrophisme. Nous persistons ici en posant un constat simple : le discours des collapsologues est de plus en plus en vogue mais n’a pas vraiment l’air d’inquiéter le système. Par quelle étrange opération la question écologique se...

› Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"

Derniers articles de la thématique « Globalisation - capitalisme » :

>Chili 2019 : ultra-libéral, ultra-militaire

Le Chili, avant-garde de l’ultra-libéralisme dans les années 1970, après le coup d’État militaire de Pinochet qui a permis la mise en pratique des théories économiques néo-libérales, a en quelques jours réinstauré la terreur policière et militaire dans de nombreuses villes du pays. Depuis environ une...

› Tous les articles "Globalisation - capitalisme"